dimanche
21
avril 2019

A l'encontre

La Brèche

Le temps du changement?
Egypte: sous les élections le processus révolutionnaire
Israël-Palestine. Arabes israéliens face «à l’incitation à la haine des responsables politiques juifs»
28 novembre: non à l’initiative et au contre-projet pour le renvoi des “étrangers criminels”
La France des «gilets jaunes»: la rengaine de la fracture périphérique
Perspective: européenne ou «souverainiste nationale»?
Féminisme-débat. «Reproduction sociale et le féminisme des 99%»

Archives de la catégorie ‘Histoire’

Les origines du capitalisme: retour critique sur les thèses de Max Weber

Publié par Alencontre Le 21 - avril - 2019

Par Alain Bihr

Le noyau de la thèse exposée par Max Weber dans L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme [1], l’existence d’une parenté entre «l’ascétisme intramondain [2]» et «l’esprit du capitalisme», est incontestable. Le premier de ces éléments, particulièrement accentué au sein du calvinisme et, plus encore, au sein de certaines sectes (baptistes, piétistes, méthodistes, etc.), stimulé par l’angoisse générée par la doctrine de la prédestination [3], condamne Lire le reste de cet article »

Des documents déclassifiés aux États-Unis révèlent les détails macabres de la dictature argentine

Publié par Alencontre Le 15 - avril - 2019

Escuela de Mecánica de la Armada: centre de détention et de torture clandestin durant la dictature. Aujourd’hui, est devenu un lieu de mémoire de la réalité d’une dictature dont les souvenirs sont de plus en plus effacés. (Photo NYT)

Par Ernesto Londoño

Comme tous les organismes d’État, l’escadron de la mort créé dans les années 1970 par la dictature militaire argentine et ses voisins sdans le but de réprimer les dissidents avait ses propres règles bureaucratiques : les employés devaient arriver au bureau à 9h30 et avaient droit à deux heures de pause-déjeuner. Lors de leur première mission à l’étranger, ils recevaient une allocation de 1000 dollars pour leurs dépenses vestimentaires. Et ils ne devaient pas oublier de remettre leurs notes de frais.

Les membres de la direction ultra-secrète de ce programme, qui comprenait des officiers de renseignement du Chili et de Lire le reste de cet article »

Débat. «Le sionisme est-il un mouvement libérateur démocratique?» Par Henryk Erlich

Publié par Alencontre Le 19 - mars - 2019

Manifestation des jeunesses du Bund à Varsovie, en juin 1932

Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) accuse une partie de l’extrême gauche française d’être antisémite, parce que, dit-il, « l’antisionisme est le nouvel habit de l’antisémitisme ». Cet épisode illustre bien l’extraordinaire confusion intellectuelle qui caractérise aujourd’hui, en France, le débat autour du « nouvel antisémitisme ». « Mal nommer un objet, c’est ajouter au malheur de ce monde », écrivait Albert Camus, en 1944.

Jean-Jacques Marie présente ci-dessous la réponse du bundiste Henryk Erlich à Simon Doubnov (1938). Lire le reste de cet article »

Histoire. Le Corbusier, l’ami des fascistes, ne mérite ni statue, ni musée

Publié par Alencontre Le 15 - février - 2019

La statue de Le Corbusier, en «préparation» à Poissy (in Le Parisien, le 29 août 2018)

Par Xavier de Jarcy (journaliste); Daniel de Roulet (architecte); Laurent Olivier (archéologue); Marc Perelman (universitaire)

Une statue de Le Corbusier a été installée le 24 janvier dernier dans le centre-ville de Poissy, Place des Capucins (dans les Yvelines). Une première statue de l’architecte avait été inaugurée le mercredi 10 mai 2017 en Mairie (Poissy) en présence entre autres de l’artiste et du Maire. À ce moment-là, l’artiste russe M. Andrey Tyrtyshnikov expliquait qu’il avait «été attiré par la personnalité et la philosophie de Le Corbusier». C’est précisément à propos de la personnalité et de la philosophie de l’architecte que nous voudrions réagir. Lire le reste de cet article »

Hongrie. «Une éthique ouvrière», en 1956

Publié par Alencontre Le 15 - février - 2019

Les chars sous commandement de Nikita Khrouchtchev «sauvent le socialisme» et «écrasent les fascistes»

Par Théo Roumier

C’est une courte lettre qui date de plus de 60 ans. Jean Duprat, mon grand-oncle, y informe un «camarade», sans doute un responsable, qu’il quitte la CGT. Nous sommes en 1956. Et c’est le «silence complice» de son organisation face à la répression de l’insurrection hongroise qui motive cette décision.

• C’est une courte lettre qui date de plus de 60 ans. Elle est reproduite à la fin de ce billet. Jean Duprat, mon grand-oncle, y informe un «camarade», sans doute un responsable, qu’il quitte la CGT. Nous sommes en 1956. Et c’est le «silence complice» Lire le reste de cet article »

Histoire actuelle. Rosa Luxemburg et la lutte pour la santé

Publié par Alencontre Le 15 - janvier - 2019

Par Richard Horton (éditeur de The Lancet)

Le 15 janvier 1919, dans le sillage du commencement d’une révolution dans l’Allemagne de l’après Première Guerre mondiale, Rosa Luxemburg, une économiste polonaise et dirigeante de la gauche radicale allemande, fut exécutée par une milice agissant Lire le reste de cet article »

Tchécoslovaquie. «Discours de Ludvik Vaculik au quatrième Congrès des Ecrivains tchécoslovaques»

Publié par Alencontre Le 12 - janvier - 2019

Ludvik Vaculik lors du 4e Congrès des écrivains en 1967

Le site A l’Encontre, durant l’année 2018, a publié un ensemble de documents et d’analyses portant sur ce que nous avons qualifié de «révolution interrompue» en Tchécoslovaquie. Suite à l’intervention des armées du Pacte de Varsovie, la résistance sociale, dans les entreprises, a pris une dimension fort importante. Le site A l’Encontre a publié divers textes élaborés dans les entreprises et parmi des cercles d’économistes et de sociologues, dans la période antérieure à l’intervention militaire, ayant trait à une réflexion très diversifiée sur l’autogestion. Nous reviendrons durant cette année 2019 aux exemples de résistance face au pouvoir oligarchico-bureaucratique incarné par l’Etat-parti tchécoslovaque épuré et mis en place par le Parti communiste d’Union soviétique (PCUS), dirigé alors par Léonid Brejnev: Secrétaire général du PCUS de 1964 à 1982.

Or, la chronologie historique – une sorte de contrainte propre aux commémorations – ignore la plupart du temps les prodromes d’une réflexion qui a surgi, initialement, dans les milieux intellectuels et qui s’est diffusée parmi des secteurs de la dite société civile. Souvent, pour des raisons d’auto-protection ou de nécessités professionnelles, des intellectuels, des techniciens, des sociologues, des écrivains devaient démontrer leur adhésion, plus ou moins raisonnée et faite leur, aux objectifs proclamés du Parti communiste, objectifs qui tranchaient totalement avec la réalité sociale effective et les modalités construites socialement, économiquement et politiquement de domination et d’exploitation. Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org