mercredi
26
avril 2017

A l'encontre

La Brèche

Les travailleurs de l’usine de sidérurgie Bishay en action

Publié par Alencontre le 10 - mai - 2012

Par Yasmine Fathy et Ahmed Feteha

Les grévistes de Bishay lors du 1er mai 2012

Les autorités égyptiennes ont convaincu les travailleurs des aciéries Beshay, qui exigeaient de meilleurs salaires, de mettre un terme à leur mouvement et de libérer l’axe de circulation vital entre Le Caire et la côte nord.

Le portail d’information en langue arabe Al-Ahram rapporte que l’autoroute, désertée, entre Le Caire et Alexandrie est de nouveau ouverte au trafic après que les travailleurs des usines sidérurgiques Beshay ont mis fin au blocage qui a duré plusieurs heures. Une information en provenance de l’administration générale de la circulation du Caire a déclaré à Ahram que les autorités de police et l’armée avaient persuadé les travailleurs de dégager la route.

Mardi 3 avril 2012, 2000 ouvriers de l’usine sidérurgique Beshay avaient bloqué l’autoroute pour réclamer de meilleurs salaires.

Environ 9000 travailleurs des quatre usines sidérurgiques situées à el-Sadate, à 50 km au nord-ouest du Caire, ont mené des luttes sporadiques au cours du mois dernier, suite à l’impasse des négociations avec la direction de l’entreprise.

«Nous voulons les mêmes salaires que nos collègues des aciéries Ezz» a déclaré Hany Abdel-Hady à Ahram Online. [L’usine Ezz Steel, la plus importante du pays, a été un des centres de l’insurrection ouvrière contre Moubarak en février 2011. Les travailleurs ont réussi à faire aboutir une partie de leurs revendications. Le dirigeant de cette société, Ahmed Ezz, a été condamné pour corruption, Depuis lors, il a dû démissionner. La société, le 10 avril 2012, a déclaré, lors d’une conférence de presse, une baisse de ces profits nets de 20%, alors que ses ventes d’acier ont augmenté de 12% – Réd.]

Selon Abdel Hady, les travailleurs de l’aciérie Ezz, grand fabricant d’acier du Moyen-Orient, perçoivent un salaire minimum mensuel de 1800 LE (229€; 275CHF), alors que les travailleurs de l’aciérie Beshay reçoivent seulement 500 LE (64€ ; 76 CHF)

«Nous voulons aussi des indemnités de repas, de transport et une refonte complète de la grille des salaires à l’usine», explique Abdel Hady.

Il a affirmé que les travailleurs n’avaient reçu aucune participation aux bénéfices depuis 19 ans et que la compagnie n’avait pas versé les salaires en mars et en avril 2012.

Un accord initial entre les travailleurs et la direction avait été conclu il y a trois semaines, mais il n’a pas permis de régler la situation en raison de «manque de volonté d’aider les travailleurs de la part de la compagnie», selon plusieurs informations.

Les efforts de médiation menés par des envoyés du parlement et par l’armée, y compris le chef de la police militaire, Hamdy Badeen, n’ont convaincu ni les travailleurs ni la direction.

Les responsables de l’aciérie Beshay se sont refusés à tout commentaire. (publié sur Ahramonline, le 8 mai 2012 ; traduit pas Pierre-Yves Salingue pour A l’Encontre)

*****

Intervention de Fatma Ramadan
lors du Congrès de Conlutas au Brésil

Hier en Egypte, des dizaines de manifestants ont été tués et blessés. Des manifestants blessés ont été «achevés» à l’intérieur des hôpitaux: un manifestant a été blessé à coups de couteau par des délinquants au sein de l’hôpital et en est décédé.

Fatma Ramadan

Les hôpitaux Ain Shams et Demerdash ont refusé de recevoir les blessés. Daar Al-Shefah, le seul hôpital à recevoir les blessés, était cerné par les assaillants, tandis qu’il manquait de médicaments et des fournitures de première nécessité. La police et l’armée ont donné laissé faire ces attaques.

C’est une preuve de ce que la junte (Conseil Supérieur des Forces Armées) est capable de faire pour rester au pouvoir.

Le message que la junte veut passer à l’ensemble de la population, c’est que tel sera le sort de ceux qui osent défier le régime militaire.

Nous affirmons qu’ils n’arrêteront pas notre révolution!

Nous continuerons à lancer notre cri de guerre: échec, échec à la junte! Et nous y parviendrons par tous les moyens nécessaires !

Aujourd’hui nous avons pris connaissance des attaques qui ont lieu contre les collecteurs d’impôts. L’administration de l’Internal Revenue Service (IRS) a tenté de mettre fin à leur grève.

Un gréviste, Walid Labib, a été blessé, il est dans le coma et a perdu une jambe. Cette violence est intervenue après que les manifestants ont rendu publique la corruption qui règne au sein de l’IRS où travaille l’épouse de Sami Annan, le numéro deux de la junte militaire.

Lors de la première grève dans cette entreprise, plusieurs grévistes avaient été licenciés ou n’avaient pas reçu leurs salaires. Ils ont fait l’objet d’une enquête administrative, notamment le président du syndicat indépendant. La répression a frappé l’organisation syndicale pendant des mois.

L’organisation de syndicats libres a aussi été réprimée ailleurs. Les nouveaux dirigeants sont mis à pied comme à l’entreprise Suzuki, ils ont été mutés de leurs lieux de travail et des procédures judiciaires ont été engagées contre ces combattants qui défendent les droits des travailleurs et la liberté d’association.

En plus de cela, huit militants sont poursuivis pour avoir participé à des manifestations contre l’attaque d’une église copte à Alexandrie.

Nous demandons à cette rencontre internationale [de Conlutas, au Brésil] de prendre position contre les crimes de la junte militaire, contre la répression du syndicat des collecteurs d’impôts, pour la réintégration de tous les licenciés en raison de leur action, en faveur des droits des travailleurs, pour le droit de s’organiser et de manifester. Des lettres, des pétitions et des protestations doivent être adressées aux ambassades d’Egypte

Nous demandons également à cette conférence d’approuver une lettre de soutien aux travailleurs de la santé qui sont en grève, aux travailleurs de l’hôpital Al-Shefah qui ont reçu les manifestants blessés en dépit des pressions. Nous condamnons également l’administration des hôpitaux de Ain Shams et Demerdash qui ont refusé de porter secours aux manifestants blessés.

Enfin, nous demandons la libération immédiate et l’abandon des poursuites contre les 8 manifestants mentionnés ci-dessus, ainsi que des 5 travailleurs des entreprises Sumid et Petrojet et de tous les autres prisonniers politiques.

La révolution va continuer! Vive la lutte de la classe ouvrière! Vive la lutte contre l’impérialisme ! São Paulo, 3 Mai 2012 (Traduction de Pierre-Yves Salingue pour le site A l’Encontre)

_____

Fatma Ramadan est parmi les dirigeantes les plus connues du mouvement syndical indépendant en Eygpte.

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

Ecrire un commentaire




Philippe Poutou et son message lors des 15 minutes avec les 11 candidats sur France 2, le 20 avril 2017


Présidentielle : revivez le passage de Philippe Poutou dans "15 minutes pour convaincre" sur France 2

Parmi les divers thèmes abordés dans sa campagne, le chômage a une place importante. Le chômage est d'abord une arme – ils ne sont pas désarmés – par les employeurs afin de faire accepter plus facilement des conditions de travail épuisantes, dégradées et des salaires de survie. Car, si «cela ne vous convient pas, il y en a dix qui attendent devant la porte».

Le chômage est aussi un coût qui pèse sur celles et ceux qui le subissent, et aussi bien directement qu'indirectement sur leur famille. Tensions, stress accru, dégradation de la santé physique et psychique. C'est inacceptable.

Michel Husson affirme: «La réduction du temps de travail permet la création d'emplois. Mais la condition essentielle est le contrôle des travailleurs et travailleuses sur la réalité des créations d'emplois. Ce sont eux qui doivent décider collectivement de la meilleure manière de combiner les formes possibles de réduction du temps de travail, de manière à prendre en compte les aspirations différenciées de salarié·e.s: réduction quotidienne (tant d'heures par jour); hebdomadaire (par exemple 4 jours), annuelle (journée RTT), pluriannuelle (année sabbatique).»

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org


Warning: mysql_query(): Access denied for user ''@'localhost' (using password: NO) in /home/labre1/public_html/wp-content/plugins/quickstats/quickstats.php on line 345

Warning: mysql_query(): A link to the server could not be established in /home/labre1/public_html/wp-content/plugins/quickstats/quickstats.php on line 345

Warning: mysql_query(): Access denied for user ''@'localhost' (using password: NO) in /home/labre1/public_html/wp-content/plugins/quickstats/quickstats.php on line 346

Warning: mysql_query(): A link to the server could not be established in /home/labre1/public_html/wp-content/plugins/quickstats/quickstats.php on line 346

Warning: mysql_fetch_row() expects parameter 1 to be resource, boolean given in /home/labre1/public_html/wp-content/plugins/quickstats/quickstats.php on line 346