mercredi
23
août 2017

A l'encontre

La Brèche

Entretien avec un socialiste égyptien, Sameh Naguib
Italie. L’éducation selon Matteo Renzi: plus d’entreprise et moins d’école
Algérie. Béjaïa: «Faire un saut dans les formes de protestation»
Liban. Réfugiés syriens:«non-assistance à personne en danger»
Algérie: une commune rebelle combat la corruption, les magouilles politiques et s’auto-organise… depuis quatre mois
Nelson Mandela: le révolutionnaire réticent
Du 15-M au 22-M: l’Espagne face à un choc de légitimités

Archives de la catégorie ‘Pologne’

Pologne-Dossier. La fronde, les évêques, la division et la médiation

Publié par Alencontre Le 31 - juillet - 2017

Le pape François à Cracovie

Par Camille Neveux

Les évêques haussent le ton dans le bras de fer qui oppose la rue au gouvernement sur la réforme de la justice. L’instruction craint une dérive autoritariste, comme ailleurs en Europe de l’Est.

La visite, discrète, est passée. Elle apporte pourtant un éclairage sur la décision du Président polonais, Andrzej Duda, d’apposer lundi son veto à deux projets de loi sur la Cour suprême et sur le Conseil national de la magistrature, jugé par l’opposition comme mortels pour l’indépendance de la justice. Un veto infligeant Lire le reste de cet article »

Pologne. Le président Duda, «sauveur inespéré de la démocratie polonaise»

Publié par Alencontre Le 24 - juillet - 2017

Andrzej Duda

Par Jurek Kuczkiewicz

Contre toute attente, le président Duda a mis lundi son veto à deux des trois réformes controversées de la Justice.

Le veto du président Andrzej Duda constitue un événement remarquable. Il a pris par surprise et mis en colère le propre camp du présidEnt, et ravi tous ses opposants qui ne pariaient pas un kopek sur une émancipation du chef de l’État, jusque-là fidèle notaire du PiS et de son patron, le sombre Jaroslaw Kaczynski. Lire le reste de cet article »

Pologne-Débat. Le «récit national» actualisé, le chef, la religion et l’Eglise, avec leur martyr

Publié par Alencontre Le 22 - juillet - 2017

Jaroslaw Kaczynski a lancé un attaque d’une grande violence
contre l’opposition depuis la tribune du Parlement

Par Jurek Kuczkiewicz

Parfois, un instant, quelques phrases ou un accent en révèlent plus que des milliers d’heures de débat, ou des livres entiers d’analyses politiques. La Pologne a vécu un moment pareil mardi dans la nuit de mardi à mercredi (du 17 au 18 juillet 2017), filmé et devenu depuis viral sur les réseaux sociaux.

Il est peu après 23 heures à la Diète polonaise, qui débat dans une atmosphère houleuse du projet de réforme de la Cour suprême déposé par le parti Droit et Justice (PiS) dirigé par Jaroslaw Kaczynski. Celui-ci est le véritable maître de la Pologne puisque son parti dispose de la majorité au parlement, et a fait élire ou désigner des Lire le reste de cet article »

Pologne. Le PiS de Kaczynski contrôle tout le système judiciaire, en plus…

Publié par Alencontre Le 14 - juillet - 2017

Jaroslaw Kaczynski et Zbigniew Ziobro

Par Jurek Kuszkiewicz

«C’est un jour noir pour le système judiciaire polonais. Un jour de honte.» Parmi des dizaines d’autres, cette opinion de Jerzy Stepien, un ancien président du Tribunal constitutionnel polonais, en dit long sur les réformes que vient d’adopter ou de proposer la Diète (chambre basse), dominée par le parti national-conservateur Droit et Justice (PiS).

Mercredi après-midi, le 12 juillet, l’assemblée en question adoptait deux textes en préparation depuis des mois, mais dont le vote en plénière a été décidé en dernière minute par le président. Le premier modifie la composition et le mode de désignation du Conseil national de la justice, qui sélectionne Lire le reste de cet article »

Pologne. «Protestation noire»: une mobilisation massive des femmes

Publié par Alencontre Le 13 - octobre - 2016

blackprotestpolognePar Katarzyna Bielinska (Varsovie)

Des protestations massives de femmes, sans précédent en Pologne, ont forcé les parlementaires à immédiatement abandonner leurs plans visant à aggraver la loi anti-avortement. Le parti Loi et justice (PiS) au pouvoir a publiquement capitulé face à l’explosion de la colère sociale.

La loi de 1993, appelée «compromis» par les milieux conservateurs, libéraux et sociaux-démocrates, est une des lois les plus restrictives dans l’Union européenne. L’interruption de grossesse n’y est admise que lorsque la vie ou la santé de la femme sont en danger, lorsque l’embryon est gravement atteint ou lorsque la grossesse est le résultat d’un délit. En pratique, même dans de tels cas, l’avortement est inaccessible car on prolonge la procédure, on refuse de faire l’intervention en se fondant sur une prétendue «clause de conscience», etc. Lire le reste de cet article »


FIFA : comprendre le "système Blatter" en 5... par lemondefr

C’est une bombe que vient de lancer Der Spiegel. Dans un article intitulé «Le complot», l’hebdomadaire allemand dévoile un document qui relance le feuilleton «borgiesque» à la Fédération internationale de football (FIFA).

Ledit document est une proposition de contrat envoyée le 19 décembre 2014 par le cabinet d’avocats californien Quinn Emanuel (QE) au directeur juridique de la FIFA, Marco Villiger. Dans ce document, QE s’engage à défendre les intérêts de la Fédération contre le département d’Etat de la justice américaine.

Le contrat est signé le 5 janvier 2015 par le secrétaire général de l’organisation, Jérôme Valcke, et par son adjoint et directeur financier Markus Kattner, puis tamponné par M. Villiger.

La chronologie apparaît troublante dans la mesure où l’administration de la FIFA semble avoir été au courant de la menace exercée par les autorités américaines «142 jours» avant le fameux coup de filet du 27 mai 2015, à Zurich (Suisse). Ce jour-là, plusieurs dignitaires de l’instance planétaire avaient été interpellés pour corruption, fraude et blanchiment d’argent. Cette vague d’arrestations avait eu lieu deux jours avant la réélection du SuisseSepp Blatter, le 29 mai 2015, pour un cinquième mandat à la présidence de la FIFA.

«Un complot interne»

La tornade judiciaire avait finalement conduit le Valaisan à remettre son mandat à disposition, le 2 juin 2015. Sepp Blatter, dont la signature manque sur le contrat scellé avec QE, assure qu’il «n’était pas du tout au courant» de cet accord. Celui qui a été suspendu six ans pour un paiement de 2 millions de francs suisses (1,8 million d’euros) fait en 2011 à l’ancien président de l’Union des associations européennes de football (UEFA), Michel Platini – lui-même radié quatre ans – se dit victime d’un «complot interne». (Le Monde, 12 août 2017, à 12h44, à suivre sur le site de ce quotidien)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org