lundi
11
décembre 2017

A l'encontre

La Brèche

Après la prière, les manifestations

Publié par Alencontre le 29 - janvier - 2011

Des manifestants font face à des policiers anti-émeutes au Caire, le 28 janvier 2011

Rédaction

Les manifestations contre le pouvoir ont repris au matin du vendredi 28 janvier. Au Caire, il y a eu des accrochages entre policiers et manifestants en présence de Mohamed al-Baradei, figure de l’opposition. Quant au parti d’opposition des Frères musulmans, il a officiellement rejoint le mouvement de protestation, en appelant ses partisans à descendre dans la rue après la prière hebdomadaire du vendredi. Les autorités en guise de réponse ont décidé de couper le réseau internet et les SMS.

Les manifestations se poursuivent un peu partout non seulement dans beaucoup de quartiers du Caire, que ce soit au centre du Caire ou dans la banlieue résidentielle de Gizeh, dans des quartiers populaires comme à Mataria. Les manifestations se poursuivent aussi à Alexandrie, autour de la mosquée d’al-Qaid Ibrahim, au centre d’Alexandrie, dans le Delta, à Suez. En Moyenne-Egypte on signale aussi beaucoup de manifestations.

Mais l’usage des grenades lacrymogènes, des canons à eau, des charges à la matraque, ont fait exploser les grandes manifestations de la sortie des mosquées en plusieurs petits groupes que la police cherche à contrôler en faisant d’énormes arrestations. On parle déjà de plusieurs centaines de personnes qui auraient été interpellées.

Par ailleurs, la coupure d’internet et de la téléphonie mobile empêchent les organisateurs des manifestations de réussir une vraie coordination. En même temps, ces coupures sans précédent préoccupent les Egyptiens autant que les manifestations et la classe moyenne est extrêmement inquiète de la situation. Entre les mobilisations de masse et le nombre très important de personnes qui se terrent chez elles, «la situation reste très critique et ne peut pas durer sinon le pays s’effondrera», observe un analyste de la vie politique égyptienne.

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

Ecrire un commentaire




Le 21 septembre une nouvelle journée de mobilisation contre le «Code du travail à la Macron» aura lieu en France. Le 22 septembre, le Conseil des ministres examinera les ordonnances de Ia «loi travail XXL». Puis le Président signera et le Parlement n’aura rien à dire, de facto. Donc seule l’action directe prend toute sa place. Et les explications, par exemple, que donnent du contenu de cette contre-réforme les membres du Syndicat des Avocats de France

8. L'accord d'entreprise primera sur la loi et le contrat de travail

9. Casser la loi

10. La fusion des instances représentatives du personnel

11. Diluer la négociation collective

12. Le fonctionnement des instances représentatives du personnel

13. Le recours au référendum

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org