lundi
25
mars 2019

A l'encontre

La Brèche

Brésil. Haddad et l’arithmétique de «l’antipétisme»
France. Semperit: une bataille pour l’emploi et contre une délocalisation. Quelle «rentrée»?
France. Réunion avec la ministre des Transports, le bras de fer continue!
La libéralisation sur le banc des accusés
Actions massives de protestation à Francfort
Colombie. «Il faut modifier les accords»
Face aux derniers soubresauts de la crise: éléments d’analyse

Archives de la catégorie ‘Histoire’

Histoire-débat. «Honorer les combattants noirs, nos frères de lutte»

Publié par Alencontre Le 12 - novembre - 2018

Le monument aux héros de «l’Armée Noire» présentait cinq tirailleurs.
Il fut inauguré à Reims le 13 juillet 1924. Un monument quasi identique fut
inauguré le 10 janvier 1924 à Bamako, capitale du Mali; elle devenait
«la capitale» de l’Afrique-occidentale française! Des coïncidences qui ont valeur d’explication. (Réd. A l’Encontre)

Par Pascal Blanchard
et Alain Mabanckou

L’histoire est en France une chose curieuse, qui vient en permanence interpeller le présent et la politique… Mardi a eu lieu, au cœur de la Champagne, à Reims, une cérémonie d’inauguration du monument aux Héros de l’armée noire en présence des présidents du Mali et de la France. Au-delà de la célébration de la geste de ces combattants noirs dans la guerre de 14-18, c’est en fait, en arrière-plan, une leçon d’histoire que nous offre ce centenaire. Lire le reste de cet article »

Suisse. Les opérations internes de l’armée, avant la grève générale de novembre 1918

Publié par Alencontre Le 5 - novembre - 2018

Les dragons sur la Badener Schlossbergstrasse (Aarau),
en novembre 1918

Par Jo Lang

La grève générale de novembre 1918 a été déclenchée suite à la décision du gouvernement fédéral (Conseil fédéral) de déployer les militaires contre des troubles imminents à Zürich [voir sur ce site l’article ayant trait à l’intervention militaire de décembre 1917]. Mais, ce faisant, le Conseil fédéral a versé encore plus d’huile sur le feu. Sur aucune autre question politique, le mouvement ouvrier n’a été aussi sensibilisé que par ces opérations dites d’ordre interne. Entre 1875 et 1914, il y a eu 42 ordres de mobilisations militaires contre les grèves. Lire le reste de cet article »

Histoire. «Un peuple et son roi», le film de Pierre Schoeller

Publié par Alencontre Le 24 - octobre - 2018

Par Robert Duguet

La Révolution française est le moment fondateur de notre histoire moderne qui a été singulièrement maltraitée par les cinéastes: entre le film de Renoir de la Marseillaise soutenu par le PCF et la CGT de la période stalinienne, un Guitry dont le projecteur reste braqué sur la vie à Versailles dans son Si Versailles m’était conté et un Philippe de Broca, nostalgique de la monarchie avec Chouans et une comédie sans envergure des Mariés de l’an II, il a fallu le Danton de Wajda pour rencontrer un peu de grandeur historique.

Un peuple et son roi, ce sont sept années de travail de Pierre Schoeller pour mener à bien ce projet d’une fresque historique sur la Révolution française Lire le reste de cet article »

Histoire-Débat. L’anticommunisme en Suisse durant la Guerre froide. «Autour de nous et parmi nous»

Publié par Alencontre Le 1 - octobre - 2018

Ludwig von Moos au Palais fédéral en discussion avec le secrétaire général du Département de justice et police Armin Riesen (gauche), en 1969 (Schweizerisches Nationalmuseum, Actualités suisses Lausanne)

Par Josef Lang

L’époque de la Guerre froide fut marquée en Suisse par une hystérie anticommuniste. Ce n’est que dans ce contexte que l’armée secrète P-26 [1] peut être correctement interprétée.

En juin 1948, durant la transition entre l’après-guerre et la Guerre froide, le professeur de littérature Karl Schmid a, dans un discours très remarqué, exprimé des doutes qu’on n’a plus guère entendus durant les deux décennies qui ont suivi. A l’occasion d’une fête à l’EPFZ pour le centième anniversaire de l’Etat fédéral, il a déclaré au sujet de la neutralité affirmée que la Suisse a maintenue dans la Deuxième Guerre mondiale: Lire le reste de cet article »

Alain Bihr: «La mondialisation a permis de donner naissance au capitalisme»

Publié par Alencontre Le 21 - septembre - 2018

Alain Bihr est un sociologue ayant produit une œuvre importante touchant tant à l’histoire du mouvement ouvrier qu’à celle de l’extrême-droite. Se réclamant du communisme libertaire, ses derniers travaux abordent la question du capitalisme sous un angle socio-historique avec une forte inspiration marxienne. Nous l’avons interrogé à l’occasion de la parution du premier tome de sa colossale histoire de la naissance capitalisme intitulé Le premier âge du capitalisme (1415-1763), Tome 1: L’expansion européenne, coédité par les éditions Syllepse et les éditions Page 2. 

Le Comptoir: Pourquoi avoir choisi de débuter votre premier âge du capitalisme en 1415 et de l’achever en 1763?

Alain Bihr: Le choix de dates bornant des périodes historiques longues a toujours quelque chose d’arbitraire. Il ne peut se justifier que comme motif illustratif d’options théoriques plus profondes. En l’occurrence, celui de 1415 est en rapport avec la thèse centrale de l’ouvrage : c’est l’expansion par laquelle l’Europe occidentale commence à se saisir des continents américain, africain et asiatique, qui aura permis le parachèvement des rapports capitalistes de production, marquant le premier âge du capitalisme. Lire le reste de cet article »

Dossier Tchécoslovaquie (V). «Deux Mille Mots qui appartiennent aux ouvriers, aux paysans, aux employés, aux artistes et à tous»

Publié par Alencontre Le 31 - août - 2018

Par Ludvik Vaculik et alii

Le 27 juin 1968, Literarni Listy (hebdomadaire de l’Union des écrivains dont la circulation alors était de 300’000), Prace, le quotidien des syndicats, et encore deux autres publications diffusaient conjointement un manifeste ayant pour titre: «Deux Mille Mots qui appartiennent aux ouvriers, aux paysans, aux employés, aux artistes et à tous». Autrement dit, le premier manifeste politique issu de la société de toute l’histoire de la Tchécoslovaquie dite socialiste, signé par 70 personnalités de tous les horizons du pays. Ludvik Vaculik en était l’auteur. Lire le reste de cet article »

Dossier Tchécoslovaquie (IV) «Les Conseils ouvriers tchécoslovaques 1968-1969» (2)

Publié par Alencontre Le 27 - août - 2018

Josef Smrkovsky en 1968

Par Karel Kovanda

Nous publions ici la seconde partie de l’analyse faite [voir première partie publiée le 2 août] par Karel Kovanda sur l’émergence et les développements des «conseils ouvriers» (au sens de conseil de production) – initialement qualifiés de «conseils d’entreprise» – puis sur leur extinction. Cette analyse a été publiée, en langue anglaise, dans la revue Telos (Washington University), numéro 28, été 1976.

Nous avons initié l’édition (qui se prolongera) de dossiers consacrés à la situation en Tchécoslovaquie au cours des années 1960 en qualifiant ce processus de «révolution interrompue». D’aucuns peuvent percevoir dans le terme «interruption» une référence réduite à l’intervention des forces armées du Pacte de Varsovie dans la nuit du 20 au 21 août 1968. Ce serait une lecture mal fondée. L’essor post-août 1968 du mouvement des conseils – qui était alors dans son premier âge – révèle l’ampleur et la profondeur d’un mouvement social qui va se prolonger jusqu’au-delà du premier semestre 1969. Il renvoie certes à une résistance massive à l’invasion. Mais il s’inscrit dans cette une interaction, perceptible dès 1966-1967, entre, d’une part, une crise socio-économique se profilant sous la forme initiale d’une «gestion économique déficiente» et, d’autre part, la fêlure de structures du parti-syndicat-Etat qui facilite des initiatives multiples.  Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org