vendredi
13
décembre 2019

A l'encontre

La Brèche

Chargement de la carte…

Date/Heure
Date(s) - 22/04/2015
18:30

Lieu
Salle M2150

Categorie(s)


Les scientifiques nous l’annoncent, la Terre est entrée dans une nouvelle époque: l’Anthropocène. Ce qui nous arrive n’est pas une simple crise environnementale, mais une révolution géologique d’origine humaine. En deux siècles à peine, depuis la révolution industrielle, notre planète a basculé vers un état inédit depuis des millions d’années, un état qui durera des centaines de milliers d’années au moins et soumettra les sociétés humaines à des difficultés immenses et imprévisibles. L’Anthropocène, c’est le signe de notre puissance, mais aussi de notre impuissance. C’est une Terre dont l’atmosphère est altérée par les 1’400 milliards de tonnes de CO2 que nous y avons déversées en brûlant charbon et pétrole. C’est un tissu vivant appauvri et artificialisé, imprégné par une foule de nouvelles molécules chimiques de synthèse qui modifient jusqu’à notre descendance. C’est un monde plus chaud et plus lourd de risques et de catastrophes, avec un couvert glaciaire réduit, des mers plus hautes, des climats déréglés. Proposé dans les années 2000 par des scientifiques spécialistes du «système Terre», l’Anthropocène est une prise de conscience essentielle pour comprendre ce qui nous arrive. Une histoire globale et rematérialisée des interactions entre systèmes-monde et système Terre nous aidera à comprendre comment nous en sommes arrivés là.

Jean-Baptiste Fressoz est historien au Centre national de la recherche (France).Il enseigne à Londres. Auteur, avec Christophe Bonneuil, de L’événement anthropocène. La Terre, l’histoire et nous (éd. du Seuil, 2013).

Organisé par le Cercle La brèche et le site Alencontre   L’université est étrangère à cet événement.

ConfCriseEcoAvril2015800

Commentaires fermés.

«C’est un véritable mouvement révolutionnaire social de grande ampleur, explique Loulouwa al-Rachid dans un entretien avec Orient XXI, contre une classe dirigeante qui gouverne dans un mépris total de la population et dans le seul souci de préserver sa part de prébendes et d’accéder à la rente pétrolière pour entretenir des clientèles dans le pays.» Et ceci alors que, depuis l’invasion de 2003 par les Etats-Unis, le pays souffre du délitement de ses infrastructures. Bien qu’essentiellement chiite, le mouvement bénéficie de la sympathie de toute une population, qui met aussi en cause l’influence iranienne.

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org