samedi
25
mai 2019

A l'encontre

La Brèche

Etats-Unis. Faire revivre les traditions de solidarité et de lutte
Roland Pfefferkorn, «Genre et rapports sociaux de sexe»
Hong Kong. Le 10 octobre: le mouvement face à Ms Lam et à Tan Benhong (2)
Jdeydeh Artouz… Tous les cadavres étaient en pyjama
Etat espagnol. Santé: deux ans de contre-réforme néolibérale
Débat: «Qui veut la mort de la nature?»
Suède. Deux revers d’importance

Archives juillet 2011

Egypte: la colère prend de l’ampleur

Publié par Alencontre Le 13 - juillet - 2011

Par Sabah Sabet et Nicolas Devreese

Le mardi 12 juillet 2011, des milliers de manifestants marchèrent en direction des bâtiments du gouvernement, réclamant la démission du Conseil supérieur des forces armées (CSFA). Cette marche fait suite à une mise en garde  du CFSA qui indiquait qu’il utiliserait tous les «moyens légaux» pour mettre fin à l’occupation de la place Tahrir. L’investissement de la place s’est organisé  – et poursuivi – suite à l’imposante manifestation du vendredi 8 juillet 2011. Le slogan largement repris lors de la marche: «A bas, à bas, le gouvernement des militaires!» Il visait, entre autres, le chef du CSFA, le maréchal Hussein Tantaoui qui, durant 20 ans, fut le ministre de la Défense de Moubarak. Des mobilisations analogues eurent lieu à Alexandrie et à Suez. Lire le reste de cet article »

Lettre de la Fédération syndicale indépendante égyptienne au Conseil suprême des forces armées

Publié par Alencontre Le 13 - juillet - 2011

Pace Tahrir, le 8 juillet 2011

La reconnaissance – ou non – par le Conseil suprême des forces armées (CSFA)  – qui assure une sorte de continuité avec le régime de Moubarak – de l’existence et des droits de syndicats indépendants est un des éléments importants de la situation sociopolitique actuelle en Egypte.

L’importante mobilisation du vendredi 8 juillet 2011 dans de nombreuses villes et, entre autres, sur la place Tahrir du Caire – une des plus grandes manifestations depuis la chute de Moubarak – traduit l’exaspération de larges composantes du «processus révolutionnaire» face à la politique du CSFA. Lire le reste de cet article »

Grèce: naissance d’une dictature économique

Publié par Alencontre Le 12 - juillet - 2011

Par Ioannis Andreadis, Chryssanthi Avlami, Charalampos Orfanos

Le mercredi 29 juin 2011, il était environ 12h30 quand les gaz lacrymogènes des forces spéciales ont envahi la place de la Constitution, à Athènes, provoquant ainsi des spasmes de suffocation dans une foule qui était majoritairement pacifique. Quelques minutes plus tard, le sinistre nuage couvrait tout le centre de la capitale. A ce moment précis, les déclarations faites deux jours plus tôt par le ministre d’Etat, Theodoros Pangalos, ont pris un sens plus concret et plus noir. En effet, le chef adjoint du gouvernement avait déclaré que si le nouveau plan d’austérité n’était pas adopté par le Parlement grec et que, par voie de conséquence, le pays était alors considéré en défaut de paiement, il faudrait faire intervenir les blindés pour protéger les banques. Lire le reste de cet article »

Bolivie: pour la reconquête du processus de changement par le peuple et avec le peuple

Publié par Alencontre Le 11 - juillet - 2011

La Paz: devant le Palacio Quemado

Manifeste de la Coordination Plurinationale de la Reconquête

Nous publions, ci-dessous, un document qui se donne pour fonction de relancer le débat politique, en Bolivie, sur le processus initié avant l’arrivée d’Evo Morales au pouvoir, en janvier 2006, et qui s’est poursuivi depuis lors. Ce document a été diffusé à la fin de juin 2011. Les signataires sont mentionnés à la fin du texte.

Pablo Stefanoni – auteur avec Hervé do Alto de: Nous serons des millions. Evo Morales et la gauche au pouvoir en Bolivie (Ed. Raisons d’agir) – dans une contribution, datant de début juillet, enregistre la situation difficile dans laquelle se trouve «le processus de changement» en Bolivie. Dans cette perspective, il reconnaît la nécessité du débat lancé par ce document. Lire le reste de cet article »

La hausse des inégalités de revenus en France

Publié par Alencontre Le 9 - juillet - 2011

Par Alain Bihr

Dans la dernière édition de sa série «Revenus et patrimoines des ménages», l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) rompt heureusement, pour partie du moins, avec sa cécité antérieure à l’égard du creusement des inégalités sociales en matière de revenus en France [1]. Il s’est enfin décidé à entendre ce que, depuis deux à trois lustres, nous étions un certain nombre à avoir établi sur la base des résultats… de certaines de ses propres publications [2]. Lire le reste de cet article »

Sur les rapports sociaux et leur articulation

Publié par Alencontre Le 7 - juillet - 2011

Par Alain Bihr

«(…) l’essence humaine n’est pas une abstraction inhérente à l’individu isolé. Dans sa réalité, elle est l’ensemble des rapports sociaux.»
(Marx, Thèses sur Feuerbach, 1845)

Bien qu’il soit loin de constituer une référence dominante dans le champ des sciences sociales, le concept de rapports sociaux a fini par y avoir droit de cité. Il n’en est que plus étonnant de constater que très peu des auteurs qui l’emploient se sont donné la peine de le définir, se contentant au mieux de définitions concernant ses différentes déclinaisons (rapports sociaux de classes, rapports sociaux de sexes, rapports sociaux de générations, etc.). Lire le reste de cet article »

Le processus révolutionnaire en Egypte

Publié par Alencontre Le 6 - juillet - 2011

Fatma Ramadan

Entretien avec Fatma Ramadan

Fatma Ramadan est inspectrice du travail à Guiza, dans l’agglomération du Caire. Elle est fortement impliquée, depuis longtemps, dans les structures parallèles à la centrale syndicale officielle, comme par exemple le CCTUWRL (Comité de coordination pour les libertés syndicales et les droits des travailleurs/ses). Fatma Ramadan a participé, en janvier 2011, à «L’Autre Davos» qui s’est tenu à Bâle (Suisse). Ces propos ont été recueillis, le 31 mai 2011, lors de la visite en Egypte d’une délégation de l’organisation syndicale française Solidaires, de même présente lors de «L’Autre Davos». (Rédaction) Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org