lundi
17
février 2019

A l'encontre

La Brèche

Nicaragua: 100 jours de lutte pour la liberté!

Publié par Alencontre le 26 - juillet - 2018

Conférence de presse d’Articulación de movimientos sociales y OSC Nicaragua, d’Alianza cívica por la justicia y la democracia
et de Grito por Nicaragua!

  • Des activités seront organisées à Managua et dans différentes municipalités afin de célébrer 100 jours de lutte et de résistance civique.
  • Nous vous appelons, à l’échelle nationale et internationale, à mettre des t-shirts blancs portant, en lettres rouges écrites à la main: 100 días #Prohibido Olvidar

Nous accumulons déjà 100 jours de lutte, de larmes des mères et de drapeaux tachés de sang, mais aussi 100 jours d’espoir, d’amour et de courage sans égal. Nous sommes plus unis que jamais!

Pour cette raison, nous invitons toute la population et les médias à se joindre ce jeudi 26 juillet à la Journée de résistance civique 100 jours de lutte pour la liberté!

Nous ne pouvons oublier que nous avons retrouvé la dignité, il y a 100 jours, en élevant notre voix contre l’injustice. Le peuple nicaraguayen s’est réveillé et il exige que la justice, la liberté et la démocratie soient des dimensions essentielles à la construction de notre pays. Nous avons fait montre d’un courage admirable en faisant face, civiquement et pacifiquement, à un régime qui utilise la violence la plus cruelle et inhumaine contre nos frères.

Nous appelons le peuple du Nicaragua à la journée d’activités que nous organisons pour demain, 26 juillet, afin de poursuivre la résistance:

  • AManagua, nous vous invitons à la performance artistique 100 días una sola voz(Rotonda Paso, desnivel de Rubenia à partir de 13 heures). Des actions seront organisées aussi dans tout le Nicaragua. Nous invitons tous les départements du pays à se joindre aux activités organisées dans leurs communes, quartiers et régions.
  • Auniveau national et international, nous vous invitons à porter sur vos vêtements 100 días de resistencia. Nous porterons des t-shirts blancs portant en lettres rouges écrites à la main: 100 días #Prohibido Olvidar

Tous les jours, nous nous sommes aperçus que nous ne sommes pas seuls. Des populations entières sont à l’écoute de notre lutte. Nous avons reçu de la solidarité en provenance de tous les coins du monde, en particulier de nos frères de Las Américas. Nous avons senti la chaleur de notre diaspora nicaraguayenne, de chaque compatriote qui, des coins les plus éloignés, ont rejoint la résistance. Sans eux et sans elles, notre lutte ne serait pas possible.

Nous sommes plus convaincus que jamais que, de ce que nous semons par nos luttes, nous récolterons un Nicaragua libre, juste et démocratique.

Managua, 25 juillet 2018
(Traduction A l’Encontre)

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

Ecrire un commentaire




Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org