samedi
16
février 2019

A l'encontre

La Brèche

Aux origines de 1968 (1)
France. L’appel des gilets jaunes de Commercy
La situation en Grèce: à propos d’une rencontre internationale
Ernest Mandel. Un marxiste hétérodoxe dans les années 1960
En quoi l’écologie est-elle divisée?
«Mon film est un appel aux armes contre ceux qui pensent que la liberté nous est donnée»
France. Amazon: virés pour soutien aux gilets jaunes

Archives de la catégorie ‘Espagne’

Etat Espagnol. «Vox prend ses marques en Andalousie»

Publié par Alencontre Le 1 - janvier - 2019

Vox devient le premier parti à El Ejido

Par Julie Connan

Aux premières loges du marché de Noël, trois générations de Grenadins sirotent un verre en terrasse devant quelques tapas, Plaza del Campillo. La discussion s’anime et se mue en une analyse familiale des élections du 2 décembre dernier en Andalousie. Ces régionales ont permis au parti d’extrême droite Vox, encore quasi inexistant il y a quelques mois, de remporter 12 sièges sur 109 à la Junta (11% des voix, contre 0,46 en 2015). Maria, 81 ans, est retraitée, Montse, sa fille de 52 ans, travaille dans Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. De la grève générale de 1988 à la déchéance syndicale

Publié par Alencontre Le 24 - décembre - 2018

Par Agustín Moreno

Le 14D de 1988 a été la plus grande mobilisation syndicale de l’histoire de ce pays. Trois décennies plus tard, il n’y a pas eu de mobilisations qui l’ont surpassée. Huit millions de travailleurs et travailleuses, trois millions d’étudiants et des centaines de milliers d’agriculteurs, de travailleurs indépendants, de petits commerçants… même des footballeurs y ont participé. Les écrans de télévision, ceux dépendant de la TVE, étaient d’une seule couleur: le noir. Des millions de personnes ont manifesté dans les rues le vendredi 16 décembre. L’Espagne était pacifiquement et sereinement paralysée. Les travailleurs et travailleuses ont été le moteur d’une mobilisation qui a transcendé les revendications syndicales concrètes et s’est transformée en action civique Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. Les années antérieures à la grève générale du 14 décembre 1988

Publié par Alencontre Le 24 - décembre - 2018

Par José Babiano
et Javier Tébar

Trois décennies se sont déjà écoulées depuis la grève générale du 14 décembre 1988 [14D dans la suite de l’article; cette contribution analyse les processus sociaux, économiques et politiques qui ont conduit au 14 D, thème qui sera abordé dans l’article d’Agustín Moreno]. Depuis lors, de nombreux changements économiques, politiques, sociaux et culturels sont intervenus de telle sorte que le contexte historique du 14D est très différent de celui qui Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. Changements et incertitudes pour la fin de l’année

Publié par Alencontre Le 17 - décembre - 2018

Pedro Sanchez et Pablo Iglesias, lors de la motion de censure,
le 1er juin 2018

Par Manuel Garí et Jaime Pastor

T’imagines-tu un grand sorcier du Ku Klux Klan, portant toutefois un costume et avec des manières de dirigeant d’entreprise, devenir président des États-Unis? Impossible. C’est comme si Donald Trump arrivait à la Maison Blanche. C’est ainsi, en riant, tranchant, que répondait l’inspecteur afro-américain Ron Stallworth de Colorado Springs (Colorado) au cœur de la montée des droits civiques et du pouvoir noir des années 1960 et 1970. Ce personnage est mis en scène dans le dernier film de Spike Lee, BlacKKKlansman [1].

Ce qui le faisait rire est pourtant arrivé. Et pas seulement Trump. Lire le reste de cet article »

Etat espagnol-débat. Les moissons amères des élections andalouses

Publié par Alencontre Le 14 - décembre - 2018

Les candidats Juanma Moreno (PP), Juan Marín (C’s), Teresa Rodríguez (AA), Susana Díaz (PSOE)

Par Gustavo Buster

Les résultats écrasants des élections autonomiques andalouses du 2 décembre 2018 confirment, une fois de plus, que les causes structurelles de la crise de la deuxième restauration bourbonienne [«le régime de 1978»] déterminent la conjoncture. La montée de Vox – qui a remporté 396’000 voix et 12 sièges – a conditionné en grande mesure le débat consistant à savoir jusqu’à quel point l’épuisement du «régime andalou du PSOE» ou la réaction nationaliste espagnole à la crise constitutionnelle en Catalogne était Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. Santiago Abascal, le Le Pen basque qui a grandi à l’ombre de l’aznarisme. Les élus de Vox en Andalousie

Publié par Alencontre Le 7 - décembre - 2018

Par Danilo Albín

Il est des instants qui durent un siècle. Santiago Abascal [né en 1976] a attendu longtemps avant de vivre ce moment, et il veut en jouir jusqu’à ce que les urnes montrent s’il avait raison ou non de s’enthousiasmer ainsi. Dans l’attente qu’une décision de Pedro Sánchez [le président du gouvernement espagnol, du PSOE] précise le jour des élections, le dirigeant de Vox se fait désirer des médias… à sa façon. «Nous sommes sur le point de faire l’histoire. Vous verrez bien vite comment vous parlerez de nous», pronostiquait-on dans son entourage il y a quelques jours [en octobre]. Qu’on le traite d’ultra, de xénophobe, de fasciste pur et dur lui est égal… Ce qui est important, vraiment important, c’est que l’on parle de lui. La suite viendra à point nommé.

Santi, d’Amurrio [commune de la communauté autonome basque], du PP basque des années de plomb, est aujourd’hui le visage facilement reconnaissable de l’extrême droite espagnole. Non pas la vieille ultra-droite pleine de pellicules, franquistes, le bras levé, mais bien une extrême droite différente, nouvelle, «propre». Moderne même, à sa façon. C’est «l’alt-right» des Etats-Unis, celle qui a nourri Donald Trump, qui est incarnée aujourd’hui par Abascal et Vox. C’est la version made in Spain du Front national de Le Pen ou du mal nommé Parti de la liberté de Geert Wilders – avec lequel il entretient déjà des relations. C’est la version espagnole du terrible Viktor Orbán. C’est l’extrême-droite d’ici et maintenant. Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. Le nouveau scénario andalou et les bifurcations possibles

Publié par Alencontre Le 6 - décembre - 2018

Susana Díaz et l’annonce des résultats des élections

Par Ernesto M. Díaz

Lors des élections législatives allemandes de 1932 (un an avant la victoire d’Hitler), le KPD (Parti communiste d’Allemagne) se montra très optimiste face aux résultats: il avait gagné plus de 5 millions de suffrages dans toute l’Allemagne. Ces résultats n’étaient pas mauvais, mais ce progrès électoral ne faisait pas d’ombre aux 13 millions de voix obtenues par le parti nazi à ces mêmes élections. Par conséquent, l’optimisme selon lequel la victoire des communistes était proche n’était en rien justifié, dès lors que le panorama général était très négatif. [Voir plus bas et en fin d’article les graphiques des résultats.] Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org