jeudi
21
septembre 2017

A l'encontre

La Brèche

Venezuela. En arrière-fond du «coup»: l’Arco Minero del Orinoco et la répartition de sa rente
France. «Et si les travailleurs et les travailleuses faisaient la loi?»
Tunisie: blocage politique et relance de mobilisations sociales
Espagne. Le 22M, marches de la convergence
Plus de pauvres au Chili aujourd’hui qu’en 2006 et une féroce exploitation
France. Serge Dassault a ses choux-choux (les chouchous?): Le Drian et Macron… et même Hollande
Point sur la répression en Egypte ces derniers mois

Archives de la catégorie ‘Syrie’

Débat. «En Syrie, la périlleuse troisième voie kurde»

Publié par Alencontre Le 11 - juillet - 2017

Le Rojava et la présence affirmée d’Öcalan

Par Georges Malbrunot

A Qamishli, les portraits d’Abdullah Öcalan, le leader kurde emprisonné en Turquie, ont remplacé ceux du président syrien Bachar el-Assad. Damas ne contrôle plus qu’un quartier de cette ville frontalière avec la Turquie, ainsi que son minuscule aéroport, le seul encore entre les mains du régime dans le Nord. Une emprise stratégique pour ses alliés iraniens qui acheminent armes et miliciens pour les batailles qui se jouent dans la vallée de l’Euphrate. Sur une bande de terre étirée le long de la frontière irakienne jusqu’à la Méditerranée, jadis grenier Lire le reste de cet article »

France-Syrie. Macron légitime Bachar al-Assad

Publié par Alencontre Le 7 - juillet - 2017

Par Julien Salingue

Le 21 juin 2017, à la veille du sommet européen de Bruxelles, Emmanuel Macron a donné une interview à huit grands journaux européens, au cours de laquelle il a notamment abordé la question de la Syrie. On a ainsi pu apprendre que le président de la République s’alignait désormais sur les positions de Trump et de Poutine.

Emmanuel Macron a changé de point de vue sur la Syrie, et c’est lui-même qui le dit: «Le vrai aggiornamento que j’ai fait à ce sujet, c’est que je n’ai pas énoncé que la destitution de Bachar al-­Assad était un préalable à tout. Car personne ne m’a présenté son successeur légitime!» Il rejoint donc les positions des Etats-Unis et de la Russie qui, malgré leurs divergences passées, s’accordent sur un point: le départ de Bachar al-Assad n’est plus la condition d’une transition politique en Syrie. Lire le reste de cet article »

Syrie. Résister à Hatsh; manifester comme acte de résistance…

Publié par Alencontre Le 5 - juillet - 2017

Des réfugié·e·s syriens déportés sur le territoire même de la Jordanie…

Par le Collectif «Résister avec la révolution syrienne»

Le 4 juillet 2017, la presse indiquait la nomination de la magistrate Catherine Marchi-Uhel à la tête d’un organisme chargé de préparer des actes d’accusation contre les auteurs de crimes en Syrie. Le quotidien Le Monde soulignait (4 juillet 2017): «Les centaines de milliers de pièces à conviction récoltées depuis le début de la guerre en Syrie par des ONG et des organisations internationales vont désormais être centralisées à Genève […]. Lire le reste de cet article »

Syrie. «A l’âge de 15 ans, j’ai été torturé dans les prisons d’Assad». «Je reste otage de ma mémoire»

Publié par Alencontre Le 1 - juillet - 2017

Attache chimique sur Khan Cheikhoun

Anonyme

Hier est déjà lointain. Ainsi, l’oubli de la mort infligée par gaz sarin, en avril dernier, en Syrie, fait partie d’un ces «malheurs» qui «font l’histoire». Il a fallu attendre ce 30 juin 2017 pour qu’une expertise «onusienne» confirme les «faits». Les enquêteurs de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) ont donc assisté à des autopsies de victimes, analysé des échantillons et recueilli des témoignages. Conclusion: «c’est du gaz sarin qui a intoxiqué des dizaines d’habitants du village de Khan Cheikhoun». Lire le reste de cet article »

Syrie. Macron: «la destitution de Bachar n’est pas un préalable»

Publié par Alencontre Le 23 - juin - 2017

Extrait de l’entretien de Macron publié dans la presse internationale le 22 juin 2017

Après avoir fermement exigé le départ du président syrien Bachar al-Assad, la France, par la voix de son nouveau président, n’en fait plus une priorité. Pour Emmanuel Macron, les «lignes rouges» sont ailleurs.

Le départ du président syrien Bachar al-Assad n’est plus une priorité pour la France, dont l’objectif numéro un est de lutter contre les groupes terroristes en Syrie, affirme Emmanuel Macron dans un entretien publié jeudi dans huit journaux européens. Lire le reste de cet article »

Syrie. Des centres éducatifs en zone assiégée de la banlieue de Damas «pour casser la routine quotidienne de la mort»

Publié par Alencontre Le 9 - juin - 2017

Garderie d’enfants bombardée

Entretien avec Majd al-Dik

En mai 2017, deux quartiers de Damas (Qaboun et Barzeh) ont été repris par le régime syrien et les habitants déportés. Par conséquent le siège s’est accru dans la banlieue de Damas, sur la Ghouta Est, et ses habitants sont à leur tour menacés de déportation. Ces déportations s’accompagnent entre autres d’une destruction du tissu social et de la vie civile, soit avec les conseils locaux d’organisation de la survie, les structures associatives, médicales, éducatives. Lire le reste de cet article »

LafargeHolcim. Une collaboration avec Daech, supervisée par Daech

Publié par Alencontre Le 8 - mai - 2017

Le cimentier suisse LafargeHolcim, le 2 mars 2017, admettait avoir financé des groupes armés en Syrie en 2013 et 2014 pour sauvegarder son usine dans le nord-est

Par Fabrice Arfi, Michel Deléan
et Julien Antoine

L’un des dirigeants du groupe Lafarge qui a supervisé le marchandage financier avec l’Etat islamique, permettant au géant du ciment de poursuivre son activité en Syrie en 2013 et 2014, est un fervent soutien de Marine Le Pen, dont il a défendu les couleurs lors des dernières municipales à Paris. [Voir sur ce thème les deux articles publiés sur ce site en date du 14 avril et 25 avril 2017.]

C’est une information dont Marine Le Pen, qui a promis de lutter impitoyablement contre le terrorisme islamiste si elle était élue dimanche prochain à la tête de l’État, se serait sans doute passée dans l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle. Lire le reste de cet article »

Le 21 septembre une nouvelle journée de mobilisation contre le «Code du travail à la Macron» aura lieu en France. Le 22 septembre, le Conseil des ministres examinera les ordonnances de Ia «loi travail XXL». Puis le Président signera et le Parlement n’aura rien à dire, de facto. Donc seule l’action directe prend toute sa place. Et les explications, par exemple, que donnent du contenu de cette contre-réforme les membres du Syndicat des Avocats de France

8. L'accord d'entreprise primera sur la loi et le contrat de travail

9. Casser la loi

10. La fusion des instances représentatives du personnel

11. Diluer la négociation collective

12. Le fonctionnement des instances représentatives du personnel

13. Le recours au référendum

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org