lundi
21
mai 2018

A l'encontre

La Brèche

Klaus Schwab, le patron du WEF, insiste sur la nécessité d’accueillir Trump, accompagné du banquier et actuel ministre des Finances:
Steven Mnuchin, un ancien de Goldman Sachs

Nous publions ci-dessous la déclaration politique de solidarité qui vient de nous parvenir. Elle émane de forces sociales, politiques et intellectuelles combattant la politique de Trump aux Etats-Unis et ne s’inclinant pas devant les démocrates. Cette déclaration concrétise l’appui politique donné aux organisateurs des manifestations prévues à l’occasion de la présence de Trump au WEF. Parmi les divers organisateurs de ces manifestations, nous citerons le Bewegung für Sozialismus (BFS) ­ – organisateur de L’Autre Davos, il y a une semaine à Zurich,  le Mouvement pour le socialisme (MPS)  et la Gauche anticapitaliste – en Suisse française et italienne – , les Cercles La Brèche (à Lausanne et Genève), solidaritéS (à Genève et Lausanne), ATTAC.

Le site alencontre.org, qui a pris l’initiative de solliciter une telle déclaration de solidarité faisant sens politique – au-delà de son caractère internationaliste –, se joint évidemment aux initiatives prises à l’occasion de la venue annoncée de Trump.  

La rédaction de alencontre.org a aussi à l’esprit le sens politique de la présence d’Emmanuel Macron au WEF. L’économiste réputé Thomas Piketty, expert en matière fiscale, titrait ainsi une tribune dans Le Monde du 9 décembre 2017: «Trump. Macron, même combat». Il y affirmait avec justesse: «Trump comme Macron viennent de faire adopter des réformes fiscales extrêmement proches, et qui, dans les deux cas, constituent une incroyable fuite en avant dans le mouvement de dumping fiscal en faveur des plus riches et des plus mobiles.»

Macron, dans le bien choisi château de Versailles, reçoit ce lundi 22 janvier 2018, sur leur trajet vers le WEF, le gotha du patronat international: depuis les dirigeants de Coca-Cola, en passant par Rolls-Royce et BMW, et par les banquiers de Goldman Sachs et JPMorgan, sans oublier les géants du numérique Facebook, Google ou Alibaba.

Enfin, il ne faudrait pas – sous le poids du décor éméché trumpiste – oublier la présence d’autres poids lourds des politiques autoritaires, tels que Narendra Modi, Michel Temer, Benyamin Netanyahou, Mauricio Macri… (Rédaction A l’Encontre)

*****

Nous vous faisons parvenir nos salutations chaleureuses et notre solidarité depuis les  Etats-Unis à l’occasion des manifestations organisées suite à l’annonce de la venue de Donald Trump au Forum économique mondial de Davos (WEF), en Suisse.

• Trump est entré en fonction il y a environ un an et a immédiatement lancé une attaque d’ensemble contre les classes laborieuses, les groupes opprimés et l’environnement. Près d’un an plus tard, le Parti républicain de Trump a adopté une législation fiscale qui enrichira encore davantage les firmes et les riches. Les républicains espèrent poursuivre cette politique au cours de 2018 avec de profondes réductions des dépenses dans les programmes qui profitent aux travailleurs et travailleuses, ainsi que de nouvelles attaques contre les syndicats et les droits du travail.

• Les réductions d’impôts ont été la principale réalisation législative de l’administration Trump au cours de l’année écoulée. Mais elle a de même réussi à utiliser la puissance brute de l’Etat pour rendre la vie quotidienne beaucoup plus répressive aux Etats-Unis. La police étatsunienne a perpétué sa politique d’arrestations, de brutalités et d’assassinats, en particulier contre les populations de couleur. Et les attaques contre les immigré·e·s se sont intensifiées.

La police de l’immigration a multiplié les descentes sur les places de travail, dans les tribunaux et même dans les lieux de culte. Pendant ce temps, Trump tente de mettre fin aux programmes visant à protéger certains groupes d’immigrants, comme les jeunes qui sont arrivés aux Etats-Unis en tant qu’enfants (les «Dreamers»), ainsi que les réfugié·e·s fuyant la violence et la dévastation (par exemple, ceux issus du Salvador).

• Inspirée par cette attaque de droite de l’Etat, l’extrême droite s’est mobilisée au cours de l’année. Les suprémacistes blancs se sont mobilisés ouvertement, y compris à Charlottesville, en Virginie. Ce qui s’est soldé par l’assassinat d’un manifestant antiraciste. La droite anti-femmes mène des attaques contre les cliniques qui pratiquent des avortements.

• Aussi dure que soit la situation, nous avons vu une résistance incroyable. Ne doivent pas être oubliés des rassemblements sans précédent qui ont été organisés dans les aéroports, l’année dernière, en réponse à l’interdiction de voyage – prise par Trump – faites à des ressortissants de pays à majorité musulmane. L’année 2017 a commencé et s’est terminée par des manifestations et protestations pour la défense des droits des femmes, cela depuis les gigantesques Marches des femmes en janvier 2017, jusqu’à la campagne #MeToo. Cette dernière a révélé les agressions et le harcèlement sexuels – entre autres sur les lieux de travail – et a exigé que des hommes puissants rendent des comptes.

• A ces occasions, nous avons également constaté un intérêt croissant pour le socialisme et la politique de gauche, singulièrement chez les jeunes. C’est particulièrement important en cette année 2018, car au mois de novembre se dérouleront des élections au Congrès (élections de mi-mandat), et la principale alternative aux républicains de Trump sera un Parti démocrate qui a été complice du virage à droite de la politique des classes dominantes. Construire une alternative fondée sur la solidarité et l’opposition au statu quo reste urgent, aujourd’hui et pour l’avenir.

Nous sommes à vos côtés lorsque vous protestez contre la présence Trump à Davos et que vous vous organisez pour un monde meilleur. (22 janvier 2017)

 

Signataires

International Socialist Organisation (ISO)

Kentucky Workers League

International Socialist Review (ISR)

Left Roots (https://leftroots.net/why-leftroots/)

SocialistWorker.org

Baskar Sunkara (initiateur de l’influente revue Jacobin)

Aaron S. Aamaral, Saulo Colon, Barry Fonger. Scoot McLemee du Comité de rédaction de New Politics

 

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

Ecrire un commentaire




«Conflit SNCF: la solution du référendum»

______________________________________________

«SNCF: d'où vient vraiment la dette?»

______________________________________________

«Ce que les médias ne disent pas sur la SNCF»

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org