jeudi
12
décembre 2019

A l'encontre

La Brèche

Chargement de la carte…

Date/Heure
Date(s) - 23/09/2014
13:30 - 14:30

Lieu
Palais de Rumine

Categorie(s)


STOP Bunker !

Solidarité avec la lutte des demandeurs d’asile
pour leurs conditions de vie et leurs droits

Depuis le mois d’août 2014, un collectif de demandeurs d’asile érythréens est entré en lutte pour exiger de bonnes conditions d’hébergement dans le canton de Vaud. Epuisés par des conditions de vie profondément dégradées dans les abris PC de l’EVAM, ils ont entrepris une première action de grève de la faim. Ce collectif a exigé une rencontre avec la direction de l’EVAM durant laquelle ils ont exposé leurs revendications. Face à l’urgence de la situation et la réponse insatisfaisante de l’EVAM, un premier piquet de protestation s’est tenu devant le Grand Conseil.

Aujourd’hui, de nombreux requérants d’asile sont logés dans les abris de la Protection Civile gérés par l’EVAM. Ils sont contraints de vivre dans des locaux sous terre, sans fenêtre, dans des dortoirs collectifs parfois insalubres, sans intimité. L’accès à une cuisine leur est impossible. Ces personnes sont obligées de partir chaque jour à 10h de l’abri sans possibilité d’y retourner avant le soir. Dans ces conditions, la santé mentale et physique des personnes est dégradée, le sommeil difficile. Le droit de vivre décemment et dignement leur est refusé.

Ce collectif exige un logement décent, c’est-à-dire un lieu de vie non souterrain et accessible 24h sur 24. Ils revendiquent un hébergement non surpeuplé, où l’accès à une cuisine est donné, et leur assure l’autonomie qui leur est indispensable. Nous refusons que des personnes soient contraintes de vivre dans un abri PC.

Nous sommes solidaires de la lutte exemplaire de ce collectif et nous soutenons pleinement leurs revendications. La politique menée ici est un laboratoire de réduction des droits fondamentaux qui frappe toujours les plus faibles d’abord et qui est amenée à se généraliser.

Nous appelons toutes et tous à soutenir cette lutte par des déclarations et des actions. Un nouveau piquet de manifestation se tiendra le mardi 23 septembre 2014, à 13h30, devant le Grand Conseil vaudois, Palais de Rumine, Pl. de la Riponne.

Signatures: Collectif Droit de rester, SOS Asile Vaud, Collectif vaudois de soutien aux sans-papiers, Collectif des Sans-Papiers de La Côte, Solidarité sans frontières, Fédération syndicale SUD, Association de défense des chômeurs/euses, L’Autre Syndicat, UNIA Vaud, Jeunes socialistes Vaudois, Parti Ouvrier Populaire & GM, Jeunes POP (NE), La Gauche Vaud, Organisation Socialiste Libertaire, Mouvement pour le socialisme (MPS), SolidaritéS Vaud, Jeunes VertEs Vaudois, Verts Vaudois, Gauche Anticapitaliste

Commentaires fermés.

«C’est un véritable mouvement révolutionnaire social de grande ampleur, explique Loulouwa al-Rachid dans un entretien avec Orient XXI, contre une classe dirigeante qui gouverne dans un mépris total de la population et dans le seul souci de préserver sa part de prébendes et d’accéder à la rente pétrolière pour entretenir des clientèles dans le pays.» Et ceci alors que, depuis l’invasion de 2003 par les Etats-Unis, le pays souffre du délitement de ses infrastructures. Bien qu’essentiellement chiite, le mouvement bénéficie de la sympathie de toute une population, qui met aussi en cause l’influence iranienne.

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org