lundi
21
janvier 2019

A l'encontre

La Brèche

France. «La triste droitisation du PS»
Brexit. La décision d’un pays marqué par l’inégalité
Suisse. La «libre circulation des personnes»: de l’initiative contre «l’immigration de masse» à ses clones (II)
Etat espagnol. Obstacles et soutiens pour rechercher une vie ailleurs
Un officier syrien explique la «banalité» des tueries
Ces accords commerciaux qui dopent le changement climatique: le facteur alimentaire
Grèce. «L’usine Vio.Me. commence sa production sous contrôle ouvrier!»

Archives février 2008

Subprime. Une crise du capitalisme des temps présents

Publié par Alencontre Le 25 - février - 2008

subprime-mortgagesCharles-André Udry

Le vendredi 22 février 2008, le directeur des écoles de Palm Beach, dans l’Etat de Floride, criait au scandale: la somme des intérêts dont il devait s’acquitter pour assurer le financement des écoles – qui comptent 170’000 élèves – a passé de 107’000 dollars en décembre 2007 à 220’000 dollars début 2008.

Les pochettes surprises

On est ici au milieu de ladite «crise du crédit immobilier subprime »: des prêts immobiliers consentis à des ménages à la «solvabilité fragile» comme l’écrivent les banquiers… aujourd’hui. Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org