lundi
24
juin 2019

A l'encontre

La Brèche

Egypte: le second anniversaire de la révolution

Publié par Alencontre le 11 - janvier - 2013

1317741Le Mouvement des jeunes du 6 avril ainsi que le Front national pour le changement ont annoncé qu’ils organiseront des manifestations pour le second anniversaire de la révolution du 25 janvier.

Le front a diffusé mercredi 9 janvier un appel à la manifestation contre la Constitution qui a été récemment approuvée.

L’appel ajoute que les Egyptiens devraient défendre leur droit à une Constitution «consensuelle», qui reflète «l’esprit de la révolution» et réalise les revendications pour lesquelles des centaines de personnes sont mortes.

Le peuple devrait, en outre, combattre le «coup contre les principes démocratiques» [c’est-à-dire la déclaration constitutionnelle] mis en œuvre par le président Morsi pour «placer hors contrôle judiciaire des institutions illégitimes telles que l’Assemblée constituante ainsi que le Conseil consultatif [chambre haute du régime transitoire]».

Mercredi, le Mouvement des jeunes du 6 avril (Front démocratique) a critiqué le Parti Liberté et Justice au pouvoir ainsi que le président Mohamed Morsi dans une déclaration: «Morsi et les [Frères musulmans] ne détiennent pas un projet clair pour bâtir l’Egypte et son économie. Ils sont principalement intéressés par dominer la direction du pays ainsi que d’exclure toute opposition.»

La déclaration poursuit en affirmant qu’il n’y a pas de différence entre le président expulsé Hosni Moubarak et le président Morsi parce que «le premier ne pouvait pas protéger les manifestants de la Place Tharir et que le second ne pouvait pas les protéger devant le palais présidentiel».

Le groupe ajoute que la situation économique s’est détériorée depuis que Morsi est arrivé au pouvoir.

La décision de Morsi, renvoyée à plus tard pour des «raisons inconnues», d’augmenter les prix reflète «l’absence d’une claire stratégie économique».

Morsi se situe «complètement hors des réalités» du peuple égyptien, affirme le texte, et ses déclarations au sujet de l’économie ne sont pas réalistes.

Le groupe appuie la poursuite des grèves de travail parce que les travailleurs souffrent de salaires «injustes» ainsi que de mauvaises conditions de travail.

La participation d’autres mouvements et partis aux événements marquant le deuxième anniversaire de la révolution du 25 janvier est attendue. (Traduction A L’Encontre, depuis ahramonline)

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

Ecrire un commentaire




Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org