samedi
20
janvier 2018

A l'encontre

La Brèche

Iran. Une «vigilance» aveugle concernant la répression des travailleurs et travailleuses en Iran
Grèce: dépression et rôle de la gauche de SYRIZA
Inde. Modi rêve d’une race supérieure
A Gaza être un tigre est une chance
Etat espagnol. Vers un scénario de crise de «gouvernabilité»
Etats-Unis. He made America protest again
Brésil. La Coupe du monde a instauré un nouvel état de guerre

Archives de la catégorie ‘Syrie’

Syrie. «Un officier complètement saoul m’a dit que l’on méritait d’être tués»

Publié par Alencontre Le 20 - décembre - 2017

Par Benjamin Barthe

Elles sont arrivées en délégation, sanglées dans de longs manteaux sombres, le visage éteint, comme figé dans un deuil impossible. Elles se sont assises en silence, dans la salle de conférences d’un hôtel de la plaine de la Bekaa, à Chtaura, dans le centre du Liban, où plusieurs ONG de défense des droits de l’homme les avaient conviées fin novembre, alors qu’au même moment, à Genève, les négociations Lire le reste de cet article »

Syrie. «Je veux que le monde entier sache jusqu’où Bachar Al-Assad est allé dans l’horreur»

Publié par Alencontre Le 5 - décembre - 2017

Propos recueillis par
Annick Cojean

Il n’existe pas de terme pour qualifier l’horreur, l’infamie, la monstruosité des crimes du «despote de Damas et tous les salauds à sa solde». La lecture du témoignage de Hasna Al-Hariri est à peine supportable, quasi insoutenable. Pourtant il doit être lu et diffusé. Cela au moment où ladite communauté internationale est en train d’avaliser la permanence au pouvoir du clan Assad, responsable avéré des pires crimes contre l’humanité. L’affirmation d’Hasna Al-Hariri suffit à jetter l’opprobre sur ceux que se font complices, de facto, des turpitudes du pouvoir Assad: «Nos filles entrent en prison, pures comme de l’argent. Elles en ressortent détruites et mortes-vivantes. Mais y a-t-il une seule voix forte, en Occident, qui se soit élevée pour les défendre et exiger leur libération? Citez-m’en une seule. Eh bien non.» (Réd. A l’Encontre) Lire le reste de cet article »

Syrie. Rakka broyée, mais libérée des djihadistes

Publié par Alencontre Le 18 - octobre - 2017

Combattant des FDS sur une place de Raqqa libérée…

Par Benjamin Barthe et Allan Kaval (avec Madjid Zerrouky,
à Paris)

Les drapeaux noirs ont été décrochés. Ce sont des étendards jaunes et verts, aux couleurs des Forces démocratiques syriennes (FDS) et des Unités de protection du peuple (YPG) kurdes, qui flottent désormais aux carrefours de Rakka. Ou ce qu’il en reste: un champ de ruines, une ville anéantie après quatre ans d’occupation de l’organisation Etat islamique (EI). Mardi 17 octobre, la coalition arabo-kurde qui menait l’assaut contre l’ancienne «capitale» syrienne du «califat» de l’EI a annoncé avoir «chassé définitivement» les djihadistes de la ville. Lire le reste de cet article »

Course de vitesse militaire en Syrie

Publié par Alencontre Le 18 - octobre - 2017

Par Bachir El-Khoury

Pour la première fois depuis le début du conflit syrien, Bachar Al-Assad et ses alliés ont lancé plusieurs offensives simultanées sur l’ensemble du territoire, s’attaquant à plusieurs villes et provinces stratégiques. L’objectif est de gagner davantage de terrain pour mieux négocier.

La Syrie vit depuis plusieurs semaines un regain alarmant de violence, rythmé par des bombardements d’une intensité inédite des aviations russe et syrienne aux quatre coins du pays, en soutien aux troupes au sol. Lire le reste de cet article »

Débat. Syrie: «Après Raqqa, quid des relations entre le PYD et Bachar»?

Publié par Alencontre Le 18 - octobre - 2017

Par Baudoin Loos 

Les «Forces démocratiques syriennes» (FDS) ont annoncé ce 17 octobre leur victoire à Raqqa, le quartier général de «l’Etat islamique» en Syrie qu’elles assiégeaient depuis plusieurs mois. Après la chute en juillet dernier de Mossoul, la principale ville d’Irak détenue par Daesh, le constat est clair et net: les djihadistes connaissent au Moyen-Orient une déroute majeure, puisqu’ils ne contrôlent plus que quelques territoires épars et des agglomérations de taille modeste, qui Lire le reste de cet article »

Après Alep-Est: Idlib; le massacre des civils continue!

Publié par Alencontre Le 28 - septembre - 2017

Bombardement de la ville de Jisr-Alshugur

Par FSD (FemmeS pour la Démocratie)

Il y a environ une année le régime syrien et la Russie intensifiaient les bombardements sur Alep-Est, ce qui a conduit quelques mois plus tard à la chute de cette ville, suite sans doute à un accord non révélé avec la Turquie. Depuis, les Syriens dénoncent le déplacement forcé des populations en révolte de plusieurs régions de la Syrie vers Idlib (Homs, Darayya, al-Muaaddamyat, Zabadani, Alep-Est, Wadi Barada, al-Waer, etc.) et craignent leur extermination prochaine.

Depuis le 19 septembre, et malgré les accords d’Astana mi-septembre 2017, l’aviation russe mène une offensive contre la région d’Idlib et le nord de la région de Hama. Tout comme l’offensive à Alep-Est, l’aviation cible les civils, les hôpitaux (5 sont détruits), les écoles (4 sont détruites), les boulangeries, les centres des Casques blancs (3 sont détruits)! Le Syrian Press Center documente depuis 117 morts dont 22 enfants et 22 femmes.

Avec la fermeture de la frontière avec la Turquie, les habitants de Jisr-Alshugur à Idlib, qui tentent de fuir les bombardements, n’ont aucune échappatoire. Ils en sont réduits à s’abriter comme ils le peuvent dans les rues des régions moins exposées Lire le reste de cet article »

«Violée sous une photo d’Assad»: des femmes décrivent les atrocités subies en Syrie

Publié par Alencontre Le 2 - septembre - 2017

Ce 30 août 2017 s’est tenue sur la place des Nations, à Genève, une manifestation de solidarité avec le peuple syrien brisé par la dictature et toutefois résistant sous diverses formes. Il s’agissait non seulement de dénoncer le terrorisme de la dictature de Bachar al-Assad et de ses divers alliés, mais aussi d’expliciter le sens de «négociations sans fin» – à Astana et à Genève – qui s’inscrivent dans l’option politique d’assurer que le régime du clan Bachar reste en place, cela au nom d’une «transition démocratique». Une option conforme aux intérêts des mafias en place et des puissances «intervenant ouvertement» en Syrie depuis septembre 2013 (accord fallacieux entre les Etats-Unis et la Russie sur le retrait puis l’interdiction des armes chimiques en Syrie), suivie de l’agression aérienne et militaire de la Russie de Poutine, depuis le printemps 2015. Cela en collaboration avec des milices iraniennes et le Hezbollah du Liban. Lire le reste de cet article »

David Mandel, «L’héritage de la révolution russe», novembre 2017

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org