lundi
29
mai 2017

A l'encontre

La Brèche

Communiqué du syndicat United Electrical, Radio and Machine Workers of America (UE)

Occupation de Serious Materials le 23 février 2012

Les travailleurs font le serment de rester [dans leur usine] pour défendre leurs emplois et gagner en justice.

De quoi s’agit-il? Cinquante travailleurs de Chicago occupant leur usine. [Ce qui n’est pas traditionnel aux Etats-Unis, dans la période présente, mais pourrait indiquer un changement.]

Où? Serious Energy, 1333 N. Hickory (1 block north of Division, 3 blocks west of Halested). Le nouveau nom de l’usine rachetée: Serious Materials [mettant en avant sa politique de technologie écologique].

Qui? Des membres de la section 1110 du syndicat UE.

Quand? En ce moment et pour le temps qu’il sera nécessaire.

Pourquoi? Sauver les emplois et gagner en justice.

Chicago. Cinquante travailleurs organisent une occupation de Serious Materials, la même usine de Goose Island qui a été rendue fameuse en 2008 lorsque Republic Windows and Doors en était propriétaire [cette entreprise a fait faillite le 2 décembre 2008 et a été contrôlée ensuite par ses deux principaux créanciers, les banques JPMorgan Chase et Bank of America] et qui a été occupée, alors, par les travailleurs. Et dont la situation a été laissée à l’abandon lorsque les propriétaires de la compagnie l’ont fermée sans en informer les travailleurs ni même leur verser leurs derniers salaires. [Voir à ce propos, sur ce site, les articles: «Une occupation d’usine exemplaire» et «Victoire des ouvriers de Republic», ainsi que la référence, en fin de cette note, à l’ouvrage de Kari Lydersen qui traite de ce sujet.]

Les travailleurs de Republic Windows and Doors ont occupé leur usine [plus précisément ont occupé la place devant de l’usine] en 2008 pour six jours et ont gagné 1,75 million de dollars [1,58 million de CHF au taux de change actuel] de salaires et d’avantages qui leur ont été versés par Bank of America.

L’usine a été reprise en 2009 par Serious Energy, une fabrique de fenêtres «écologiques». Ce matin, jeudi 23 février 2012, Serious Energy a informé les travailleurs que la fabrique de fenêtres de Chicago allait définitivement fermer ce même jour.

La compagnie a déclaré qu’il n’y aurait plus de production et qu’ils avaient l’intention de démanteler immédiatement la production.

Les travailleurs revendiquent une chance de sauver leurs emplois et de trouver un nouvel acheteur ou de reprendre leur usine eux-mêmes ainsi que d’y relancer la production sous leur contrôle. Serious Energy a refusé. Les travailleurs ont ce même jour voté une nouvelle fois pour occuper leur fabrique afin de gagner en justice et sauver leurs emplois.

**

Le mouvement Occupy Chicago a immédiatement soutenu cette action. Une tente a été dressée devant l’usine avec une banderole: «Travailleurs tous unis».

(Traduction A l’Encontre)

*****

Suivez en direct l’occupation sur Twitter : #SeriousOccupation

*****

KARI LYDERSEN

REVOLT ON GOOSE ISLAND.
THE CHICAGO FACTORY TAKEOVER, AND
WHAT IT SAYS ABOUT THE ECONOMIC CRISIS

Melville House, 2009

December 5, 2008: It wasn’t supposed to work like this. Days after getting a $45 billion bailout from the U.S. government, Bank of America shut down a line of credit that kept Chicago’s Republic Windows & Doors factory operating. The bosses, who knew what was coming, had been sneaking machinery out in the middle of the night. They closed the factory and sent the workers home. Then something surprising happened: Republic’s workers occupied the factory and refused to leave.

Kari Lydersen, an award-winning Washington Post reporter, tells the story of the factory takeover, elegantly transforming the workers’ story into a parable of labor activism for the 21st century, one that concludes with a surprising and little-reported victory.

 

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

1 commentaire

  1. Chicago: une occupation d’usine sauve des emplois | Solidarité Ouvrière dit:

    […] usine de Chicago le 23 février 2012 (voir sur ce site l’article en date du 25 février: «Des travailleurs occupent l’ancienne fabrique de fenêtres Republic»), qui a duré 12 heures, a permis de remporter un accord selon lequel l’emploi serait maintenu […]

    Ecrit le 4 mars, 2012 à 2012-03-04T15:27:40+00:000000004031201203

Ecrire un commentaire





Qui sont les électeurs derrière le vote record en faveur du Front national au second tour de la présidentielle? La carte des scores du parti de Marine Le Pen en recouvre une autre, qui n’est pas celle de l’immigration. En cinq minutes, Ludovic, Stéphane et Xavier délivrent quelques clés d'analyse et de compréhension. Car «diaboliser ce vote ne le fait pas baisser», expliquent les trois vidéastes du collectif Osons Causer.

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org