jeudi
21
juin 2018

A l'encontre

La Brèche

Une réforme du code du travail qui facilite et qui banalise le licenciement
Appel contre Daech par des intellectuels libanais, syriens et irakiens
La présence brésilienne, Evo Morales et la «question amazonienne»
«Nuits debout» à Nantes et Toulouse, paroles de participants
Espagne. Deux années de «réforme sanitaire»: plus de vies en danger et une rébellion nécessaire
Bilan et perspectives d’une grande lutte
Etat espagnol: les réformes éducatives du Parti Populaire (PP)

Archives février 2014

Egypte. Médecins et personnel de la santé: une participation sans précédent à la grève, sur fond d’un large mouvement social

Publié par Alencontre Le 27 - février - 2014

Par Jacques Chastaing

La Dresse Mona Mina, secrétaire générale du syndicat

La Dresse Mona Mina, secrétaire générale du syndicat

Le mercredi 26 février 2014, le comité central de grève des médecins, pharmaciens et dentistes – animé par la frange la plus jeune de la profession et appuyé par le syndicat des médecins qui vient de renouveler sa confiance à sa secrétaire Mona Mina connue pour sa détermination – a appelé à une grève des trois professions le mercredi 26 février pour: la hausse du salaire minimum à 3000 LE (alors que le gouvernement leur propose 1800 LE et qu’ils en gagnent en majorité entre 1200 et 1500, soit 191,50 CHF); l’augmentation du budget de la santé publique tout à la fois pour améliorer les conditions de soin des patients et les conditions de travail des professionnels de la santé; des investissements dans la production de médicaments génériques en Égypte afin de baisser leur coût pour les malades et le système de santé publique; enfin, la libération de 200 médecins emprisonnés Lire le reste de cet article »

Egypte. Le gouvernement El-Beblaoui est tombé… le changement de têtes ne nous trompe pas!

Publié par Alencontre1 Le 27 - février - 2014
Hazem El-Beblaoui, le sortant

Hazem El-Beblaoui, le sortant

Déclaration des Socialistes Révolutionnaires

En sept mois seulement, le gouvernement El-Beblaoui a été celui qui a le plus failli parmi tous les gouvernements d’échec qui se sont succédé après la révolution de janvier 2011.

• Il a adopté les mêmes politiques économiques et sociales défavorables aux millions d’Egyptiens, sous prétexte de soutenir l’investissement et les investisseurs.

• Ce gouvernement s’est illustré par l’extrême oppression de ses opposants avec des milliers de morts Lire le reste de cet article »

Que se passe-t-il au Venezuela?

Publié par Alencontre Le 26 - février - 2014
Nicolas Maduro chercher l'apaisement

Nicolas Maduro cherche l’apaisement

Par Simon Rodriguez Porras, précédé
d’un commentaire de Marc Saint-Upéry

N’étant pour ma part qu’un pathétique menchevik de gauche, je suis assez loin de partager toutes les positions marxistes-révolutionnaires et trotskystes plus ou moins orthodoxes du petit Parti Socialisme et Liberté au Venezuela, mais bien qu’on puisse discuter certains détails mineurs, apporter ça ou là de nuances ou évoquer des complexités (ou bien encore ne pas être d’accord avec certaines analyses et avec l’horizon stratégique proposé par Rodríguez Porras, membre du Partido Socialismo y Libertad, comme je l’explicite ci-dessous), cette description Lire le reste de cet article »

Egypte: la dynamique du mouvement social fait tomber le gouvernement Beblaoui

Publié par Alencontre Le 25 - février - 2014
Grève des bus au Caire et à Gyseh, 25 février 2014

Grève des bus au Caire et à Gyseh, 25 février 2014

Par Jacques Chastaing

Le gouvernement Beblaoui avec tous ses ministres, y compris le maréchal Sissi, ministre de la Défense, est tombé lundi 24 février au soir.

Ce gouvernement libéral à participation ou soutien démocrate, nassérien, de «gauche» et salafiste, nommé par l’armée à l’issue de son coup d’État du 3 juillet 2013 pour couper l’herbe sous le pied à la révolution populaire du 30 juin, a justifié sa démission par le défaut de soutien du peuple à sa politique de réformes qu’il juge nécessaires pour l’Égypte.

En fait, c’est la reprise des grèves amorcée le 10 février à l’usine textile d’État de Mahalla et leur menace de généralisation au pays – «le défaut de soutien du peuple» – qui explique Lire le reste de cet article »

Grèce: près d’un million de personnes exclues de l’accès aux soins

Publié par Alencontre Le 24 - février - 2014
Le centre de soins primaires fermé: le personnel et des patients manifestent leur colère

Les centres de soins primaires fermés: le personnel et des patients manifestent leur colère

L’épidémie de grippe frappe la Grèce. Au cours des derniers jours, on dénombre 60 décès dus au virus H1N1, impliqué dans les cas les plus graves. Ce chiffre est donné par le Centre pour le contrôle des maladies (KEELPNO) ce lundi 24 février. Les cas mortels frappent en particulier les catégories de personnes souffrant de maladies chroniques. Mais les médecins soulignent que le manque de vaccins et de médicaments antiviraux est un des facteurs importants de cette hausse des cas mortels et du nombre de malades devant être traités dans des unités de soins intensifs. 183 personnes ont dû subir ce type d’hospitalisation au cours des deux derniers mois. L’association des médecins d’Athènes (ISA) affirme dans un communiqué que «les gens meurent pour Lire le reste de cet article »

Iran. Derrière la «réforme», la crise

Publié par Alencontre Le 24 - février - 2014
L'ayatollah Ali Khamenei (gauche) et le président Hassan Rohani

L’ayatollah Ali Khamenei (gauche) et le président Hassan Rohani

Par Echo d’Iran

Pour une majorité d’électeurs et électrices, l’élection présidentielle (de juin 2013) a été l’occasion d’infliger un camouflet au Guide Ali Khamenei, premier personnage de la République Islamique d’Iran et de prendre une revanche sur la réélection frauduleuse d’Ahmadinejad en 2009.

Ainsi, Hassan Rohani s’est imposé à la surprise générale et dès le premier tour, face aux candidats dits «principalistes» ou fondamentalistes proches du Guide. Présenté comme «modéré», Rohani a été de 1982 à 1988 un membre influent du Conseil suprême de défense Lire le reste de cet article »

Brésil. Le secteur privé a la priorité dans le financement de l’éducation. Victoire pour l’AGCS!

Publié par Alencontre Le 23 - février - 2014
Roberto Leher

Roberto Leher

Par Roberto Leher

Avec l’appui actif du gouvernement de Dilma Rousseff, et plus particulièrement de son ministre de l’Education Aloísio Mercadante et des directions de partis de la base parlementaire du gouvernement, le Plan national d’Education (PLC 103/12) a été approuvé. Le mardi 17 décembre 2013, date de son adoption, restera dans les mémoires comme étant le jour où le financement de l’éducation publique brésilienne a perdu sa qualification de «public» au profit du partenariat public/privé, un désir vivement revendiqué par les firmes «d’un type nouveau» qui opèrent dans le secteur des services d’éducation et non moins voulu par les coalitions entrepreneuriales imprégnées par un projet de classe censé représenter le salut de l’éducation brésilienne. Lire le reste de cet article »

«Conflit SNCF: la solution du référendum»

______________________________________________

«SNCF: d'où vient vraiment la dette?»

______________________________________________

«Ce que les médias ne disent pas sur la SNCF»

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org