lundi
22
janvier 2018

A l'encontre

La Brèche

Egypte. L’armée vole la victoire au peuple
Capitalisme. Un autre «moment Lehman» se rapproche-t-il?
La fièvre monte en Egypte. Morsi «négocie»…
Appel unitaire des Unions départementales de la Haute-Loire pour la grève reconductible
Le conflit syrien. Une alliance rouge-brune pour la Syrie de Bachar
«L’antisémitisme de Dieudonné ou le négationnisme à l’ère des masses»
Catalogne-Etat espagnol. Communiqué d’Anticapitalistas sur la situation en Catalogne

Archives de la catégorie ‘Histoire’

Tchécoslovaquie 1968. «Deux schémas faux»

Publié par Alencontre Le 15 - janvier - 2018

Entretien avec Peter Uhl conduit par Jan Malewski en 1998

Oppositionnel marxiste tchécoslovaque, condamné à deux reprises (en 1969 à quatre ans et en 1979 à cinq ans de prison), signataire de la Charte 77 et fondateur du VONS (Comité de défense des personnes injustement persécutées), Petr Uhl est aujourd’hui journaliste (en août 1998) à Prague. Cet entretien, qui date de seulement 20 ans, indique l’utilité de réanalyser, une fois de plus, 50 ans après «le printemps de Prague», ce «processus» et, plus généralement, la dynamique «des réformes» des dits «Etats ouvriers bureaucratiquement dégénérés» ou des «formations en transition – bloquée (sic) — vers le socialisme». (Réd. A l’Encontre) Lire le reste de cet article »

Un ouvrage fondamental de David Mandel: «Les soviets de Petrograd»

Publié par Alencontre Le 7 - janvier - 2018

Par Jean-Jacques Marie

David Mandel met au centre de son travail nourri de très nombreux extraits de souvenirs de militants, de résolutions de soviets et de comités d’usine la question vitale de l’indépendance de classe posée avec une insistance croissante par les ouvriers et les ouvrières de la capitale. Son livre met en évidence le conflit de plus en plus vif qui dresse les ouvriers de Petrograd, le cœur ouvrier de la Russie, à cette époque, contre la bourgeoisie industrielle et financière et le pouvoir qu’elle exerce à travers le gouvernement provisoire présidé par le prince Lvov, grand propriétaire terrien, d’abord puis par l’avocat socialiste Alexandre Kerenski.

Les ouvriers de Petrograd, comme le souligne David Mandel, avaient gardé en mémoire le lock-out massif déclenché par les grands patrons à la fin de 1905 pour briser la révolution montante et sauver le régime tsariste menacé. L’antagonisme brutal entre les deux classes s’était manifesté à nouveau à dater de l’écrasement des grévistes de la Lena Goldfield en avril 1912. David Mandel cite un épisode qui en souligne l’ampleur autant ou plus encore que les grèves qui secouent la capitale en juillet 1914 et les barricades qui s’élèvent dans les rues de la ville: «un arrêt de travail de 102 jours à l’usine de construction mécanique Lessner, une grève déclenchée suite au suicide d’un ouvrier juif, amené au désespoir par les railleries d’un contremaître» (p. 37). Lire le reste de cet article »

Allemagne. Exposition à l’hôpital La Charité sur le rôle des médecins sous le nazisme

Publié par Alencontre Le 10 - décembre - 2017

Par Christophe Bourdoiseau

Les médecins et les étudiants se croisent à Berlin dans les couloirs de la Charité, le plus grand hôpital universitaire d’Europe. A l’institut de psychiatrie, les images du passé nazi sont affichées au mur. «Il est important que l’exposition sur la responsabilité des médecins se déroule à l’endroit même où les décisions ont été prises», estime Judith Hahn, directrice de l’Institut d’histoire et d’éthique médicale et commissaire de l’exposition.

Dans la salle, il y a la grande photo d’une conférence. On y voit tous ces médecins en train de discuter. «Cette pièce sert encore. Cela montre aux jeunes générations que le passé n’est pas si loin. Ils doivent comprendre que les médecins, aujourd’hui encore, ont l’obligation de réfléchir à leurs actes», insiste Judith Hahn. Lire le reste de cet article »

Histoire. «La guerre des Russes blancs, 1917-1920»

Publié par Alencontre Le 7 - décembre - 2017

Entretien avec Jean-Jacques Marie*

La présentation de l’ouvrage de Jean-Jacques Marie indique: «De 1917 à 1922, la guerre civile a causé des ravages en Russie. A l’abdication de Nicolas II en 1917, les bolcheviks, les Rouges, prennent le pouvoir. Proscrits, des généraux de l’ancienne armée – notamment Denikine, Koltchak, Wrangel – se regroupent et commencent à organiser la lutte pour le retour du régime tsariste. Ce sont les Blancs, dont l’action prend naissance dans le sud du pays, puis s’étend jusqu’en Sibérie. Les dernières forces blanches rassemblées en Crimée par le général Wrangel sont battues par l’Armée rouge en novembre 1920. C’est cet épisode tragique de l’histoire russe que fait revivre l’ouvrage de Jean-Jacques Marie, grâce à un accès direct aux textes laissés par les acteurs de cet épisode. Grâce à ces textes, il peut analyser le processus de la défaite. Le dernier chapitre de son ouvrage constitue une synthèse magistrale de la question, qu’il décortique dans le détail. La richesse inégalable de ces sources, inconnues en France, font du livre de Jean-Jacques Marie non seulement un récit unique des coulisses de l’histoire, un rapport sur le vif du quotidien des hommes et des populations concernées, une image sans retouches de la vérité historique, mais aussi un ouvrage d’analyse unique sur le sujet.» Dans cet entretien l’auteur précise encore ses vues. (Rédaction A l’Encontre) Lire le reste de cet article »

Suisse. «Les émeutes zurichoises de novembre 1917»

Publié par Alencontre Le 6 - décembre - 2017

Les troupes sur la Paradeplatz

Par Heinz Egger

Le centenaire de la (seule) «grève générale de novembre 1918» va susciter – et déjà suscite – de nombreux articles. Par contre – du moins en Suisse française – les «émeutes» de Zurich de novembre 1917 n’ont pas attiré le commentaire historique.

Nous publions ci-dessous quelques pages de l’ouvrage daté (1952) de Heinz Egger, Die Entstehung der Kommunistischen Partei der Schweiz, consacrées aux événements de Zurich des 15 au 18 novembre 1917. D’aucuns les ont analysés comme une sorte de prélude à la grève générale de l’année suivante. Ces pages sont marquées par un jugement sur la période qui exagère le degré de radicalisation politique de secteurs importants du salariat, tout en notant à juste titre le croissant mécontentement social. La caractérisation de la période se reflète dans quelques jugements politiques. Lire le reste de cet article »

Le procès de Mladic et la «responsabilité d’une institution»

Publié par Alencontre Le 23 - novembre - 2017

Ratko Mladic à Sarajevo en 1993

Par la rédaction du
Courrier des Balkans

Né dans une famille de partisans, Ratko Mladic «ne supportait pas» pas les tchetniks [armée serbe qui, entre autres, a combattu la résistance dirigée par Tito] et le folklore nationaliste serbe. C’est du moins ce qu’affirment ses biographes. Le futur militaire a vu le jour le 12 mars 1942 dans un petit village de la commune de Kalinovik, près du Mont Treskavica, au sud-est de Sarajevo. Son père Nedo, combattant de la 49e Division d’Herzégovine des partisans, est tué par les Oustachis Lire le reste de cet article »

Histoire. Les diverses faces du Goulag

Publié par Alencontre Le 7 - novembre - 2017

Déportés du Goulag utilisés à la construction d’une ligne
de chemin de fer

Par Henri Wilno

Loin d’être un texte de circonstance qui profiterait du créneau commercial du 100e anniversaire de la révolution russe, l’ouvrage de Juliette Cadiot et Marc Elie fournit en peu de pages une analyse relativement approfondie du Goulag dans ses diverses composantes; il est intéressant de la rapprocher de textes et témoignages parus antérieurement, notamment de celui de Varlam Chalamov. [1]

L’ouvrage explore les différentes facettes du Goulag qui, selon Cadiot et Elie, ne se réduit pas à des camps. Aux camps où des détenus sont astreints au travail forcé s’ajoutent les zones de relégation où les exilés (pour partie, des détenus Lire le reste de cet article »

David Mandel, «L’héritage de la révolution russe», novembre 2017

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org