vendredi
18
janvier 2019

A l'encontre

La Brèche

Venezuela. La détention des cousins de Cilia Flores et la décomposition du gouvernement
Brésil. Comprendre les racines d’un régime autoritaire: une des conditions pour organiser une résistance
Nicaragua. Comment en sommes-nous arrivés là? 
L’agression israélienne contre Gaza et le Droit international
Argentine. Grève en avril 2014 contre l’ajustement orthodoxe
Algérie. Kateb Yacine, une esthétique de la transgression
Campagne internationale pour la défense d’Afrin!

Archives de la catégorie ‘Films’

«Milky Way» par Cyril Bron et Joseph Incardona

Publié par Alencontre Le 29 - août - 2014

MilkyWayPar René Hamm

Il ne s’agit pas d’un remake du long-métrage éponyme réalisé en 1969 par Luis Buñuel, ni d’une charge contre les barres et boissons chocolatées (retirées récemment de la vente en France, en Grande-Bretagne et en Irlande à cause du soupçon quant à l’intrusion de la bactérie bacillus subtilis), mais d’une comédie «rock’n’roll» oscillant entre farce burlesque et critique sociale empreinte de gravité. Lire le reste de cet article »

«Mon film est un appel aux armes contre ceux qui pensent que la liberté nous est donnée»

Publié par Alencontre Le 23 - janvier - 2014
Steve McQueen avec l'acteur Chiwetel Ejiofor

Steve McQueen avec l’acteur Chiwetel Ejiofor

Entretien avec Steve McQueen
conduit par Franck Nouchi

Nous reproduisons ci-dessous un entretien avec Steve McQueen à propos de son film 12 Years a Slave, dont nous avons publié une critique le 14 janvier, «Un portrait inoubliable de l’esclavage». (Réd. A l’Encontre)

*****

Comment expliquer qu’il ait fallu si longtemps pour que le cinéma témoigne de l’esclavage aux Etats-Unis?

C’était une époque horrible, violente, pleine de méchanceté. C’est compréhensible, les gens ont eu honte d’aborder ce sujet. Ils étaient très gênés, à juste titre. Lire le reste de cet article »

Etats-Unis. Un portrait inoubliable de l’esclavage

Publié par Alencontre Le 14 - janvier - 2014
Chiwetel Ejiofor jouant Solomon Northup

Chiwetel Ejiofor jouant Solomon Northup

Par Alan Maass

C’est un film si puissant qu’il appartient à cette rare catégorie de ceux dont il est difficile de quitter son siège lorsqu’il s’achève. Il est encore plus rare qu’un film que, lorsque des jours plus tard, votre regard observe le vide, vous songez encore à la raison pour laquelle vous ne pouviez pas bouger.

Esclave pendant 12 ans [film qui passera sur les écrans de Suisse française sous peu] est bon à ce point.

Le film raconte l’histoire vraie de Solomon Northup, un Noir né libre dans l’Etat de New York. En 1841, il fut éloigné de sa famille et de sa vie pour Washington, la capitale, où il fut kidnappé, embarqué pour la Nouvelle Orléans et vendu en esclavage. Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org