mercredi
23
août 2017

A l'encontre

La Brèche

Avant le 16 octobre
Cuba: patrie, foi et post-communisme
Autriche: le soulagement et après?
Libye. L’implantation de Daech dans le golfe de Syrte
France. «Il faudrait que les personnes chargées d’évaluer la pénibilité passent une journée derrière une caisse pour le comprendre»
Eygpte. Morsi, un an de déconvenues et de promesses «trahies». Rapide bilan
Suisse : le dumping d’Etat fait son entrée. L’effet boomerang des mesures d’accompagnement

Archives de la catégorie ‘Corée du Nord’

Des grondements de guerre. Un panorama inquiétant

Publié par Alencontre Le 16 - avril - 2017

Par A l’Encontre
et
Campaign for Peace
and Democracy

• Le 6 avril 2017, Trump et son entourage militaire – dans une mise en scène retransmise pour conforter la stature du «commandant en chef» des armées – décident de lancer 59 missiles Tomahawk sur la base de Shayrat, dans la province de Homs. Une telle opération n’est pas improvisée, comme l’analyse Gilbert Achcar, le 10 avril, sur le site Jadaliyya. En effet, des repérages, des contacts avec les Lire le reste de cet article »

Chine-Corée du Nord. Sanctions de Pékin face à Pyongyang

Publié par Alencontre Le 21 - février - 2017

Par Cyrille Pluyette

La Chine, accusée par le président américain, Donald Trump, de ne pas assez faire pression sur la Corée du Nord pour décourager ses ardeurs nucléaires, a finalement décidé de punir sévèrement son turbulent voisin. Durcissant nettement leur position par rapport à leur ligne habituelle, les autorités chinoises ont annoncé samedi qu’elles allaient cesser toute importation de charbon nord-coréen jusqu’à la fin de l’année. Inédite dans son ampleur, Lire le reste de cet article »

Corée du Nord-Chine. Les frasques de Kim Jong-un mettent en difficulté Pékin

Publié par Alencontre Le 9 - mars - 2016

CoreeNPar Michel De Grandi

Le sujet est clairement sur la table des dirigeants chinois: la Corée du Nord est-elle toujours l’alliée de la Chine? Sur le papier, oui, car les deux pays sont liés par un traité d’amitié, de coopération et d’assistance mutuelle signé en 1961. Dans les faits, rien n’est aujourd’hui moins sûr.

Il existe, entre les deux voisins, des divergences si profondes que le statut même d’allié, au-delà des seuls termes du traité, ne se justifie plus. Il est loin le temps où Kim Jong-il, le père de l’actuel dirigeant, sautait dans son train blindé et venait visiter la Bourse de Shanghai ou les sociétés Lire le reste de cet article »


FIFA : comprendre le "système Blatter" en 5... par lemondefr

C’est une bombe que vient de lancer Der Spiegel. Dans un article intitulé «Le complot», l’hebdomadaire allemand dévoile un document qui relance le feuilleton «borgiesque» à la Fédération internationale de football (FIFA).

Ledit document est une proposition de contrat envoyée le 19 décembre 2014 par le cabinet d’avocats californien Quinn Emanuel (QE) au directeur juridique de la FIFA, Marco Villiger. Dans ce document, QE s’engage à défendre les intérêts de la Fédération contre le département d’Etat de la justice américaine.

Le contrat est signé le 5 janvier 2015 par le secrétaire général de l’organisation, Jérôme Valcke, et par son adjoint et directeur financier Markus Kattner, puis tamponné par M. Villiger.

La chronologie apparaît troublante dans la mesure où l’administration de la FIFA semble avoir été au courant de la menace exercée par les autorités américaines «142 jours» avant le fameux coup de filet du 27 mai 2015, à Zurich (Suisse). Ce jour-là, plusieurs dignitaires de l’instance planétaire avaient été interpellés pour corruption, fraude et blanchiment d’argent. Cette vague d’arrestations avait eu lieu deux jours avant la réélection du SuisseSepp Blatter, le 29 mai 2015, pour un cinquième mandat à la présidence de la FIFA.

«Un complot interne»

La tornade judiciaire avait finalement conduit le Valaisan à remettre son mandat à disposition, le 2 juin 2015. Sepp Blatter, dont la signature manque sur le contrat scellé avec QE, assure qu’il «n’était pas du tout au courant» de cet accord. Celui qui a été suspendu six ans pour un paiement de 2 millions de francs suisses (1,8 million d’euros) fait en 2011 à l’ancien président de l’Union des associations européennes de football (UEFA), Michel Platini – lui-même radié quatre ans – se dit victime d’un «complot interne». (Le Monde, 12 août 2017, à 12h44, à suivre sur le site de ce quotidien)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org