dimanche
22
octobre 2017

A l'encontre

La Brèche

Syrie. Un guerre sans commandement du côté des insurgés
Grèce. «Pas de président du centre-droit!»
Israël. Le nettoyage ethnique en 1948, l’histoire se conjugue au présent
Italie. La contre-réforme scolaire est approuvée. La résistance reste nécessaire
Etats-Unis: le triton est un animal au sang froid
Egypte: la dynamique du mouvement social fait tomber le gouvernement Beblaoui
Gaza. La trêve et des négociations. Dans quel but?

Archives de la catégorie ‘Histoire’

Marxisme-Histoire. Comment est né «Le Capital» de Marx

Publié par Alencontre Le 9 - septembre - 2017

Par Marcello Musto

L’ouvrage, qui peut-être plus que tout autre a le plus contribué à changer le monde, au cours de ces 150 dernières années, a connu une longue et très difficile gestation. Marx commença à écrire Le Capital seulement plusieurs années après le début de ses études de l’économie politique. Il avait critiqué la propriété privée et le travail aliéné propre à la société capitaliste depuis 1844; mais ce ne fut qu’après la [première] crise financière de 1857 qui éclata aux Etats-Unis, puis se diffusa en Europe, qu’il s’est senti obligé de mettre ses incessantes recherches de côté pour commencer à rédiger ce qu’il nommait son «Economie».

La crise, les Grundrisse et la pauvreté

Avec l’irruption de la crise, Marx pressentit la naissance d’une nouvelle période de bouleversements sociaux. Et, dès lors, il considéra que le plus urgent consistait à fournir au prolétariat la critique du mode de production capitaliste, fondement indispensable pour son dépassement. C’est ainsi que naquirent les Grundrisse Lire le reste de cet article »

Histoire URSS. Une grève ouvrière dans la Russie de Staline. Avril 1932: le soulèvement de Vitchouga (III)

Publié par Alencontre Le 9 - septembre - 2017

Par Jeffrey J. Rossman

Lundi

Dans la matinée du 11 avril, une poignée de travailleuses qui s’opposaient à la grève se disputèrent une nouvelle fois avec les grévistes qui tenaient un piquet à l’entrée des usines. Il ne fallut pas attendre longtemps avant que la production ne cesse. A 9 heures, environ 2000 grévistes se rassemblèrent sur la place à l’extérieur du soviet de la ville et exigèrent que le meeting du jour commence et qu’une ligne de conduite soit adoptée. La majorité de ceux qui s’exprimèrent étaient des grévistes qui dénonçaient les nouveaux niveaux des rations alimentaires Lire le reste de cet article »

Histoire URSS. Une grève ouvrière dans la Russie de Staline. Avril 1932: le soulèvement de Vitchouga (II)

Publié par Alencontre Le 8 - septembre - 2017

Ivanovo, la «Manchester» du textile en Russie, puis en URSS

Par Jeffrey J. Rossman

De mercredi à vendredi

Sous le leadership de Zabelkina et de Tezine, presque tous les travailleurs de l’usine de tissage n°1 de Shagov firent grève, le 6 avril, entre 9h30 et 11 heures et exigèrent la réunion d’une assemblée de toute l’usine pour débattre de la question du ravitaillement. Des travailleurs de la deuxième équipe firent grève entre 13 et 15 heures autour de la même revendication. Bien que l’agitation menée par les fonctionnaires du comité de Lire le reste de cet article »

Histoire URSS. Une grève ouvrière dans la Russie de Staline. Avril 1932: le soulèvement de Vitchouga (I)

Publié par Alencontre Le 8 - septembre - 2017

Affiche de propagande du régime: «Travailleurs du pétrole. (Produisez) plus de pétrole pour la Patrie!»

Par Jeffrey J. Rossman

«S’ils nous donnent le pouvoir, nous mettrons en pièces ces fichus communistes»
Ignatiev, un manifestant de Vitchouga

«Nous n’avons pas détruit le soviet, mais la Guépéou, la police civile et le comité de district du Parti»
Des grévistes de Vitchouga

En avril 1932, Nikolaï Chvernik [1888-1970], le premier secrétaire du Conseil central de l’Union des syndicats d’URSS (Union des républiques socialistes soviétiques), informa Staline et L. M. Kaganovitch [1893-1991] (membre du Politburo et responsable extraordinaire auprès de Staline pour la «résolution des problèmes») que des travailleurs se rebellaient dans plusieurs régions suite aux graves pénuries alimentaires et à la diminution drastique des rations instaurées le 1er du mois dans toutes entreprises industrielles du pays à l’exception de Lire le reste de cet article »

Histoire. Les prodromes de la Révolution allemande (1917-1918) et Richard Müller

Publié par Alencontre Le 27 - août - 2017

Ouverture du Congrès des Conseils ouvriers et de soldats, en novembre 1918, avec allocution introductive de Richard Müller (1880-1943)

Ecrits de Richard Müller et
de la police politique de Berlin. Introduction au dossier par Charles-André Udry

Au milieu de l’année 1916, Richard Müller, dirigeant syndical des métallos de Berlin, se trouvait – dans une conjoncture socio-politique dont les difficultés importantes s’étaient manifestées lors de la Conférence des militants syndicalistes d’entreprises en avril 1915 – sur une orientation qu’il résumait ainsi: «Nous ne voulons pas et nous ne pouvons pas discuter de ce qui se passe à l’extérieur [la guerre, la politique militaire du pouvoir, les mesures répressives]», il faut mettre l’accent sur ce qui se passe dans les entreprises. A cette occasion, Richard Müller traduisait, sous cette forme, la division «classique» entre «l’action économique» réservée aux syndicats et Lire le reste de cet article »

Révolution russe: «Mes souvenirs sur Vladimir Ilitch»

Publié par Alencontre Le 20 - août - 2017

Par E. Rachia

Nous publions ci-dessous un extrait des mémoires du«garde du corps de Lénine» portant sur la période précédent de très près le renversement du gouvernement provisoire de la République russe instaurée par Alexandre Kerenski [1] en septembre 1917, soit «la révolution d’octobre». Ce texte a été publié en 1934 et comporte, par «obligation», quelques brèves références à Staline, plus exactement sur la «consultation» de Staline par Lénine. Avec ce sens de l’à-propos que ceux qui publiaient alors un texte historique avaient avantage à cultiver. Selon une méthode que Marc Ferro retrace dans son ouvrage, avec une dimension autobiographique, intitulé: Les Russes: L’esprit d’un peuple (Ed. Tallandier, février 2017). D’une part, les historiens soviétiques lui avouent que les citations et références à Lénine ou encore à Staline avant sa mort et sa condamnation (partielle) relèvent de l’adhésion contrainte à la règle «scientifique» de l’histoire. C’est ce que fait E. Rachia dans «ses mémoires», publiées en français par le Bureau d’Editions, Paris, 1934. En outre, les historiens «soviétiques» s’étonnaient que M. Ferro veuille consacrer son travail à l’analyse de la base sociale de la révolution russe, dont le sort est encore, alors, réglé par les exigences (plus ou moins fortes) de la censure politique. Lire le reste de cet article »

Adolph Joffé: «Le premier gouvernement prolétarien» (1919) et sa «lettre d’adieu» de 1927

Publié par Alencontre Le 16 - août - 2017

Trotsky et Joffé

Par Adolph Joffé

Adolph Abramovitch Joffé est né le 10 octobre 1883 à Simferopol, en Crimée, au sein de l’Empire russe. Dès l’école secondaire, il s’engage aux côtés des sociaux-démocrates russes. Il adhère formellement Parti ouvrier social-démocrate russe (POSDR) en 1903, organisation créée en 1898. En 1904, il est envoyé à Bakou (Azerbaïdjan), région pétrolière devenant une capitale ouvrière. Joffé est recherché par la police du tsar, l’Okhrana, il doit s’enfuir et retourna à Moscou, puis fut contraint à l’exil. Il revient à Moscou dès les débuts de la Révolution de 1905 et, à nouveau, il se retrouve sur la voie de l’exil. En 1906, les autorités allemandes le pressent de quitter  le territoire de l’Allemagne. Il va rejoindre Vienne où il fait des études de médecine et se lie avec Alfred Adler, un pionnier de la psychanalyse. Conjointement, il collabore entre 1908 à 1912 avec Trotsky pour éditer la Pravda et la soutenir financièrement en faisant appel à sa famille qui disposait de ressources financières. Son pseudonyme, étant donné l’obligation d’être clandestin face à la répression du régime tsariste, renvoie à se origine: «le Criméen» (V. Krymsky). En 1912, lors d’une visite à Odessa, il se fait arrêter. Il est emprisonné durant 10 mois puis «envoyé» en Sibérie. Le profil de Joffé est révélateur de la trajectoire et de la formation d’une «diaspora révolutionnaire» qui tranchait, par ses expériences et ss connaissances, avec l’essentiel des militants de la IIe Internationale, bien que ces militants soient en nombre restreint par rapport aux problèmes fort complexes et difficultés auxquels ils devront s’affronter dès février 1917. Lire le reste de cet article »

Le 21 septembre une nouvelle journée de mobilisation contre le «Code du travail à la Macron» aura lieu en France. Le 22 septembre, le Conseil des ministres examinera les ordonnances de Ia «loi travail XXL». Puis le Président signera et le Parlement n’aura rien à dire, de facto. Donc seule l’action directe prend toute sa place. Et les explications, par exemple, que donnent du contenu de cette contre-réforme les membres du Syndicat des Avocats de France

8. L'accord d'entreprise primera sur la loi et le contrat de travail

9. Casser la loi

10. La fusion des instances représentatives du personnel

11. Diluer la négociation collective

12. Le fonctionnement des instances représentatives du personnel

13. Le recours au référendum

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org