mardi
23
juillet 2019

A l'encontre

La Brèche

Carte non disponible

Date/Heure
Date(s) - 17/11/2012
13:00 - 22:30

Lieu

Categorie(s)


1912 – 2012 / 100 ans de lutte contre la guerre
«A bas la guerre!»

Par Verein GegenKrieg

Soutenu par la coalition : BFS-Basel, der Funke, Palästina Solidarität, Soal/Solidarität, Juso BS,
Neue PdA Basel, Gewerkschaftsbund BS/BL, Basta.

Dornacherstrasse 192, Bâle
Prendre la sortie arrière (Sud) de la gare -> tourner à gauche et suivre la Güterstrasse sur 700 m -> arrivée au Tellplatz tourner à droite, faire encore 100 m et on y est.

«Jamais les travailleurs d’un pays ne doivent être amenés à faire feu sur les travailleurs d’un autre», stipulait le congrès international pour la paix tenu en 1912 à Bâle. Ce slogan d’orientation internationaliste, fondé sur la conscience de classe, fut pourtant balayé deux ans plus tard par la plupart des députés sociaux-démocrates dans les parlements des divers pays européens. Ils acceptèrent en effet les crédits de guerre des élites dominantes bourgeoises et à demi féodales, choisissant le chauvinisme national au lieu des intérêts de classe. Les travailleurs devinrent soldats, et furent massacrés dans la lutte sanglante autour du pouvoir impérial et des matières premières des colonies.

Notre objectif est de revenir sur cet échec cuisant d’empêcher la guerre, mais aussi d’analyser les guerres en cours et en préparation. Et nous voulons rappeler que quasi tous les conflits militaires sont mus par les intérêts de la classe dominante des détenteurs de capitaux.

C’est pourquoi nous organisons une conférence politique qui aura lieu le samedi 17 novembre 2012, à Bâle, au «Gundeldingerfeld».

La conférence commencera à 13h par une plénière, pour ensuite passer aux ateliers avec les intervenantes et intervenants, de 14h à 18h. Le soir, une table ronde est prévue dès 19h30, avec des exposés des quatre conférenciers (voir ci-dessous) sur le thème: «100 ans contre la guerre. Quel bilan? Quels enseignements tirer des expériences? Quelles perspectives possibles pour un nouveau mouvement de la paix?»

Nous avons invité les oratrices et orateurs suivants:

Frank Deppe, politologue, membre du parti allemand «Die Linke» et d’ATTAC, co-éditeur de la revue «Sozialismus», qui parlera de l’impérialisme et de la guerre, hier et aujourd’hui, et de l’actualité du congrès pour la paix de 1912. Frank Deppe interviendra en ouverture, de 13 à 14h sur le thème «L’actualité du Congrès de la paix de 1912». De 16h à 17h30, il animateur l’atelier n° 4: «L’ancien et le nouvel impérialisme».

Lindsey German, militante contre la guerre, membre de «Coalition against the War» et du collectif «Counterfire», qui interviendra sur la guerre sociale, en particulier sur les émeutes de jeunes de l’an dernier à Londres. Lindsey German animera de 14h à 15h30 l’atelier sur le thème prémentionné.

– Nahla Chahal, sociologue vivant au Liban, militante contre les agressions impérialistes au Proche-Orient, éditorialiste au journal Al-safeer. Elle nous parlera des révoltes en cours dans le monde arabe. Nahla Chahal animera l’atelier n° 3 de 16h à 17h30 sur le thème: «Perspectives des soulèvements révolutionnaires dans le “monde arabe”».

– Hamid Alizadeh, militant iranien et rédacteur à la revue iranienne marxiste Mobareze Tabaghti. Son intervention portera sur l’Iran, le danger de guerre et les perspectives d’un mouvement révolutionnaire. Hamid Alizadeh animera l’atelier n° 1 de 14h à 15h30 sur le thème: «Iran. Danger de guerre et perspectives d’un mouvement révolutionnaire»

Une date à réserver!

Le programme détaillé est disponible à l’adresse GegenKrieg@gmx.ch.
Association GegenKrieg, Schillerstrasse 20, 4053 Basel. Compte postal: 85-480777-1

 

Commentaires fermés.

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org