Carte non disponible

Date/Heure
Date(s) - 25/06/2019
19:30 - 21:30

Lieu

Categorie(s)


Mardi 25 juin 2019, 19h30 – ch. des Fleurettes 2, 1007 Lausanne

Autonomisation du CHUV, assurances maladie:
le marché contre la santé

Les primes de l’assurance maladie sont en perpétuelle augmentation. Doublées à un système inégalitaire dans sa conception (franchise, quote-part, absence de progressivité, arbitraire complet, etc.), elles deviennent une charge particulièrement lourde pour les salarié·e·s suisses. Cette évolution sensible, ressentie chaque année et chaque mois par la majorité de la population, n’est que la partie visible des changements du système de soins. L’emprise du capital privé ne fait que s’accroître et touche l’ensemble des acteurs de la santé: il dicte des rythmes et une organisation du travail, d’un côté, alors que, de l’autre, il organise un système de soins dont l’objectif premier est la profitabilité placée au-dessus des besoins des patients et des conditions de travail des professionnel·les du secteur. C’est dans un tel contexte que «l’autonomisation» du CHUV est agitée. Elle ne fera qu’accentuer ces tendances, ce qui exige une riposte forte.

Afin de mieux saisir cette dynamique du «marché contre la santé» et d’en saisir un exemple concret, celui de l’autonomisation du CHUV, le Cercle de débats Rosa Luxemburg vous invite à venir discuter avec deux intervenants:

Jean-François Marquis (historien, auteur de l’ouvrage Conditions de travail, chômage et santé. La situation en Suisse à la lumière de l’Enquête suisse sur la santé en 2007 publié en 2010 par les Editions Page deux) et David Gygax (syndicaliste SSP)