jeudi
25
avril 2019

A l'encontre

La Brèche

Grèce, les bouleversements en cours
Pologne. «Protestation noire»: une mobilisation massive des femmes
Le mythe de Malthus
Débat médiatique sur le «modèle cubain»
Nicaragua. Une «négociation» relancée et un sentiment populaire de méfiance et de rage rentrée
Guerre d’Algérie: «Dépasser le ressassement des mémoires meurtries»
Les frontières de la «mer morte» et des crimes de guerre

Archives de la catégorie ‘Nicaragua’

Nicaragua. L’exil forcé de l’évêque Silvio José Báez et l’illusion des négociations

Publié par Alencontre Le 18 - avril - 2019

Le nonce apostolique Stanislaw Sommertag et le binôme Ortega-Murillo

De notre correspondant à San José (Costa Rica)

1.- L’effondrement des institutions démocratiques au Nicaragua est si complet que personne n’attend plus d’initiative du régime Ortega-Murillo en faveur de la justice, de la probité ou même de l’environnement. Il n’y a plus de limite à l’exercice du pouvoir autoritaire. La fonction principale du régime n’est pas d’assumer une responsabilité, mais le strict contrôle social par le biais d’une répression généralisée.

2.- Le Nicaragua n’est pas seulement un paradis fiscal où aucune des grandes entreprises ne paie son dû, Lire le reste de cet article »

Nicaragua. Le pouvoir para-étatique et le régime Ortega-Murillo

Publié par Alencontre Le 5 - avril - 2019

Le président du Conseil supérieur des entreprises privées, membre de l’Alliance civique pour la démocratie et la justice, José Adan Aguerri, fait face au blocage des négociations

Par notre correspondant permanent au Costa Rica

«Rien n’est plus dangereux que la vérité dans un monde qui ment.»
Nawal Al Saadawi, écrivaine,
féministe égyptienne

1.- Sous nos yeux, nous pouvons voir comment le régime Ortega-Murillo glisse vers des institutions contrôlées par des groupes mafieux paramilitaires, parapoliciers et para-étatiques. Je suis très impressionné par le pouvoir que ces groupes ont et le degré de soumission/acceptation face à ce pouvoir illégal, illicite, illégitime, mais existant de la justice, des pouvoirs sous uniformes (police) et de l’Armée nationale. Lire le reste de cet article »

Nicaragua. La dictature réprime 24 heures après ses promesses de respect des libertés

Publié par Alencontre Le 1 - avril - 2019

Flor Ramirez

Par Ivette Munguía

Moins de 24 heures après que le régime de Daniel Ortega s’est engagé à respecter les droits civils et politiques des Nicaraguayens [dans le contexte de la «négociation nationale» pour «sortir de la crise», à laquelle ont adhéré la nonciature apostolique et les secteurs patronaux, et qu’a rejointe l’Alliance civique en renonçant, de facto, à ses préconditions. Réd.], un militant du Front sandiniste a tiré sur une manifestation dans le centre commercial Metrocentro à Managua. Il a blessé gravement trois personnes. Entre-temps, la police nationale a encerclé et réprimé la manifestation, a arrêté onze personnes avec violence Lire le reste de cet article »

Nicaragua. La crise économique frappe le gros de la population

Publié par Alencontre Le 9 - mars - 2019

Le Nicaragua replonge dans la pauvreté extrême

Par notre correspondant au Costa Rica (San José)

1.- Suite à la prolongation de la crise sociopolitique au Nicaragua, Moody’s Investors Service (Moody’s Corporation) a fait passer la notation de crédit (financière) du pays de stable à négative. Cet organisme a donc averti que l’économie, en 2019 restera, en récession, et que les financements extérieurs sont dès lors en danger.

2.- Moody’s prévient que le pays court le risque que les prêts approuvés pour 2019 soient suspendus si la pression internationale augmente. Lire le reste de cet article »

Nicaragua. Un dialogue sans stratégie

Publié par Alencontre Le 6 - mars - 2019

«Le dialogue»: l’Alliance civique a imposé la «présence» du Nonce apostolique (diplomate du Vatican) Stalinislaw Waldemar Sommerg (au milieu). A g., le représentant étudiant coopté de l’Alliance civique: Max Jerez. A d., le ministre des Affaires étrangère d’Ortega, Denis Moncada, dont les déclarations dans les instances internationales sont un pur produit de «l’absolutisme». (5 mars 2019, La Prensa)

Par Fernando Bárcenas

Les banquiers et les hommes d’affaires Carlos Pellas, Ramiro Ortiz, José Antonio Baltodano, Roberto Zamora, Juan Bautista Sacasa, architectes du co-gouvernement d’entreprise antidémocratique [FSLN-Orteguiste et Patrons] qui «a consolidé la dictature au cours des dix dernières années, sont connus dans le monde des affaires comme «les conseillers». Ils auraient demandé une réunion avec Ortega le samedi 16 février, pour discuter entre eux d’une sortie de crise. Ou, si vous le souhaitez, discuter avec Ortega de la manière de mettre fin à la crise, même si elle n’est pas résolue.

La crise est «l’orteguisme»

Il est évident qu’une telle crise ne peut être résolue (parce qu’il n’est pas possible de résoudre la crise avec Ortega Lire le reste de cet article »

Nicaragua: «Quelques réflexions à partir de l’enquête de M&R Consultores (Esomar Member)

Publié par Alencontre Le 1 - mars - 2019

Le «binôme impérieux sandino-chrétien-cabalistique» se prépare à négocier la défense de ses «gains»

Par notre correspondant permanent au Cosa Rica

1.- Le régime Ortega-Murillo est dans les cordes. L’INSS (Instituto Nicaragüense de Seguridad Social) fait faillite. Le tourisme est mort. Les restaurants fermés. Personne ne paie d’impôts. Le commerce est en difficulté. Pendant ce temps, les coûts d’entretien des paramilitaires entraînent d’autres déficits.

2.- Ortega-Murillo doit parvenir à un accord pour éviter l’effondrement total de l’économie, l’application de nouvelles sanctions américaines et européennes, éviter un nouvel isolement international et empêcher l’application de la Charte démocratique de l’OEA. Lire le reste de cet article »

Nicaragua. Une «négociation» relancée et un sentiment populaire de méfiance et de rage rentrée

Publié par Alencontre Le 1 - mars - 2019

Par notre correspondant au Costa Rica 

1.- Le président états-unien Donald Trump a déclaré lundi 18 février que «les jours du socialisme sont comptés à Cuba, au Venezuela et au Nicaragua» et qu’«un jour, bientôt, avec l’aide de Dieu, nous verrons ce que le peuple fera à Caracas, Managua et La Havane; et lorsque le Venezuela sera libre, Cuba et le Nicaragua seront libres, cela sera le premier hémisphère libre dans l’histoire humaine. Deux jours plus tard, le conseiller à la sécurité nationale John Bolton ajoutait que «les jours de Daniel Ortega sont comptés». C’est la menace la plus directe de la Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org