samedi
19
janvier 2019

A l'encontre

La Brèche

Le dilemme sans fin du sionisme libéral (I)
Grèce. L’austérité, la destruction du système de santé et l’urgence d’un moratoire sur la dette
Etats-Unis: une décennie de paupérisation des familles de travailleurs
Colombie: politique de paix et réinvention de la politique. Histoire, terre et construction du «bien commun»
France. Congrès du NPA: une porte entrouverte
Occupy: “Prêts à occuper nos maisons!”
Lettre de la Fédération syndicale indépendante égyptienne au Conseil suprême des forces armées

Archives de la catégorie ‘Syrie’

Déclaration. «Ne laissez pas le Rojava devenir un autre Yémen»

Publié par Alencontre Le 25 - décembre - 2018

(Cliquez sur la carte pour l’agrandir)

Comité d’urgence pour le Rojava, 19 décembre 2018

Suite aux rapports de l’administration Trump qui prévoient de retirer les troupes américaines de Syrie [Trump a ordonné le départ des troupes américaines du nord-est de la Syrie le 19 décembre], ainsi que les nouveaux documents inquiétants publiés aujourd’hui sur les crimes de guerre commis par la Turquie à Afrine [dès janvier 2018, commence l’offensive de l’armée contre Afrine Lire le reste de cet article »

Syrie: «Le retrait américain ouvre la voie à la Turquie»

Publié par Alencontre Le 21 - décembre - 2018

Troupes états-uniennes «aux côtés» des YPG dans le «combat
contre Daech»

Par Delphine Minoui

Le président Erdogan ne pouvait rêver meilleur cadeau. En un simple tweet, son homologue américain (Trump) lui a offert, ce mercredi 19 décembre 2018, un blanc-seing pour lancer une nouvelle offensive en Syrie. «Nous avons vaincu l’État islamique en Syrie, ma seule raison d’y être pendant la présidence Trump», a pianoté Donald Trump sur son smartphone avant de déclarer sur une vidéo publiée dans la soirée: «Nous avons gagné […] Il est temps que nos troupes rentrent à la maison.» La décision, qui sous-entend l’évacuation des 2000 soldats américains stationnés dans la région kurde du nord de la Syrie, a pris de court une partie de son Administration, opposée à ce choix. Lire le reste de cet article »

Syrie. Riyad Al-Turk, mémoire d’une révolution manquée

Publié par Alencontre Le 21 - octobre - 2018

Riyad Al-Turk, septembre 2018

Par Allan Kaval

Militant communiste combattu par Hafez Al-Assad, pourfendeur de la dictature sous Bachar Al-Assad, le «cousin» de la jeunesse rebelle aura passé plus de vingt ans en prison sans jamais renoncer. Confronté à son échec et à la vieillesse, le plus célèbre opposant syrien s’est résigné, fin juillet, à prendre la route de l’exil pour Paris

Le corps est usé, mais l’œil reste vif. A 88 ans, dont vingt passés dans les prisons syriennes, Riyad Al-Turk est le plus ancien opposant politique du pays. Ses surnoms, «le vieil homme de l’opposition» ou, plus affectueusement, Lire le reste de cet article »

Syrie. «Réconciliation» et moukhabarat. «Le régime Assad a la mémoire très longue»

Publié par Alencontre Le 27 - septembre - 2018

En mars 2011, quand à Damas, la soulèvement populaire contre la dictature clamait: «Deraa est la Syrie»

Par Benjamin Barthe

Dans la rhétorique du gouvernement syrien, la province de Deraa, à la pointe sud du pays, que les forces loyalistes ont reconquise au mois de juillet, est une zone désormais «réconciliée». Comme dans la Ghouta, la banlieue de Damas reprise trois mois plus tôt, les opposants qui n’ont pas été transférés en bus vers Idlib, le dernier fief de l’insurrection, au nord-ouest, ont reçu une offre d’amnistie. Près de 150’000 d’entre eux ont commencé une procédure dite de «régularisation» (taswiyat) censée les prémunir contre toute Lire le reste de cet article »

Syrie. Lorsque Assad demande aux Syriens de revenir, voici ce qu’il veut réellement dire

Publié par Alencontre Le 19 - août - 2018

Par Mai El-Sadany

«Nous encourageons tous les Syriens à revenir en Syrie», a déclaré le président Bachar al-Assad devant des journalistes le mois dernier. Ses commentaires, participant d’une offensive de charme plus large orchestrée par la Russie dans le but de gagner un soutien occidental aux efforts de reconstruction du pays et de retour des réfugiés, dressent le tableau d’un dirigeant désireux de recevoir les bras grands ouverts tous les membres de sa population largement dispersée.

Rien n’est toutefois plus éloigné de la réalité. Lire le reste de cet article »

Syrie. Un épisode cruel de la guerre civile

Publié par Alencontre Le 19 - août - 2018

Bachar à l’œuvre: détruire Daraya, établir des «listes de décès»
(en fait assassinés et torturés) et appeler au retour, étroitement contrôlé, des réfugiés…

Par Sam Dagher

Assis sur un banc, sous l’ombre d’un sapin géant d’un monastère de la vallée de la Békaa, au Liban, Yasmin, une réfugiée syrienne de 30 ans venant de Daraya, se souvient de ce que son père lui dit au printemps 2011, lorsque les manifestations contre le régime de Bachar débutèrent. «Pourquoi recourir à la force alors que nous avons un cerveau? Résistons pacifiquement», déclara-t-il à Yasmin et ses frères et soeurs, captivés par les promesses que soulevaient les révoltes du printemps arabe balayant la région.

Inspiré par son père, son frère, âgé de 20 ans au début du soulèvement, rejoignit un groupe – dirigé par Yaya Shurbaji, un activiste local charismatique – déterminé à mener une lutte pacifique. Lire le reste de cet article »

Syrie. La manipulation russe à propos du retour des réfugié·e·s

Publié par Alencontre Le 14 - août - 2018

Par Anwar al-Bouni

(Introduction par FemmeS pour la démocratie). En parallèle avec les déclarations répétitives de Poutine pour le retour des réfugiés syriens en Syrie, l’aviation Russe vient de recommencer une offensive militaire contre les civils de la région du nord syrien (Idlib, la campagne de Hama et d’Alep) en soutien à l’aviation d’Assad. Les civils du nord de la Syrie comprennent aujourd’hui, en plus de la population locale, tous ceux qui ont déjà subi un déplacement forcé en Syrie (de Homs, Darayya, al-Ghouta de Damas, Yarmouk, Alep, Deir-Ezzor, etc. et même une partie des réfugiés de la Bekka-Ersal au Liban) suite aux Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org