jeudi
17
janvier 2019

A l'encontre

La Brèche

Le chef du Hezbollah appelle les Syriens à se tenir derrière leur président!
Débat. «Populaire ou populisme?» A propos de l’ouvrage d’Eric Fassin: «Populisme, le grand ressentiment»
La bataille du pain
Brésil. Les élections et les gauches
Grèce. 9+1 remarques sur Syriza après son congrès fondateur
Egypte. Des positions dictées par la crainte de la dynamique sociale et politique. Alors que les affrontements risquent de s’exacerber
Syrie-Liban. Réfugié·e·s de Syrie face à l’esclavage

Archives de la catégorie ‘Liban’

Solidarité avec les réfugiés syriens au Liban!

Publié par Alencontre Le 27 - juillet - 2017

Camps de réfugié·e·s près de Ersal

Déclaration du Collectif avec la Révolution syrienne*

Le 30 juin 2017, l’armée libanaise intervenait dans deux camps de réfugiés syriens dans la région d’Ersal (village situé à 124 kilomètres au Nord-Est de Beyrouth), au nom de la lutte contre le «terrorisme?, faisant plusieurs morts et raflant plus de 350 réfugiés. Quelques jours plus tard des détenus sont rendus morts, leur corps couvert de traces de tortures.

Le 10 juillet, le Premier ministre libanais [soit Saad Hariri, président du Conseil des ministres depuis le 18 décembre 2016] déclarait que Lire le reste de cet article »

Syrie-Liban. Quand les enfants réfugiés «se racontent» sur les murs

Publié par Alencontre Le 26 - avril - 2016
Invisible Children (Wahida 11 ans, Beyrouth 2014)

Invisible Children (Wahida 11 ans, Beyrouth 2014)

Entretien avec Rania Matar

Le site internet Your Middle East a eu la possibilité de s’entretenir avec Rania Matar sur la nécessité – pour reprendre les mots du journaliste Anthony Shadid, vainqueur du Prix Pulitzer – de reconnaître la «vie courante dans une époque qui a la malédiction d’être tout, sauf ordinaire».

Rania Matar est une photographe née au Liban qui vit actuellement à Boston. Son activité est centrée sur le Moyen-Orient, en particulier sur les femmes et les enfants. A travers son travail (par exemple Invisible Children et Ordinary Lives), elle a observé comment nous voyons les réfugié·e·s et saisissons la réalité d’après-conflits. Elle affirme avoir «évité les images manifestes de douleur et de calamité, préférant se concentrer sur la capacité indomptable de l’esprit humain de continuer dans les menus détails de l’existence, du joyeux au banal, y compris dans les circonstances les plus difficiles».  Lire le reste de cet article »

Liban-Syrie. Les réfugiés syriens stigmatisés. Les aides promises en stand-by

Publié par Alencontre Le 4 - janvier - 2015

9207b9f8fevigPar Benjamin Barthe

Les affiches placardées sur les murs parlent pudiquement de «travailleurs étrangers». Par décision de la municipalité, il leur est interdit de circuler en ville entre 20 heures et 6 heures du matin. Mais les habitants des localités libanaises où ce genre d’annonces ont fleuri savent qu’elles ne visent qu’une seule catégorie de population: les réfugiés syriens.

La détérioration de la situation sécuritaire dans le pays du Cèdre a incité les autorités de dizaines de villes et de villages à imposer un couvre-feu aux familles ayant fui la guerre civile qui fait rage quelques dizaines de kilomètres Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org