mercredi
16
janvier 2019

A l'encontre

La Brèche

Syrie: «La société tient bon face à l’Etat de barbarie»
Egypte: grève à l’usine textile emblématique de Mahalla
Lénine. Fidèle à la social-démocratie révolutionnaire
Brésil. Le 17 juin 2013 est déjà entré dans l’histoire
Grèce. Le 25 janvier, un tournant pour la Grèce et l’Europe?
Environnement. Ouragans, changement climatique et dévastations
«L’armée reste le bouclier ultime»

Archives mars 2016

Maroc. La centrale solaire de Ouarzazate: le triomphe du capitalisme «vert» et la privatisation de la nature

Publié par Alencontre Le 31 - mars - 2016

Ouarzazate1Par Hamza Hamouchene

Ouarzazate est une belle ville du Sud du Maroc, qui vaut la visite. C’est une destination touristique importante et elle a été surnommée la «porte du désert». Elle est aussi un lieu prisé pour les tournages cinematographiques, tels les films Lawrence d’Arabie (1962), La momie (1999), Gladiateur (2000), Le royaume des cieux (2005) et une partie de la série télévisée Game of Thrones. Ouarzazate a encore d’autres choses à offrir et son nom a été récemment associé au mégaprojet solaire qui est supposé mettre fin à la dépendance du Maroc vis-à-vis des importations d’énergie, de fournir de l’électricité à plus d’un million de Marocains et mettre le pays sur une «voie verte». Lire le reste de cet article »

Débat: «Une génération» qui refuse le «récit européen»

Publié par Alencontre Le 31 - mars - 2016
Fouad Laroui

Fouad Laroui

Entretien avec Fouad Laroui
conduit par Dominique Berns

Fouad Laroui est écrivain. Marocain, il a étudié en France il vit (et enseigne) à Amsterdam. Depuis dix ans – et son essai De l’islamisme. Une réfutation personnelle du totalitarisme religieux – il met en garde: une «génération perdue» est en train de se former en Europe: des jeunes, d’origine arabe, qu’ils soient français, belges, néerlandais… qui refusent le «récit européen» et ruminent une histoire alternative, celle de l’humiliation du monde arabe par l’Occident. Il faut, dit-il, «réécrire l’histoire du XXe siècle, en ayant le courage (ou la folle ambition) d’intégrer tous les récits, celui des perdants aussi, de ceux qu’on a colonisés, à qui on a fait des promesses vite oubliées». Lire le reste de cet article »

Euro 2016. «Une communion nationale». «La vraie résistance au terrorisme?»

Publié par Alencontre Le 30 - mars - 2016
François Hollande, le 29 mars 2016, aux côtés de Noël Le Graët, le patron de la Fédération française de football

François Hollande, le 29 mars 2016, aux côtés de Noël Le Graët, le patron de la Fédération française de football

Par Michel Caillat et Marc Perelman

«La France est en guerre» ne cesse de nous répéter le Président de la République, François Hollande. Chaque nouvelle attaque des terroristes islamistes est caractérisée comme un «acte de guerre» lorsqu’elle est perpétrée contre le public d’un stade, des dessinateurs, un magasin juif, des jeunes aux terrasses de café et de restaurants ou écoutant de la musique, puis contre la population ciblée au hasard des lieux de passage parfois symboliques (métro, aéroport).

Cette «guerre» est menée contre les «mécréants», en vue de leur élimination physique pure et simple. Face à la guerre, le gouvernement et le cercle plus large des organisateurs de l’Euro 2016 ne veulent pas de ce qu’ils considèrent comme un recul. Lire le reste de cet article »

Syrie: la stratégie de la destruction

Publié par Alencontre Le 30 - mars - 2016
Destructions à Darayya, ville de la banlieue sud de Damas, le 19 janvier 2016 (crédits: Lens of Young Damascene)

Destructions à Darayya, ville de la banlieue sud de Damas,
le 19 janvier 2016 (crédits: Lens of Young Damascene)

Par Leïla Vignal

Depuis cinq ans, la population syrienne est l’objet d’une intense répression de la part d’un régime qui applique une politique massive de destruction, contraignant plus de la moitié des Syriens à quitter leur domicile et menaçant gravement l’avenir d’un pays vidé de ses forces.

Une demi-décennie s’est écoulée depuis les premières manifestations du printemps 2011 réclamant en Syrie droits et dignité. Le régime de Bachar al-Assad y a répondu dès le premier jour par une répression brutale. Cette réponse sécuritaire, engageant d’emblée l’appareil de violence de l’État, était assumée: on se souvient de la déclaration de Rami Makhlouf, le cousin du président Assad, à la tête d’un empire économique acquis à la faveur des politiques Lire le reste de cet article »

Syrie. Moscou et Téhéran offrent Palmyre à Bachar al-Assad. Cinq députés Les Républicains saluent Bachar

Publié par Alencontre Le 29 - mars - 2016

Site of Palmyra (Syrian Arab Republic)Par Marc Sémo

Le président syrien célèbre «l’important exploit de la libération de Palmyre». Sa propagande ne peut rêver meilleur symbole que la reconquête de cette ville et des célèbres ruines antiques de la capitale de la reine Zénobie [III siècle après «J.-C.»], tombées entre les mains de l’Etat islamique (EI) en mai 2015.

Les jihadistes y avaient multiplié les exactions avec exécutions à grand spectacle et destructions du patrimoine. Par cette opération, Bachar al-Assad, dont les soldats n’avaient jusqu’ici guère affronté directement l’EI sur le terrain, espère reconquérir un peu de légitimité internationale, alors que le premier round de négociation pour une solution politique de la guerre s’est achevé le 24 mars à Genève. Lire le reste de cet article »

Honduras. «Les énergies renouvelables» contre les défenseurs des droits humains et les populations indigènes

Publié par Alencontre Le 29 - mars - 2016
Manifestation à Tegucigalpa: une militante devant le drapeau de Berta Cáceres (17 mars 2016)

Manifestation à Tegucigalpa: une militante devant le drapeau de Berta Cáceres (17 mars 2016)

Par Diane Jeantet

• L’assassinat de la militante écologiste hondurienne Berta Cáceres a mis en lumière l’oppression dont sont victimes les communautés indigènes qui tentent de faire valoir leurs droits territoriaux face aux grandes compagnies minières et énergétiques qui investissent dans le pays. Cáceres, lauréate du prix Goldman pour l’environnement en 2015, était bien connue pour son engagement contre les «mégaprojets» énergétiques, dont le nombre a explosé depuis le coup d’Etat militaire Lire le reste de cet article »

Italie. «Le syndicat est autre chose» (I) et campagne de solidarité avec les salarié·e·s de Fiat Chrysler Automobile (II)

Publié par Alencontre Le 28 - mars - 2016

image11Document du séminaire
de Bellaria (I)

La guerre permanente et asymétrique montre la profondeur et de la gravité de la crise du capitalisme au niveau global. Le 12 mars, plusieurs manifestations ont donné lieu à un embryon du mouvement contre la guerre [1] qui s’annonce sur une large échelle juste aux portes de l’Italie. Nous sommes encore loin de pouvoir Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org