samedi
17
novembre 2017

A l'encontre

La Brèche

Alexey et Maxim, les otages de Khimki, toujours emprisonnés
Belgique. Une mobilisation soutenue, des piquets décidés. Et un FMI offensif
Le «typiquement suisse» et la xénophobie
Grèce. Intervention d’Antonis Ntavanellos lors du congrès de SYRIZA
Entretien avec Ricardo Antunes: le défi politique auquel la gauche s’affronte
Palestine: «L’idée qu’il faut repenser la stratégie gagne du terrain»
Syrie. Assad a appris les leçons russes de la Tchétchénie

Archives mai 2017

Brésil. Lula et la grève générale

Publié par Alencontre Le 31 - mai - 2017

Editorial de Esquerda online

Au Brésil, Lula est l’un des personnages les plus influents dans les usines et au sein de la classe ouvrière brésilienne. Des millions de travailleurs et travailleuses – qui ont bénéficié de certains programmes sociaux de ses gouvernements (2003-2010) – regardent l’actuel gouvernement de Michel Temer et le comparent à ceux du PT (Parti des travailleurs), en particulier ceux de Lula. Et ils souhaitent un retour de Lula au gouvernement. Lula a clairement pris position contre les contre-réformes de la législation du travail et de la sécurité sociale, telles que proposées par le gouvernement Temer. Mais, jusqu’à présent, il n’a apporté aucune aide pour construire les mobilisations qui pourraient mettre en échec ces contre-réformes et renverser le gouvernement Lire le reste de cet article »

Brésil. Massacre dans l’Etat du Pará, emblème du système de pouvoir corrompu

Publié par Alencontre Le 31 - mai - 2017

Par Juan Luis Berterretche

L’armée et la police réprimèrent à Brasilia avec gaz lacrymogènes, balles en caoutchouc et des balles réelles – le 24 mai 2017 – en faisant plusieurs blessés graves parmi les quelque cent mille travailleurs et travailleuses qui se sont mobilisés·e·s en occupant la capitale afin d’exiger la destitution du président Michel Temer. Le même jour, à São Paulo, une brutale opération de police a été menée contre les habitants·e·s d’un quartier nommé «Cracolândia», autrement dit le «Crack Land» [1]. Lire le reste de cet article »

Brésil. Massacre dans l’Etat du Pará

Publié par Alencontre Le 30 - mai - 2017

«Logements» incendiés des travailleurs ruraux exécutés dans la fazenda Santa Lúcia (municipalité de Pau D’Arco)

Par Guy Zurkinden

La grande propriété a tué, une fois de plus. Le 24 mai 2017, 10 travailleurs ruraux sans terre – une femme et 9 hommes – ont été assassinés par des policiers aux abords de la ferme de Santa Lúcia, dans la région de Pau D’Arco, au sud-est de l’immense Etat amazonien du Pará.

Selon les témoignages de survivants publiés par l’agence d’informations Repórter Brasil, les policiers militaires sont arrivés le 24 mai au matin dans le campement tenu par de petits agriculteurs. Lire le reste de cet article »

France-Guadeloupe. Mai 1967: «lorsque les Nègres auront faim ils reprendront le travail»

Publié par Alencontre Le 30 - mai - 2017

Par Raymond Gama

Les 25 et 26 mai 1967, dans les rues de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), à l’occasion d’une grève des ouvriers du bâtiment, qui réclamaient 2,5% d’augmentation de salaire, les quartiers de la ville sont jetés dans l’effroi, les larmes et le sang.

Le 23 mars 1967, des ouvriers des chantiers Ghisoni-Zanella, dans les faubourgs de Pointe-à-Pitre, cessent le travail, c’est la grève: ils réclament un meilleur salaire, le paiement des heures supplémentaires, de meilleures conditions de travail… A la suite de ce mouvement, les syndicats (CGTG, Fraternité ouvrière, CFDT…) prennent le relais par l’intermédiaire de la commission paritaire qui se réunit en avril afin d’examiner les revendications des ouvriers. Plusieurs réunions ont lieu. Lire le reste de cet article »

Brésil. A la recherche difficile d’un nouveau Temer

Publié par Alencontre Le 29 - mai - 2017

Rio de Janeiro (Copacabana, sud de Rio), le 28 mai 2017

Par Agnese Marra

Selon le quotidien de référence O Valor economico, en date du 28 mai 2017, la manifestation du dimanche 28 mai exigeant le départ du président Michel Temer et des élections directes de suite – réunissant des partis politiques, des mouvements sociaux, des artistes connu·e·s (entre autres les chanteurs Caetano Veloso et Milton Nascimento, Teresa Cristina, Maria Gadú) – a rassemblé quelque 100’000 personnes sur la «plage» de Copacabana. Autrement dit, dans une ville qui est soumise à une situation de crise sociale et économique extrême suite à des multiples affaires de corruption et aux désastres financiers issus des Jeux olympiques de 2016. Caetano Veloso a demandé à plusieurs reprises le départ des «Pouvoirs pourris» («Podres Poderes»). Lire le reste de cet article »

Débat. Le protectionnisme contre la logique du capital

Publié par Alencontre Le 29 - mai - 2017

Par Jakob Schäfer

Pour appréhender les affrontements croissants entre les adeptes du protectionnisme et ceux du libre-échange, il est essentiel de comprendre et de situer les conditions de production et les structures des transnationales dans leur état actuel.

A partir des mesures prises par les transnationales et de leurs paramètres financiers, certain·e·s auteur·e·s croient trop rapidement identifier une tendance générale d’évolution du capital. Hannes Hofbauer, par exemple, reproduit sans recul le ton d’un article paru le 28 janvier 2017 dans The Economist. Lire le reste de cet article »

Débat. Le dopage sans rivages des capitales olympiques

Publié par Alencontre Le 27 - mai - 2017

Thomas Bach, président du CIO, présente la candidature de Lausanne, la «gagnante», pour les Jeux olympiques de la jeunesse, en 2020

Par Marc Perelman

La municipalité de Lausanne (Vaud, Suisse), sur son site, s’attribue une médaille d’or, avec une satisfaction grotesque et le souci d’assouvir les appétits du réseau protéiforme de l’Office du tourisme et de doper des champions de la spéculation immobilière: «Lausanne est Capitale Olympique, LA Capitale Olympique. Ce n’est pas une fanfaronnade de le dire. C’est une réalité: il n’existe qu’une Capitale Olympique, comme Paris, Londres ou Berlin sont les seules capitales de leurs pays respectifs. Lire le reste de cet article »

Le 21 septembre une nouvelle journée de mobilisation contre le «Code du travail à la Macron» aura lieu en France. Le 22 septembre, le Conseil des ministres examinera les ordonnances de Ia «loi travail XXL». Puis le Président signera et le Parlement n’aura rien à dire, de facto. Donc seule l’action directe prend toute sa place. Et les explications, par exemple, que donnent du contenu de cette contre-réforme les membres du Syndicat des Avocats de France

8. L'accord d'entreprise primera sur la loi et le contrat de travail

9. Casser la loi

10. La fusion des instances représentatives du personnel

11. Diluer la négociation collective

12. Le fonctionnement des instances représentatives du personnel

13. Le recours au référendum

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org