dimanche
29
mars 2020

A l'encontre

La Brèche

Le travail esclavagiste, les fusillades de masse et les chambres à gaz. Les Roms, le génocide oublié de la Seconde Guerre mondiale
Sur les révolutions «permanentes» au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (II)
Hongkong. Le parlement saccagé qui fait la une de la télévision d’Etat chinoise
Etats-Unis. Trump et son nationalisme économique au premier rang
République démocratique du Congo. Kabila et le dossier cobalt, au premier rang
Les relations Venezuela-Colombie à la lumière de l’expulsion de J.P. Becerra
Etats-Unis. Les assassins de Dallas devant la justice. Mais aussi les meurtriers des Noirs

Chili. Les années Allende et la mémoire historique

Publié par Alencontre Le 11 - septembre - 2013
Pedro Vuskovic Bravo

Pedro Vuskovic Bravo

Par Pedro Vuskovic Bravo

Il y a 40 ans, le 11 septembre 1973, Augusto Pinochet, l’armée chilienne et ses divers alliés – depuis les sphères gouvernantes des Etats-Unis, du Brésil en passant par la classe dominante chilienne – brisaient un processus profond de transformation politique, économique, sociale, culturelle de la société chilienne. Divers commentaires vont bon train à propos de cet «événement» qui marque, à l’échelle internationale, la période de la fin des années 1960 et début des années 1970. Face à ce flot de remarques et d’analyses, il nous apparaît prioritaire de donner la parole à l’un des acteurs du gouvernement de l’Unité populaire, Pedro Vuskovic Bravo, ministre de l’Economie jusqu’en 1972. Nous traduisons ici son intervention faite en juin 1990 au Mexique à l’occasion de l’hommage rendu à Salvador Allende.  Ce texte a été publié dans l’ouvrage Pedro Vuskovic Bravo (1924-1993). Obras escogidas sobre Chile 1964-1992, juin 1993, pp. 296-300.   Lire le reste de cet article »

Coronavirus. «On doit s’attendre à l’ouragan»

L’émission «Arrêt sur images» de Daniel Schneidermann – une émission à laquelle le site alencontre.org pense qu’il est opportun de s’abonner – a été mise gratuitement, ce 14 mars 2020, sur Youtube «en raison de son utilité sociale». Deux médecins «qui parlent vrai» interviennent. François Salachas, le neurologue qui avait interpellé Emmanuel Macron lors d'une visite à la Pitié-Salpêtrière (Paris). Il souligna alors l’urgence liée à la pandémie et un fait d’évidence: la mise à niveau de l'hôpital nécessitera de gros moyens humains et financiers. Et Philippe Devos, intensiviste au CHC de Liège, président de l'Association belge de syndicats de médecins (Abysm). A voir, à partager: utile pour comprendre et réfléchir. (Rédaction A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org