mercredi
12
décembre 2017

A l'encontre

La Brèche

Zuvo: grève contre une baisse massive des salaires

Publié par Alencontre le 7 - septembre - 2009

Les salarié·e·s travaillant dans la distribution matinale des journaux sont touchés par une dégradation importante de leurs conditions de travail. Face à la réorganisation du secteur, une diminution des salaires jusqu’à 20% a été annoncée par la Zuvo Zustell-und Vertriebsorganisation AG, propriété des groupes Tamedia – contrôlé par la famille  Coninx – et Neue Zürcher Zeitung (NZZ). La NZZ et NZZ am Sonntag est contrôlée par le Frei Presse Holding, qui détient aussi le St.Galler Tagblatt et la Neue Luzerner Zeitung. La diminution des salaires pourrait atteindre jusqu’à 15% dans la Prevag Presse-Vertriebs AG, propriété, elle, de La Poste.

La crise de la presse hebdomadaire et quotidienne ainsi que la réorganisation de la distribution matinale des journaux ont accéléré une dégradation des conditions de travail, d’ailleurs déjà à l’œuvre depuis plusieurs années. Les salarié·e·s de ce secteur sont souvent déjà précarisés avant d’avoir obtenu un emploi dans cette «branche». Ils subissent donc de plein fouet les orientations patronales en termes de contraction salariale et de flexibilisation des horaires de travail.

En effet, la diminution des coûts de la distribution devrait se réaliser de deux manières. D’une part, les activités de la Zuvo, de la Prevag et d’autres sociétés du secteur seraient concentrées dans une nouvelle entreprise, appartenant à 75% à La Poste et à 12,5% aux groupes NZZ et Tamedia. D’autre part, la baisse des salaires est la variable clé pour obtenir une «réduction des coûts» afin de maintenir des marges.

Ainsi, l’émission Kassensturz du 24 avril 2009 (SF1) donnait à connaître un communiqué de la direction de la Zuvo. Il y était affirmé: «La réduction des salaires est une partie d’un paquet de mesures dont le but consiste à pouvoir offrir des prix de marché concurrentiels à nos clients.»

Face à la décision de la Zuvo, «expliquée» au personnel par la volonté de réajuster les salaires au niveau des conditions du marché, une soixantaine de salarié·e·s se sont mis en grève le 26 août 2009. Ils avaient refusé un plan social négocié par la commission du personnel. Les syndicats Comedia et Syndicom soutiennent cette lutte et souhaitent, surtout, être reconnus par la direction comme partenaires pour la négociation.

La crise économique a accéléré la dégradation des conditions de travail pour un grand nombre de salarié·e·s en Suisse. Il est donc fort important de soutenir toutes les expressions de résistance. La baisse des salaires pour les facteurs-distributeurs de la Zuvo ne manquera pas d’exercer une pression accrue sur les conditions salariales des travailleuses et travailleurs d’autres entreprises, entre autres La Poste. La direction de la Poste – Claude Béglé – vient d’ailleurs d’annoncer la réduction de 2500 emplois. C’est sous le logo de «réduction des coûts dans la distribution du courrier» que l’annonce de cette nouvelle attaque a été rendue publique par l’hebdomadaire Sonntag.ch (6 septembre 2009, p.21).

Une pétition a été mise en ligne sur le site internet www.lohnabbau.ch pour soutenir les salarié·e·s de la Zuvo. Cela alors que la manifestation nationale organisée par UNIA pour la défense des emplois et du pouvoir d’achat se prépare «tranquillement». Elle aura lieu à Berne, le 19 septembre 2009. (Réd.)

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

Ecrire un commentaire




Le 21 septembre une nouvelle journée de mobilisation contre le «Code du travail à la Macron» aura lieu en France. Le 22 septembre, le Conseil des ministres examinera les ordonnances de Ia «loi travail XXL». Puis le Président signera et le Parlement n’aura rien à dire, de facto. Donc seule l’action directe prend toute sa place. Et les explications, par exemple, que donnent du contenu de cette contre-réforme les membres du Syndicat des Avocats de France

8. L'accord d'entreprise primera sur la loi et le contrat de travail

9. Casser la loi

10. La fusion des instances représentatives du personnel

11. Diluer la négociation collective

12. Le fonctionnement des instances représentatives du personnel

13. Le recours au référendum

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org