mercredi
19
juin 2019

A l'encontre

La Brèche

Initiative populaire cantonale tessinoise:

Publié par Alencontre le 2 - avril - 2008

Bas les pattes des Ateliers

Nous publions ici, afin d’informer nos lecteurs, le texte de l’initiative cantonale lancée par les travailleurs en lutte des Ateliers mécaniques de CFF Cargo. Cette initiative a été lancée officiellement hier, 1er avril. En deux mois, 7’000 signatures devront être réunies pour que cette initiative soit reçue. Toutefois, l’objectif que les travailleurs des Ateliers mécaniques se sont fixé est de réunir plus de 10’000 signatures en une semaine. De la sorte, se matérialiserait le vaste soutien populaire que leur lutte reçoit depuis le début de leur mouvement, le 7 mars. Il s’agirait là d’un impact politique supplémentaire et important qui permettrait d’assoir et d’étendre leurs revendications (voir, à ce propos, différentes traductions de documents qui ont été publiés sur notre site).

On peut consulter l’ensemble de la documentation ainsi que le texte d’initiative, que nos lecteurs tessinois peuvent signer, sur le site internet qui a été mis sur pied, en lien avec ce mouvement : www.officine.unia.ch.

——–

Initiative populaire cantonale

Bas les pattes des Ateliers: pour la création d’un pôle technologique et industriel (PTI) dans le secteur des transports publics.

La loi instituant le PTI devra être fondée sur les principes suivants:

  1. Sur l’actuel site des Ateliers mécaniques      CFF de Bellinzone est constituée une zone technologique et industrielle,      au sens de la Loi cantonale sur l’innovation économique.
  2. Cette zone sera intégrée au  Plan directeur cantonal et prendra      ainsi le caractère de zone d’intérêt public.
  3. Dans le cadre de la création de cette zone,      une société publique sera constituée, par le biais d’une négociation entre      le Canton et les CFF, afin de:
    1. poursuivre les       activités actuelles des Ateliers CFF de Bellizone
    2. développer de nouvelles       activités, de nouveaux services ainsi que des activités de recherche et       d’innovation dans le domaine de la gestion et de la maintenance des  véhicules de transport.
  4. La Confédération, les communes tessinoises      et le Canton des Grisons pourront participer à la constitution de cette      société.
  5. Les conditions de travail du personnel      occupé dans la société telle que définie au point 3. seront régies par la      Convention Collective de Travail (CCT) en vigueur pour le personnel  de CFF Cargo SA.
  6. Au cas où la collaboration avec les CFF ne      devrait pas permettre la concrétisation de ce qui est prévu au point 3. de      cette initiative, le canton peut recourir à des mesures d’expropriation.

Les initiants sont : Ivan Cozzaglio, Biasca, (premier initiant); Mauro Beretta, Acquarossa; Ezio Della Torre, Arbedo; Sandro Marci, Giubiasco; Donatello Poggi, Biasca; David Simoneta, Losone

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

Ecrire un commentaire




Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org