lundi
25
septembre 2017

A l'encontre

La Brèche

Belgique. Premier bilan de la grève tournante du 8 décembre 2014

Publié par Alencontre1 le 8 - décembre - 2014

1725183319_B974236088Z.1_20141208150440_000_G3T3JL3E6.2-0Dossier

Comme nous le soulignions hier (voir les dossiers publiés sur ce site en date du 7 décembre du 6 novembre) dans un article consacré à la lutte contre la politique brutale d’austérité du gouvernement fédéral belge de coalition d’une droite décidée – dit gouvernement de Charles Michel (Premier ministre) – la grève tournante dans la région Bruxelloise et les deux Brabant (wallon et flamand) semble avoir tenu ses promesses. Voici le premier bilan factuel établi par le quotidien Le Soir, en date du 8 décembre à 14 heures. Cela présage d’une grève générale qui peut être d’une ampleur sans précédent, depuis quelques années, le 15 décembre 2014. (Rédaction A l’Encontre)

*****

Acte III des grèves tournantes: Bruxelles et les Brabant ce lundi. Ultime répétition avant la grève générale de lundi prochain. Quel est l’état de la situation?

• SNCB. Aucun train ne circule à Bruxelles et en Brabant wallon. Cela concerne aussi les Eurostar, Thalys, ICE au départ de la gare du Midi. Dans le reste du pays, le trafic est normal, pour autant qu’il ne soit pas axé vers Bruxelles.

• Stib. Aucun métro, tram ni bus ne circule à Bruxelles.

• De Lijn («La ligne», transport ans la région flamande). Le réseau De Lijn est fortement pertubé. Dans la région de Louvain et du Hageland, les perturbations étaient très importantes avec seules deux lignes en service: 630 (Haasrode, Brabanthal-Station Wijgmaal) et 35 (Aarschot-Rillaar-Scherpenheuvel-Diest). Dans un des dépôts de la société, situé à Louvain, les pneus d’une quinzaine de bus avaient été dégonflés dans la nuit de dimanche à lundi, a constaté la police locale.

Quasi aucun bus ne roulait dans le sud de la province (Pajottenland et la région autour d’Overijse). Les bus De Lijn se faisaient également très rares en périphérie bruxelloise.

Toujours selon la police de Louvain, des piquets de grève avaient été installés vers 6 h 00 en différents endroits de la cité universitaire, notamment à la prison, à la poste, chez De Lijn, KBC et Terumo.

Un piquet a été dressé à proximité de 136 entreprises, selon un recensement effectué par la FGTB/ABVV. Les personnes souhaitant travailler pouvaient toutefois accéder aux sites et aucun zoning industriel n’était bloqué. Parmi les sociétés à l’arrêt, figuraient notamment AB InBev (sites de Louvain et Hoegaarden), Bosch, Sylvania, Citrique Belge à Tirlemont, Duracell à Aarschot et Akzo Nobel à Ternat et Vilvorde

• Routes. A Bruxelles, de manière générale, la circulation est plus fluide que d’habitude. Plusieurs barrages rendent la situation compliquée à certains endroits. Les carrefours à Delta et le viaduc Herrmann-Debroux, bloqués entre 5 h 30 et 14 h 30 sont désormais ouverts. Chaussée de Louvain à hauteur du garage Mercedes, le carrefour est toujours bloqué.

Des barrages filtrants ont été mis en place devant le zoning industriel de Font Saint-Landry à Neder-Over-Heembeek, à la sortie pour aller vers le magasin Cora à Woluwe-Saint-Lambert et à la sortie pour le Colruyt à Hal. La sortie 15 du ring est fermée en raison d’un blocage sur la chaussée de Mons à Anderlecht. Le barrage à la sortie 17 du ring pour aller vers le boulevard Industriel est partiellement levé.

• A Brussels Airport. Près de la moitié des vols passagers étaient annulés lundi au départ de Zaventem (aéroport de Bruxelles). Le service de bagages au Brussels Airport était largement perturbé lundi matin en raison de l’action de grève organisée lundi à Bruxelles et dans les deux Brabants.

Quelque 80 % du personnel des sociétés de manutention de l’aéroport étaient en grève, selon Olivier Van Camp, secrétaire régional SETCa (Syndicat des employés et des technciens de la FGTB). Une porte-parole de l’aéroport a confirmé que les bagagistes opéraient en effectifs réduits et conseillait aux passagers lundi de se limiter dans la mesure du possible à un bagage à main.

701931087_B974236088Z.1_20141208150440_000_G2K3JNV3B.1-0• L’entrée de Nivelles est bloquée en provenance du Hainaut, à hauteur du rond-point du Shopping Center, au bas de la sortie Nivelles Sud de l’autoroute E19.

• A Wavre, le blocage du zoning a entraîné la mise en place d’un barrage bloquant sur la N4, et d’un autre sur la N238. Quelque 500 manifestants seulement ont pris part ce lundi à 14 heures, aux discours des représentants syndicaux qui entendaient se faire entendre directement de Charles Michel, Premier ministre et bourgmestre en titre de Wavre.

• L’occasion pour Marc Goblet, secrétaire général FGTB, de souligner «la forme mobilisation et la bonne tenue» de chacun des manifestants. Il a martelé plusieurs fois le fait qu’il ne s’agissait «pas d’une manifestation politique, mais d’une manifestation syndicale. Et nous ferions de même pour chaque gouvernement qui prendrait les mêmes mesures. Par contre, ce sont les patrons qui font de la politique en acceptant ces mesures, alors que nous sommes là pour sauvegarder l’essentiel de notre modèle social »

• L’accès à l’ensemble des zonings du Brabant wallon est bloqué

Une bonne partie de la population a reçu son courrier lundi à Bruxelles et dans les deux Brabants, malgré l’action de grève.

Le centre de tri de Bruxelles était bloqué depuis 06 h 00. A l’aéroport de Bruxelles, les sites de bpost étaient aussi bloqués par des piquets de grève. La quasi-totalité des bureaux a tout de même pu être approvisionnée. Tous les journaux ont été distribués dans les deux Brabants, à l’exception de la commune de Rotselaar.

• A Bruxelles, les tournées de lettres et colis ont été assurées à 83 %, dans le Brabant flamand à 69 % et dans le Brabant wallon à 59 %.

• Les régions étaient par contre différemment touchées en ce qui concerne les bureaux de poste. Dans la capitale, à peine la moitié étaient ouverts, contre quasi la totalité dans les Brabant flamand (96 %) et wallon (81 %).

• Aucun train ne circule lundi matin à Bruxelles ni dans les provinces des Brabant flamand et wallon, théâtres de la troisième journée de grèves tournantes, a indiqué la SNCB. Le trafic est en revanche normal dans les autres provinces pour autant que cela ne concerne pas des trains à destination de la capitale.

• Depuis dimanche soir (le 7 décembre à 22 heures), les trains sont arrêtés en périphérie de Bruxelles, notamment dans les gares de Louvain, d’Ottignies, d’Enghien ou encore de Braine-le-Comte.

• Aucun convoi ne circule entre Anvers et Malines.

• Dans le reste du pays, le trafic est normal, pour autant qu’il ne soit pas axé vers Bruxelles. Plus aucun train ne roule ainsi entre Namur et Bruxelles, ni entre Liège et la capitale. Sur la ligne Charleroi-Bruxelles, les trains s’arrêtent à Braine-l’Alleud.

• Il n’y a plus de trafic sur les lignes à grande vitesse au départ de la gare du Midi (Eurostar, Thalys, ICE). Ce sera également le cas durant la journée de lundi. Quelques trains à grande vitesse ont déjà été supprimés dimanche soir et d’autres le seront également mardi matin. Certains convois ont par ailleurs été limités à Lille.

• Après avoir vérifié qu’aucun train n’était en circulation, les syndicalistes se sont rendus à la station de bus. Ils ont laissé partir quelques bus vers l’aéroport de arleroi et vers la gare de Lille-Europe, en remplacement des trains Eurostar.

• Une cinquantaine de cheminots en front commun (CSC et FGTB) ont ensuite installé un barrage filtrant rue de France pour bloquer la circulation des bus. Les dockers d’Anvers ne sont pas présents. (8 décembre 2014, 14 heures.)

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

Ecrire un commentaire




Le 21 septembre une nouvelle journée de mobilisation contre le «Code du travail à la Macron» aura lieu en France. Le 22 septembre, le Conseil des ministres examinera les ordonnances de Ia «loi travail XXL». Puis le Président signera et le Parlement n’aura rien à dire, de facto. Donc seule l’action directe prend toute sa place. Et les explications, par exemple, que donnent du contenu de cette contre-réforme les membres du Syndicat des Avocats de France

8. L'accord d'entreprise primera sur la loi et le contrat de travail

9. Casser la loi

10. La fusion des instances représentatives du personnel

11. Diluer la négociation collective

12. Le fonctionnement des instances représentatives du personnel

13. Le recours au référendum

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org