samedi
19
août 2017

A l'encontre

La Brèche

Etats-Unis. La résistance de Ferguson continue de résonner
Egypte: au-delà des oscillations, la révolution continue
Algérie. Un président et un système sans opposition?
Argentine. A propos du 200e anniversaire de l’indépendance et la question de l’indépendance
Disparition d’un «communiste tory»: Eric Hobsbawm. Une analyse de son œuvre
Chine: dans l’empire de la faim
Syrie. Les analogies de l’Histoire

Archives de la catégorie ‘Histoire’

Les Bolcheviks et l’antisémitisme

Publié par Alencontre Le 19 - juillet - 2017

Par Brendan McGeever

Tôt, au matin du 25 Octobre 1917. A Petrograd, les ouvriers prennent possession de positions stratégiques dans les rues balayées par le vent. Au Palais d’hiver, le chef du gouvernement provisoire, Alexander Kerensky, attend, anxieux, la voiture qui assurera sa retraite. A l’extérieur, les gardes rouges ont pris le contrôle de la centrale téléphonique. La prise de pouvoir des Bolcheviks est imminente.

Il n’y a ni téléphone ni électricité au palais. Depuis sa fenêtre, Kerensky peut voir le Pont du Palais: il est aux mains des marins bolcheviks. Finalement, une voiture de l’ambassade américaine est dépêchée et Kerensky commence sa fuite Lire le reste de cet article »

Histoire. Le soulèvement ouvrier en Allemagne orientale, juin 1953 (II)

Publié par Alencontre Le 25 - juin - 2017

Par Ernest Mandel

Suite à l’analyse, effectuée avec le recul des années et l’accès aux archives, telle que Gareth Dale en a présenté la synthèse dans la première partie de ce dossier, nous publions ci-dessous deux documents ayant un statut quelque peu différent. En effet, le premier est un article publié, sous le pseudonyme d’Ernest Germain, par Ernest Mandel dans la revue Quatrième Internationale, numéro 62, juillet 1953, produite par le Secrétariat de la Quatrième Internationale. Ernest Mandel – qui parlait et écrivait couramment en allemand – suivait avec attention les processus à l’œuvre dans les dits pays de l’Est, entre autres en Allemagne où se concentrait, selon lui, la richesse historique accumulée du mouvement ouvrier. Cette revue était dirigée alors par Pierre Frank, Ernest Mandel et Michel Pablo (de son nom Michalis N. Raptis). Lire le reste de cet article »

Histoire. Berlin, le soulèvement populaire du 17 juin 1953 (I)

Publié par Alencontre Le 25 - juin - 2017

17 juin 1953: grève générale

Par Gareth Dale

Introduction Rédaction A l’Encontre
En mai 1952, les accords de Bonn abolirent le statut d’occupation par les puissances victorieuses de Berlin. Ainsi, le traité de la Communauté européenne de défense (C.E.D.) donnait la possibilité d’un réarmement de l’Allemagne occidentale. Dans ce contexte, les dirigeants du Parti socialiste unifié (SED) – de «concert» avec la direction du PCUS – renvoient, sine die, le «projet» d’une réunification de la RDA
(créée en octobre 1949) avec la RFA (fondée en mai 1949). Lire le reste de cet article »

Histoire: «Le navire à voiles et le navire négrier, en particulier, comme «machines» ayant contribué à l’essor du capitalisme»

Publié par Alencontre Le 27 - mai - 2017

Entretien avec Marcus Rediker

L’historien états-unien Marcus Rediker a étudié divers aspects sociaux de l’histoire maritime. Il considère les marins et les pirates du XVIIe siècle comme les précurseurs des mouvements anticapitalistes modernes. Il s’est également intéressé à la traite négrière transatlantique. Il est professeur d’histoire à l’Université de Pittsburgh. Il a reçu diverses distinctions, parmi lesquelles: le George Washington Book Prize (2008), l’Organization of American Historians (OAH) Merle Curti Award (2008), le National Endowment for the Humanities Fellow (2005–2006), l’American Council of Learned Societies Fellow (2005–2006), l’International Labor History Book Prize (2001). Lire le reste de cet article »

Yougonostalgie. Il y a 30 ans, dernière Journée de la Jeunesse

Publié par Alencontre Le 25 - mai - 2017

Par Vittorio Filippi

Il y a exactement trente ans, le 25 mai 1987, se tenait la dernière Journée de la Jeunesse (Dan Mladosti) dans le gigantesque Stade de l’Armée populaire yougoslave de Belgrade, où se jouent les matchs du Partizan. Comme à l’accoutumée, les célébrations se sont conclues en entonnant les paroles de Druže Tito mi ti se kunemo: «Camarade Tito, nous te le jurons: nous ne dévierons jamais de ton chemin». Lire le reste de cet article »

Histoire. Finlande rouge contre Finlande blanche (II)

Publié par Alencontre Le 17 - mai - 2017

Première réunion de la direction des syndicats sociaux-démocrates à Helsinki, les 26 et 27 juin 1899. Matti Paasivuori se trouve à côté du drapeau avec un costume clair.

Par Maurice Carrez

Nous voyons donc que, dans l’esprit des dirigeants rouges, la révolution était un acte défensif, une solution de dernier recours [se rapporter à la première partie de cette contribution publiée sur notre site alencontre.org en date du 16 mai 2017]. Elle ne fut envisagée qu’au moment ultime, alors même que Svinhufvud et Mannerheim fourbissaient déjà leurs armes. Elle n’était pas non plus conçue à partir d’un modèle de type bolchevique, ni semblable aux soulèvements hongrois ou berlinois de l’année suivante. La déclaration faite le 29 janvier 1918 par la Délégation du peuple, son principal organe politique, appelait à “un soutien des masses” et promettait de suivre “les règles du jeu démocratique”. Elle ne faisait Lire le reste de cet article »

La révolution finlandaise de 1918 (I)

Publié par Alencontre Le 16 - mai - 2017

Le drapeau de l’indépendance sur l’Université d’Helsinki,
en mars 1917

Par Maurice Carrez

En date du 14 mai 2017, nous avons publié un article historique sur la «révolution en Finlande». Nous publions une deuxième contribution de Maurice Carrez qui permet de saisir de manière plus complète ce processus révolutionnaire qui est resté, pour l’essentiel, fort peu connu. Dans une autre contribution, l’auteur trace les prodromes de ce soulèvement qui révèle les interactions à l’œuvre dans l’empire russe et ses frontières: «Les événements de 1905 en Russie furent l’occasion de desserrer l’étreinte de l’oppression. En novembre éclata la Grande Grève patriotique, lancée par les ouvriers et soutenue par les constitutionnels et les activistes. La revendication essentielle était l’abrogation des décrets illégaux. Mais le mouvement ouvrier était décidé à pousser Lire le reste de cet article »


FIFA : comprendre le "système Blatter" en 5... par lemondefr

C’est une bombe que vient de lancer Der Spiegel. Dans un article intitulé «Le complot», l’hebdomadaire allemand dévoile un document qui relance le feuilleton «borgiesque» à la Fédération internationale de football (FIFA).

Ledit document est une proposition de contrat envoyée le 19 décembre 2014 par le cabinet d’avocats californien Quinn Emanuel (QE) au directeur juridique de la FIFA, Marco Villiger. Dans ce document, QE s’engage à défendre les intérêts de la Fédération contre le département d’Etat de la justice américaine.

Le contrat est signé le 5 janvier 2015 par le secrétaire général de l’organisation, Jérôme Valcke, et par son adjoint et directeur financier Markus Kattner, puis tamponné par M. Villiger.

La chronologie apparaît troublante dans la mesure où l’administration de la FIFA semble avoir été au courant de la menace exercée par les autorités américaines «142 jours» avant le fameux coup de filet du 27 mai 2015, à Zurich (Suisse). Ce jour-là, plusieurs dignitaires de l’instance planétaire avaient été interpellés pour corruption, fraude et blanchiment d’argent. Cette vague d’arrestations avait eu lieu deux jours avant la réélection du SuisseSepp Blatter, le 29 mai 2015, pour un cinquième mandat à la présidence de la FIFA.

«Un complot interne»

La tornade judiciaire avait finalement conduit le Valaisan à remettre son mandat à disposition, le 2 juin 2015. Sepp Blatter, dont la signature manque sur le contrat scellé avec QE, assure qu’il «n’était pas du tout au courant» de cet accord. Celui qui a été suspendu six ans pour un paiement de 2 millions de francs suisses (1,8 million d’euros) fait en 2011 à l’ancien président de l’Union des associations européennes de football (UEFA), Michel Platini – lui-même radié quatre ans – se dit victime d’un «complot interne». (Le Monde, 12 août 2017, à 12h44, à suivre sur le site de ce quotidien)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org