vendredi
16
novembre 2018

A l'encontre

La Brèche

Syrie. Est-ce possible de «quitter Alep en sécurité»?
Venezuela-débat. «Le pays des jours ultimes»
Grèce. La dette privée – «Seisachtheia» [1] – et la gauche
LafargeHolcim: une stratégie établie depuis la fin des années 1990
Etat espagnol. L’erreur historique des accords de gouvernement avec le PSOE
Espagne. «Sommes-nous tous Podemos»? Allons-nous disputer le «centre» au PSOE?
Un long calvaire s’annonce pour la Grèce

Archives de la catégorie ‘Martinique’

«Les békés veulent un procès colonial pour faire payer le mouvement de février et mars 2009»

Publié par Alencontre Le 7 - novembre - 2010

Entretien avec Ghislaine Joachim-Arnaud, secrétaire générale de la CGTM (CGT Martinique)

Chronique Ouvrière: Tu as été convoquée à comparaître devant le Tribunal correctionnel de Fort de France le 15 décembre 2010 ? Pourrais-tu nous dire ce qui t’est reproché ?

Ghislaine JOACHIM-ARNAUD: Les faits sont simples. A la fin de l’émission Le Club, diffusée le 22 mars 2009 par la chaine ATV, reprenant le refrain entonné par de dizaines de milliers de manifestants mobilisés durant 38 jours en février et mars 2009, j’ai inscrit sur le livre d’or: «Matinik sé ta nou, Matinik sé pa ta yo, an bann bétché profitè volè, nou ké fouté yo déwo. Komba ta la fok nou kontinié» [«La Martinique est à nous, la Martinique n’est pas à eux, une bande de békés, profiteurs voleurs, on les mettra dehors. Ce combat là doit continuer»]. Lire le reste de cet article »

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org