lundi
17
décembre 2018

A l'encontre

La Brèche

«La violence des riches»
Le 7 septembre: retraite, santé et affrontement politique
France: automne morose, hiver rigoureux?
Etat espagnol. Le régime, entre détente social-libérale et extrême droite
Maurice Nadeau s’éteint à cent ans passés et un dernier combat
Brésil. «Le PT ne représente que la «gauche» de l’ordre. Il est temps d’organiser le parti pour les luttes réelles»
Italie. Quand le «Mouvement 5 étoiles» s’aligne sur un procureur qui dénonce les ONG qui secourent les migrant·e·s

Archives de la catégorie ‘Espagne’

Etat espagnol. La rencontre la plus attendue contre l’exploitation: les kellys et les aparadoras lutteront ensemble

Publié par Alencontre Le 21 - août - 2018

«Aparadoras» et «kellys», unies pour la lutte contre la précarité

Par Emilio J. Martínez

Dans un mois, les kellys [abréviation de «las que limpian», celles qui nettoient, voir leur blog] de Benidorm [station balnéaire de la communauté valencienne] auront lutté depuis deux ans; les autres, les aparadoras d’Elche [voir article publié ce 21 août sur ce site] ont débuté la leur il y a un peu plus d’un mois [avril-mai]. Ces deux groupes de femmes ont décidé de tisser une alliance contre la précarité qu’elles vivent. Le lieu choisi: la ville d’Alicante.

Un point de rencontre immédiat pour deux associations qui cherchent à sortir de l’invisibilité à laquelle elles sont condamnées du seul fait d’être des femmes, selon Yolanda García, Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. La lutte des «aparadoras». Les réalités de la surexploitation

Publié par Alencontre Le 21 - août - 2018

Par Emilio J. Martínez

Au cours des trois derniers mois, les travailleuses de la chaussure ont brisé le silence; elles sont sorties de l’invisibilité et constituent plusieurs collectifs dans la province d’Alicante. La «classe politique», de son côté, inonde l’agenda d’initiatives visant à trouver une solution à la précarité d’un secteur marqué par l’économie souterraine.

Les aparadoras [travailleuses à domicile qui cousent et assemblent les parties en cuir des chaussures] commencent à être écoutées, après quarante ans de silence. En à peine trois mois, laps de temps au cours duquel un groupe Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. Le régime, entre détente social-libérale et extrême droite

Publié par Alencontre Le 1 - août - 2018

Emmanuel Macron et Pedro Sanchez

Par Jaime Pastor

Après deux mois d’existence du nouveau gouvernement présidé par Pedro Sánchez, il est difficile de trouver des signes de changements allant au-delà d’un adieu à l’ère Rajoy [21 décembre 2011-1er juin 2018], sur un plan plus cosmétique que symbolique.

En effet, nous savions déjà qu’en ce qui concerne le noyau dur de la politique d’Etat et de l’UE (Union européenne), dit autrement, l’économie politique, rien ne permettait d’espérer un changement de cap. Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. Un nationalisme espagnol «de gauche» peut-il fonctionner?

Publié par Alencontre Le 12 - juillet - 2018

Par Nuria Alabao
et Emmanuel Rodríguez

Albert Rivera va et vient avec un drapeau, impulsant son «Espagne citoyenne» dans une tentative d’engranger le succès subit que lui a apporté un positionnement rigide [nationaliste] sur la question de la Catalogne. Jusqu’à maintenant, cela ne semble pas fonctionner et, au-delà de Marta Sánchez [une chanteuse qui a élaboré des paroles – guimauves et chauvines – pour l’hymne espagnol], personne ne s’est montré excessivement Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. Les esclaves du franquisme

Publié par Alencontre Le 5 - juillet - 2018

Le dictateur Franco lors de l’inauguration du «monument»

Par Layla Martínez

Cette histoire débute par une fuite. Des militants de la CNT [Confédération nationale du travail, le plus grand syndicat espagnol avant la guerre civile, anarcho-syndicaliste] ont brûlé jusqu’aux fondations l’Instituto Católico de Artes y Oficios de Madrid. Le directeur de l’Institut, le jésuite José Agustín Pérez del Pulgar, a décidé de partir pour la Belgique. L’attaque contre cet édifice n’était en rien un hasard. Pérez del Pulgar est un militant actif de la droite la plus réactionnaire; il met à profit sa fonction pour diffuser de la propagande, il est convaincu de la nécessité de freiner l’expansion des idées marxistes parmi les jeunes. Quelques mois après avoir quitté le pays, la guerre civile éclate. Il décide de rentrer, se placer au service du soulèvement, participer à la croisade qui sauvera l’Espagne.

Pérez del Pulgar passe les mois suivants au nord de la péninsule. Il sait bien que sa place n’est pas au front, mais à l’arrière-garde le travail ne manque pas pour des hommes tels que lui. Il ne perd pas son temps. Il se met en relation avec Máximo Cuervo Radigales [1893-1982], un général Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. Les limites de l’accord entre le patronat et les syndicats

Publié par Alencontre Le 2 - juillet - 2018

Par Miguel Salas

Après de longues négociations, les organisations patronales CEOE (Confédération espagnole des organisations d’entrepreneurs) et Cepyme (Confédération des moyennes et de petites entreprises) et les syndicats CCOO et UGT ont signé la Quatrième Convention pour l’emploi et la négociation collective (AENC), qui établit une série de propositions pour la négociation de conventions collectives et d’autres adressées au gouvernement de Pedro Sanchez pour modifier certains aspects de la législation du travail. Lire le reste de cet article »

Royaume d’Espagne: faim et soif d’espérance

Publié par Alencontre Le 22 - juin - 2018

Pedro Sanchez… se prépare

Par Gustavo Buster

Un peu plus de deux semaines se sont écoulées depuis la formation du nouveau gouvernement Sánchez. Ce n’est probablement que le lundi 18 – moment où est prévue une intervention télévisée du président – que nous connaîtrons son programme politique. Le climat politique a toutefois amorcé un virage à 180 degrés, entraîné par une vague d’optimisme, l’impuissance de l’opposition du Parti populaire [traversé par la recherche d’un leader de rechange à Mariano Rajoy] et de Ciudadanos ainsi que les retrouvailles d’un «buenismo» [terme qui désigne une approche caritative/d’aide envers les défavorisés, fondée sur un certain «sentimentalisme» autosatisfait] Lire le reste de cet article »

Le travail dans les entrepôts à l’heure de «l’économie numérique»

Entre votre livraison à domicile d’une commande passé à Amazon et les profits nets de Jeff Bezos, le patron d’Amazon, il y a un «problème». Le tout «fonctionne» sur la base d’une plate-forme qui organise une très nombreuse main-d’œuvre. «Elle» – ses fonctions sont conçues par la direction du groupe – intensifie et contrôle au plus près du travail des salarié·e·s; «elle» contribue à rendre les emplois plus précaires et instables.

Au cours de cette session du séminaire consacré au capitalisme, à Toronto (Canada), Alessandro Delfanti discute des changements à l’œuvre dans l’organisation du travail, de la composition de la classe salariée et de l'évolution des rapports de travail résultant des relations entre le capitalisme et la technologie. Il le fait sur la base d'une étude récente d’un entrepôt d’Amazon en Italie.

Alessandro Delfanti enseigne à l'Institut de Communication, Culture, Information et technologie à l'Université de Toronto. Il fut l'un des principaux membres fondateurs du réseau Log Out! Réseau de résistance des travailleurs et travailleuses à l'intérieur et contre l’économie des plates-formes. Son intervention est en langue anglaise. (Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org