samedi
23
mars 2019

A l'encontre

La Brèche

Le monde merveilleux du revenu universel
Grèce. Contre les ingérences, le sens du Non
France. Quelques «croquis» salutaires… avant le 2e tour
Afrin: barbarie contre espoir
Après Alep-Est: Idlib; le massacre des civils continue!
Bretagne: Partir des mobilisations existantes
Uruguay: une association public-privé létale

Archives de la catégorie ‘Société’

Venezuela. «Emigrer quand on est une femme vénézuélienne»

Publié par Alencontre Le 23 - mars - 2019

Par Betilda Muñoz-Pogossian

Selon le portail Migration Data, 50,7% du total des migrant·e·s entre pays en 2017 en Amérique latine étaient des femmes, et 49,3% des hommes. Tandis que ces pourcentages varient de région en région, et selon les années, pou ce qui est des femmes vénézuéliennes qui émigrent, les chiffres correspondent à cette proportion. Par exemple, dans le cas de la Colombie, qui concentre la plus grande partie de l’émigration vénézuélienne, en 2018, sur le total des 1’032’016 émigrés vénézuéliens, 51,8% étaient des femmes tandis Lire le reste de cet article »

Débat. «Le sionisme est-il un mouvement libérateur démocratique?» Par Henryk Erlich

Publié par Alencontre Le 19 - mars - 2019

Manifestation des jeunesses du Bund à Varsovie, en juin 1932

Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) accuse une partie de l’extrême gauche française d’être antisémite, parce que, dit-il, « l’antisionisme est le nouvel habit de l’antisémitisme ». Cet épisode illustre bien l’extraordinaire confusion intellectuelle qui caractérise aujourd’hui, en France, le débat autour du « nouvel antisémitisme ». « Mal nommer un objet, c’est ajouter au malheur de ce monde », écrivait Albert Camus, en 1944.

Jean-Jacques Marie présente ci-dessous la réponse du bundiste Henryk Erlich à Simon Doubnov (1938). Lire le reste de cet article »

Le 8 mars, une étape pour bâtir des collectifs démocratiques favorisant une action directe le 14 juin

Publié par Alencontre Le 8 - mars - 2019

«La puissance de grève dépend d’une nécessité plus ou moins pressante, que l’on passe comme une chaîne au cou des pouvoirs. Il y a de la force et une sorte de guerre dans la grève. Toutefois l’acte de grève n’est nullement violent par lui-même; il n’est que refus.» (Alain, Propos 1934, «Droit des fonctionnaires»)

A l’échelle internationale, le 8 mars a son origine dans les luttes des femmes salariées, des ouvrières et des suffragettes à la fin du XIXe siècle-début du XXe pour des meilleures conditions de travail et le droit de vote. En 1977, les Nations unies en ont fait Lire le reste de cet article »

Débat: «Qui veut la mort de la nature?»

Publié par Alencontre Le 6 - mars - 2019

Par Rémi Beau

Face à l’Anthropocène, la philosophe Virginie Maris défend une conception forte de la nature sauvage. Critiquant les évolutions récentes de la pensée environnementale, elle invite à résister contre son recentrement en cours vers un monde humain et seulement humain.

La nature a la vie dure. Mille fois, les sciences humaines et sociales l’ont enterrée et pourtant elle continue d’habiter les pages de nombreux ouvrages, voire de s’immiscer dans le titre de ceux-là mêmes qui invitent à la congédier [1]. La nature est-elle un de ces concepts que l’économiste australien John Quiggin a qualifié de «zombies», de ces idées mortes qui continuent à marcher avec nous, parce que nous ne parvenons pas à nous en séparer alors même que l’on sait qu’elles sont fausses [2] ? Tout comme le « marché efficient », la nature n’existerait pas, et pourtant elle continuerait à jouer un rôle structurant dans la fabrication des politiques publiques visant la famille, la santé ou l’environnement. C’est bien ce que dénoncent les critiques sociales dites «constructivistes» qui, depuis les années 1960, se sont essentiellement développées contre l’idée de nature [3]. Lire le reste de cet article »

Suisse. Le pays le plus réactionnaire du monde

Publié par Alencontre Le 26 - février - 2019

Par Daniel Binswanger

Mariage pour tous, politique d’égalité, politique de la famille: la Suisse, on la trouve toujours aux derniers rangs. Que diable se passe-t-il donc en réalité?

OK, nous voulons le préciser tout de suite, nous devons le préciser, car pour qui observe la Suisse fugitivement, cela ne doit pas être tout à fait évident: «Pays le plus réactionnaire du monde», c’est une exagération. L’objection est justifiée, on pourrait par exemple sans beaucoup d’hésitations qualifier l’Arabie saoudite comme nettement moins progressiste. Mais «pays le plus réactionnaire d’Europe occidentale», ce titre, la Confédération Lire le reste de cet article »

Essai «Le Hezbollah, un fondamentalisme religieux à l’épreuve du néolibéralisme»

Publié par Alencontre Le 25 - février - 2019

Joseph Draher vient publier aux éditions Syllepse (Paris) Le Hezbollah, un fondamentalisme religieux à l’épreuve du néolibéralisme. Nous proposons ici l’introduction de cet ouvrage.

«Le Hezbollah a été fondé en 1985 durant une période d’intense crise politique caractérisée par la guerre civile et l’invasion du Liban par Israël en 1982. Il fut d’emblée créé comme un groupe politique islamique, basé dans les territoires peuplés par les populations chiites du Liban, mettant l’accent sur la résistance armée contre Israël. Depuis des années, le Hezbollah est apparu pour beaucoup – tant au Liban que dans le monde arabe – comme la seule force viable capable de résister aux intrusions israéliennes et à la mainmise Lire le reste de cet article »

France. «Contre les actes antisémites, contre leur instrumentalisation, pour le combat contre toutes les formes de racisme»

Publié par Alencontre Le 17 - février - 2019

Appel à un rassemblement à Paris le 19 février

Nous soussignés associations, partis, syndicats, indépendants, sommes toutes et tous activement impliqués dans la lutte contre le racisme sous toutes ses formes. La lutte contre l’antisémitisme fait partie à part entière de notre combat antiraciste. Nous condamnons fermement les actes antisémites, qui surgissent dans un contexte social et politique particuliers.  Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org