mardi
23
juillet 2019

A l'encontre

La Brèche

Carte non disponible

Date/Heure
Date(s) - 17/05/2017
17:30 - 18:30

Lieu

Categorie(s)


Appel à un rassemblement à l’occasion de la tenue
des négociations de Genève pour la paix en Syrie

Genève, place des Nations, mercredi 17 mai 2017 de 17h30-18h30

A l’occasion de la reprise des négociations de Genève pour la paix en Syrie, qui réunissent les délégations de l’opposition syrienne et du régime syrien depuis le 16 mai 2017, nous appelons à la mobilisation pour dénoncer les manipulations russo-iraniennes lors de l’accord d’Astana 4 sur les quatre zones de « désescalade » qui a précédé les négociations de Genève 6. Rappelons que cet accord a été signé le 4 mai 2017 par trois pays qui ont largement contribué à la violence en Syrie. De plus cet accord nomme les mêmes trois pays « garants de la désescalade », dont la Russie et l’Iran, coupables de crimes de guerre en Syrie! Depuis Astana 4, les bombardements continuent et les déplacements forcés des populations se poursuivent dont les plus récents sont ceux de deux quartiers de Damas (Barzeh et Qaboun), qui ont débuté le 8 mai.

Evolution depuis le cessez-le-feu du 30 décembre 2016:

Le déplacement forcé des populations des régions assiégées (soulevées depuis 2011) s’étend et devient une politique qui a pour but un changement démographique en Syrie. Les populations de ces régions sont poussées à fuir le pays ou transférées de force vers Idlib (au nord) avec la bénédiction de l’ONU.

Le ciblage des hôpitaux et des ambulances à Idlib par l’aviation russe a conduit à l’arrêt définitif des soins dans neuf hôpitaux et centres médicaux de la région fin avril.

La récente utilisation des armes chimiques contre la population civile à Khan-Chekhoun, par le régime syrien, a fait une centaine de morts dont beaucoup d’enfants. Suite à cette attaque et à la réaction des Etats Unis, qui est restée symbolique, la Russie a amplifié son action militaire en soutien à Assad.

Quelles conséquences?

L’implication militaire de la Russie en faveur du régime syrien rend ce pays co-responsable de crimes de guerre avec l’Iran et le régime Assad. Ceci disqualifie la Russie du parrainage d’un accord de paix sérieux. Plus grave encore, les tentatives esquissées à Astana trahissent une volonté de manipulation destinée à empêcher tout autre effort sérieux qui pourrait acheminer la Syrie vers une transition politique sans le régime Assad, en vue d’un futur Etat démocratique basé sur la citoyenneté.

Les pourparlers de paix de Genève 6 doivent impérativement corriger les manipulations d’Astana pour conduire à la satisfaction des aspirations du peuple syrien pour la liberté, la dignité et la justice sociale dans un Etat démocratique. Ces objectifs doivent être garantis et protégés contre les intérêts et les manipulations des puissances régionales et mondiales.

Le défi consiste à établir et garantir les droits fondamentaux des citoyens, dans le cadre d’une Syrie unie et démocratique, libre et souveraine, rassemblant toutes les composantes de sa population, droits basés sur le concept de la citoyenneté avec des droits égaux pour tous.

Nous Syriennes et Syriens exigeons:

– Le départ immédiat du dictateur criminel Bachar Assad afin d’établir un gouvernement de transition représentatif des différentes composantes du peuple Syrien, en vue de tenir des élections libres et équitables pour une véritable assemblée constituante.

– La fin du siège, de la famine imposée et des déplacements forcés

– La fin effective de tous les bombardements sur les quartiers et les villages

– Le départ de tous les combattants étrangers présents en Syrie et la fin de toutes les interventions étrangères

– La libération de tous les prisonniers politiques, des militants, des journalistes, des civils et des combattants de la liberté détenus dans les geôles du régime tyrannique d’Assad ou celles de tout autre groupe armé en Syrie

– L’arrestation et le jugement de tous ceux qui se sont rendus coupables de crimes de guerre ou de crimes contre l’Humanité au cours des 47 dernières années

– La reconstruction du pays dans le respect des personnes, et la création de conditions saines et sûres pour le retour des personnes déplacées à leurs domiciles.

Hommage aux victimes de la tyrannie. Vive la résistance populaire face à la dictature d’Assad!

Organisé par FemmeS pour la Démocratie avec la collaboration de ladiaspora syrienne
Soutenu par: Mouvement pour le socialisme (MPS), alencontre.org, le Cercle La brèche, SolidaritéS

Commentaires fermés.

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org