samedi
6
juin 2020

A l'encontre

La Brèche

Livres. «Sémantique de la migration»
Révolution russe juin-juillet 1917: «La principale crainte des bolcheviks est de voir surgir une contre-révolution menée pour l’essentiel par les officiers»
Brésil. «Construire la plus ample unité d’action en défense des droits et des libertés démocratiques»
Etats-Unis. Pourquoi Hillary Clinton ne mérite pas le vote des Noirs
Syrie. De Kobané à Alep, un horizon ténébreux; une solidarité plus nécessaire
Espagne. La politique est notre affaire
Procès France Télécom: «Ces suicides ont eu valeur d’alerte»

Archives de la catégorie ‘Espagne’

Etat espagnol. La rupture d’Anticapitalistas avec Podemos

Publié par Alencontre Le 17 - mai - 2020

Communiqué d’Anticapitalistas

Le 28 mars 2020, un processus de vote interne s’est achevé par lequel les membres d’Anticapitalistas ont décidé d’abandonner Podemos. Le taux de participation des membres fut de 79%; parmi eux, 89% se sont prononcés en faveur [de la proposition «d’abandon»], 3% contre et 7,5% se sont abstenus. Nous avons décidé d’attendre jusqu’à aujourd’hui [14 mai] pour rendre publique cette décision: notre priorité a été de prêter toute l’attention nécessaire à la pandémie Covid-19 qui frappe durement le pays et qui affecte fondamentalement les secteurs les plus vulnérables des classes populaires. Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. Le virus ne peut et ne doit pas écraser les droits et les libertés

Publié par Alencontre Le 6 - avril - 2020

Par Miguel Salas

L’état d’alerte et de confinement est en fait une limitation des droits et des libertés. Nous l’acceptons, dans ces circonstances, en raison des besoins sanitaires pour lutter contre la pandémie, mais son application n’est pas neutre et est pleine de dangers.

Les épidémies, les fléaux et les pandémies ont une composante d’irréalité, de quelque chose d’incontrôlable qui est susceptible de causer la mort et de produire des catastrophes comme celles que nous connaissons. C’est un terrain fertile pour une culture, consciente ou Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. Déclaration d’Anticapitalistas face à l’état d’alerte déclaré par le gouvernement pour combattre l’épidémie de COVID-19

Publié par Alencontre Le 17 - mars - 2020

Nous avions dit que le gouvernement de Pedro Sánchez [1] réagissait lentement et de manière erratique face à l’avancée de l’épidémie de coronavirus. Hier [14 mars 2020, peu avant minuit], il a approuvé un décret royal 463/2020 déclarant l’état d’alerte pour la gestion de la situation de crise sanitaire causée par le COVID-19, après un long Conseil des ministres extraordinaire. Cet état d’alerte sera en vigueur durant une période de 15 jours, après quoi il devra être débattu au Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. Communiqué des Anticapitalistas avant l’Assemblée de Podemos à l’échelle de l’Etat (Vistalegre III, en mars 2020)

Publié par Alencontre Le 17 - février - 2020

Teresa Rodríguez (Anticapitalistas) et Pablo Iglesias…

1.- Les décisions prises par Podemos au cours des derniers mois indiquent une orientation que nous ne partageons pas. L’entrée de cinq ministres de l’UP (Unidas Podemos) dans un gouvernement progressiste-néolibéral hégémonisé par le PSOE (Parti socialiste ouvrier espagnol), dans lequel ce parti contrôle les principaux leviers du pouvoir, loin d’affaiblir le régime politique actuel, signifie s’y intégrer et considérer sa gestion comme le seul horizon possible. Lire le reste de cet article »

Etat espagnol-débat. Un gouvernement de coalition: fin du «cycle de changement»? 

Publié par Alencontre Le 17 - janvier - 2020

Pablo Iglesias versant des larmes suite à l’investiture de Pedro Sanchez

Par Mats Lucia Bayer

Alors que nous arrivons à la fin de la décennie commencée en 2010, il est inévitable d’examiner le passé et de faire le point sur les avancées et les reculs que nous avons connus au niveau des luttes sociales. Dans le cas de l’Etat espagnol, l’entrée de Unidas Podemos (UP) au gouvernement marque le dénouement d’un cycle politique qui commencerait avec le M15 [le Mouvement des Indignés] en 2011. Pour certains, ce fait est la consécration de ce que ce mouvement a exprimé, à savoir la volonté de faire de la politique différemment Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. «Un gouvernement de “progrès” face au chantage golpiste d’un bloc réactionnaire»

Publié par Alencontre Le 9 - janvier - 2020

Sanchez et Iglesias signent l’accord pour un gouvernement de coalition

Par Jaime Pastor

Dans un climat de tension croissante au sein d’un parlement très fragmenté (avec 10 groupes parlementaires et 22 partis), le leader du PSOE, Pedro Sánchez, a réussi, grâce à un second vote très serré (167 voix contre 165 et 18 abstentions) et à l’ombre d’un tamayazo [1] à être investi [le 7 janvier à 14h30] comme président du premier gouvernement de coalition de l’histoire de la démocratie post-franquiste qui, jusqu’à présent, reposait sur l’alternance bipartitisane.

Il s’agit sans aucun doute d’un événement historique qui se produit également dans un contexte d’une crise de régime dans le domaine socio-économique Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. Après les élections, les inconnues persistent

Publié par Alencontre Le 23 - novembre - 2019

Un accord entre le PSOE de Sanchez et UP d’Iglesias pour un possible gouvernement de coalition: sa double indéfinition le qualifie

Par Manuel Garí

Le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et Unidas Podemos (UP), après avoir pris connaissance du résultat des élections au Parlement espagnol du 10 novembre, ont annoncé un accord préliminaire pour former un gouvernement de coalition. Ils ne qualifient pas de gauche, mais de «progressiste». Ce qui n’a pas été possible après les élections d’avril 2019, après plusieurs mois de négociations, a été immédiatement «résolu», en 24 heures, après avoir pris connaissance à la fois de leur recul électoral mutuel et de la lassitude de la population face aux Lire le reste de cet article »

Coronavirus. «On doit s’attendre à l’ouragan»

L’émission «Arrêt sur images» de Daniel Schneidermann – une émission à laquelle le site alencontre.org pense qu’il est opportun de s’abonner – a été mise gratuitement, ce 14 mars 2020, sur Youtube «en raison de son utilité sociale». Deux médecins «qui parlent vrai» interviennent. François Salachas, le neurologue qui avait interpellé Emmanuel Macron lors d'une visite à la Pitié-Salpêtrière (Paris). Il souligna alors l’urgence liée à la pandémie et un fait d’évidence: la mise à niveau de l'hôpital nécessitera de gros moyens humains et financiers. Et Philippe Devos, intensiviste au CHC de Liège, président de l'Association belge de syndicats de médecins (Abysm). A voir, à partager: utile pour comprendre et réfléchir. (Rédaction A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org