vendredi
16
novembre 2018

A l'encontre

La Brèche

Etat espagnol. Les «villes pour le bien commun» se réunissent
Egypte: la mobilisation contre Morsi s’aiguise, comme les affrontements
Espagne: l’économie «submergée» s’élargit avec la crise
Etat espagnol-Catalogne. Contre la répression et en défense des libertés
Afrique du Sud. Cyril Ramaphosa relance le néolibéralisme (I)
La révolution continue
Sommes-nous face à un New deal ?

Archives de la catégorie ‘Portugal’

Portugal-débat. «Des Œillets rouge et noir»

Publié par Alencontre Le 25 - avril - 2018

Par Théo Roumier

Le 25 avril 1974, la révolution des Œillets met fin à près de cinquante ans de dictature fasciste au Portugal. Les libertaires des années 68 ne peuvent qu’être à l’affut de ce qui va se jouer dans cette partie de la péninsule ibérique, voisine de l’Espagne franquiste. D’autant que, très vite, un véritable «socialisme spontané» s’y exprime…

Dernière secousse révolutionnaire en Europe de l’Ouest, la révolution des Œillets va surprendre une bonne partie de la gauche et de l’extrême-gauche française. Certes des grèves importantes dans les années 60, le mouvement des travailleurs agricoles de l’Alentejo en 1962 ou encore l’agitation étudiante laissent à penser que le système corporatiste du régime salazariste se fissure.

S’y ajoute l’enlisement dans les guerres coloniales en Angola, en Guinée-Bissau et au Mozambique. Pour y échapper, des centaines de milliers de jeunes portugais désertent et émigrent en Francela plupart clandestinement.

Dans la nuit du 25 avril 1974, le coup d’État du Mouvement des forces armées (Movimento das Forças Armadas, MFA), emmené par des jeunes capitaines ayant servi en Afrique, fait s’effondrer l’Estado novo comme un château de cartes. Lire le reste de cet article »

Portugal. Le défi de la social-démocratie

Publié par Alencontre Le 28 - février - 2018

Mariana Mortágua

Par Mariana Mortagua

1.- L’article de Pedro Nuno Santos [membre du PS portugais; il a joué un rôle dans l’accord conditionné entre le PS, le PCP et le Bloc de gauche] «Les défis de la social-démocratie» se trompe d’interlocuteur. Le congrès du Parti social-démocrate [PSD – centre droit] est le dernier endroit où ce défi pourra trouver une réponse. En réalité le défi se trouve chez lui. Quels sont les contenus d’une véritable option social-démocrate que le PS pourrait adopter? Sans cette définition, on voit mal, comme le soutient Pedro Nuno Santos à la fin de son article, que le PS puisse «garantir que le changement Lire le reste de cet article »

Portugal. Elections municipales: crise à droite, victoire au centre, tensions à gauche

Publié par Alencontre Le 16 - octobre - 2017

Ricardo Robles, municipal à Lisbonne

Par Francisco Louça

Jerónimo de Sousa, secrétaire général du PCP (Parti communiste portugais), avait raison quand, le dimanche matin 1er octobre, jour des élections municipales, il a mis en garde contre une lecture nationale de ce genre de résultats électoraux. Si toutes les élections traduisent la température socio-politique et les rapports des forces, chacune le fait en conformité avec ses particularités: à l’échelle des municipalités se mesurent les forces et les pouvoirs locaux qui concernent le plus directement les citoyens et citoyennes, les partis ancrés localement et l’avenir plus immédiat. Lire le reste de cet article »

Crise. Le Portugal au sommet de l’Europe?

Publié par Alencontre Le 5 - septembre - 2017

La relance «par la consommation à crédit» pour les ménages?

Par Jacques Adda

L’activité redémarre au Portugal, mais les entreprises endettées, les banques vulnérables et la main-d’œuvre déclinante et précarisée restent une menace.

Le Portugal a le vent en poupe: après les victoires à l’Euro (de foot) et à l’Eurovision (de la chanson), son économie se retrouve aussi dans le peloton de tête de la croissance en Europe occidentale avec une progression du produit intérieur brut (PIB) de 2,8% sur un an, soit autant que les Pays-Bas Lire le reste de cet article »

Portugal. Déficit structurel: de la magie noire

Publié par Alencontre Le 6 - mars - 2016
Mariana Mortágua

Mariana Mortágua

Par Mariana Mortágua

On a beaucoup parlé du déficit structurel ces derniers jours au Portugal. Il semble que l’approbation, ou non, du budget de l’Etat par Bruxelles [Commission européenne, Eurogroupe] dépende de lui. Une grande partie du débat est technique et la droite ne se gêne pas pour accuser le gouvernement d’Antonio Costa de maquiller les comptes du déficit structurel.

Mais est-ce que quelqu’un sait exactement comment se calcule cet indice qui détermine si concrètement nos vies? Si vous avez la patience nécessaire pour lire ce texte, j’aimerais tenter de prouver Lire le reste de cet article »

Portugal. Demain, un gouvernement «bloqué». La réponse se fait par le Bloco

Publié par Alencontre Le 14 - février - 2016
Antonio Costa affirme que le budget est «responsable» et qu'il tiendra ses «engagements»

Antonio Costa affirme que le budget est «responsable» et qu’il tiendra ses «engagements»

Par Charles-André Udry

L’élection du nouveau président [1] du Portugal le 24 janvier 2016, Marcelo Rebelo de Sousa, avec 51,99% des suffrages exprimés (48,84% de taux de participation) ajoute un élément à une situation «tripolaire» que l’on peut exposer de la sorte (voir à la suite le portrait historique de Rebelo de Sousa).

Un gouvernement du Parti socialiste présidé par le secrétaire général Antonio Costa, soutenu conditionnellement depuis le parlement par le Bloco de Esquerda et sous une forme qui n’est pas similaire au plan des accords conclus par les députés Lire le reste de cet article »

Portugal. Des élections pour joueurs d’échecs. De quel type?

Publié par Alencontre Le 29 - octobre - 2015
Le président Anibal Cavaco Silva

Le président Anibal Cavaco Silva

Par Charles-André Udry

Le résultat des élections portugaises a abouti à l’ouverture d’un scénario politique inattendu parce que la coalition issue du gouvernement – constituée par le Parti social-démocrate de Passos de Coelho, premier ministre sortant, et par le CDS-PP (Parti du Centre démocratique social-Parti populaire) de Paulo Portas, vice-premier ministre sortant – a obtenu le pourcentage le plus élevé des suffrages, mais ne dispose pas de la majorité parlementaire (voir à ce sujet l’article publié sur ce site en date du 10 octobre 2015). Elle a récolté 36,8% des suffrages, après des années de politique d’austérité, mais n’a à son service que 107 députés sur 230. Par contre, l’addition, formelle pour le moins, des députés du Parti socialiste, du Parti communiste (PCP) et du Bloco de Esquerda collectionne 122 sièges. Lire le reste de cet article »

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org