jeudi
24
octobre 2019

A l'encontre

La Brèche

Alep. «La reconquête passera par d’autres massacres»
Equateur. L’épuisement d’un modèle dans la crise mondiale
Equateur. La «révolution citoyenne» se droitise-t-elle à nouveau?
La classe travailleuse s’écrit au féminin et au pluriel
Disparition d’un «communiste tory»: Eric Hobsbawm. Une analyse de son œuvre
Syrie. La crainte d’être «soutenus contre l’EI, mais pas contre El-Assad»
Grèce. Les échéances s’approchent. Le programme et l’action

Archives de la catégorie ‘Tchécoslovaquie’

Tchécoslovaquie. «Discours de Ludvik Vaculik au quatrième Congrès des Ecrivains tchécoslovaques»

Publié par Alencontre Le 12 - janvier - 2019

Ludvik Vaculik lors du 4e Congrès des écrivains en 1967

Le site A l’Encontre, durant l’année 2018, a publié un ensemble de documents et d’analyses portant sur ce que nous avons qualifié de «révolution interrompue» en Tchécoslovaquie. Suite à l’intervention des armées du Pacte de Varsovie, la résistance sociale, dans les entreprises, a pris une dimension fort importante. Le site A l’Encontre a publié divers textes élaborés dans les entreprises et parmi des cercles d’économistes et de sociologues, dans la période antérieure à l’intervention militaire, ayant trait à une réflexion très diversifiée sur l’autogestion. Nous reviendrons durant cette année 2019 aux exemples de résistance face au pouvoir oligarchico-bureaucratique incarné par l’Etat-parti tchécoslovaque épuré et mis en place par le Parti communiste d’Union soviétique (PCUS), dirigé alors par Léonid Brejnev: Secrétaire général du PCUS de 1964 à 1982.

Or, la chronologie historique – une sorte de contrainte propre aux commémorations – ignore la plupart du temps les prodromes d’une réflexion qui a surgi, initialement, dans les milieux intellectuels et qui s’est diffusée parmi des secteurs de la dite société civile. Souvent, pour des raisons d’auto-protection ou de nécessités professionnelles, des intellectuels, des techniciens, des sociologues, des écrivains devaient démontrer leur adhésion, plus ou moins raisonnée et faite leur, aux objectifs proclamés du Parti communiste, objectifs qui tranchaient totalement avec la réalité sociale effective et les modalités construites socialement, économiquement et politiquement de domination et d’exploitation. Lire le reste de cet article »

Dossier Tchécoslovaquie (V). «Deux Mille Mots qui appartiennent aux ouvriers, aux paysans, aux employés, aux artistes et à tous»

Publié par Alencontre Le 31 - août - 2018

Par Ludvik Vaculik et alii

Le 27 juin 1968, Literarni Listy (hebdomadaire de l’Union des écrivains dont la circulation alors était de 300’000), Prace, le quotidien des syndicats, et encore deux autres publications diffusaient conjointement un manifeste ayant pour titre: «Deux Mille Mots qui appartiennent aux ouvriers, aux paysans, aux employés, aux artistes et à tous». Autrement dit, le premier manifeste politique issu de la société de toute l’histoire de la Tchécoslovaquie dite socialiste, signé par 70 personnalités de tous les horizons du pays. Ludvik Vaculik en était l’auteur. Lire le reste de cet article »

Dossier Tchécoslovaquie (IV) «Les Conseils ouvriers tchécoslovaques 1968-1969» (2)

Publié par Alencontre Le 27 - août - 2018

Josef Smrkovsky en 1968

Par Karel Kovanda

Nous publions ici la seconde partie de l’analyse faite [voir première partie publiée le 2 août] par Karel Kovanda sur l’émergence et les développements des «conseils ouvriers» (au sens de conseil de production) – initialement qualifiés de «conseils d’entreprise» – puis sur leur extinction. Cette analyse a été publiée, en langue anglaise, dans la revue Telos (Washington University), numéro 28, été 1976.

Nous avons initié l’édition (qui se prolongera) de dossiers consacrés à la situation en Tchécoslovaquie au cours des années 1960 en qualifiant ce processus de «révolution interrompue». D’aucuns peuvent percevoir dans le terme «interruption» une référence réduite à l’intervention des forces armées du Pacte de Varsovie dans la nuit du 20 au 21 août 1968. Ce serait une lecture mal fondée. L’essor post-août 1968 du mouvement des conseils – qui était alors dans son premier âge – révèle l’ampleur et la profondeur d’un mouvement social qui va se prolonger jusqu’au-delà du premier semestre 1969. Il renvoie certes à une résistance massive à l’invasion. Mais il s’inscrit dans cette une interaction, perceptible dès 1966-1967, entre, d’une part, une crise socio-économique se profilant sous la forme initiale d’une «gestion économique déficiente» et, d’autre part, la fêlure de structures du parti-syndicat-Etat qui facilite des initiatives multiples.  Lire le reste de cet article »

Dossier Tchécoslovaquie (III). «Les conseils ouvriers tchécoslovaques (1968-1969)»

Publié par Alencontre Le 24 - août - 2018

Publication satirique qui commente les «plaintes» de Dubcek sur le rythme des réformes

Par Karel Kovanda

Nous poursuivons ici la publication de divers documents et analyses ayant trait aux évolutions qui marquèrent les années précédant 1968 en Tchécoslovaquie et celles qui se sont précipitées et polarisées en 1968-1969.

Au même titre qu’au cours de tels développements socio-historiques analogues surgissent des examens portant sur les initiatives et décisions propres aux forces qui constituèrent l’ossature du régime «établi» en 1948. Lire le reste de cet article »

Dossier Tchécoslovaquie (II) – «Kafka comme détonateur politique»

Publié par Alencontre Le 22 - août - 2018

Eduard Goldstücker lors d’une conférence en 1968

Par Eduard Goldstücker

En janvier 1981 est publié par les éditions du Parti communiste italien, Editori Riuniti, un livre d’entretiens avec Eduard Goldstücker. Ils furent conduits par Franco Bertone. Le titre Da Praga à Danzica; le sous-titre: Une «confession» personnelle et politique sur le fil de l’histoire.

Pour rappel, Eduard Goldstücker commença, dès les années 1930, à écrire des essais consacrés, en priorité, à la littérature allemande. En 1960, il publie un ouvrage, intitulé Rainer Maria Rilke und Franz Werfel [1], qui eut une réelle audience dans des milieux intellectuels en Tchécoslovaquie. Lire le reste de cet article »

Dossier Tchécoslovaquie (I) – Chronologie et analyse de Milos Barta sur le «mouvement autogestionnaire»

Publié par Alencontre Le 20 - août - 2018

A. Dubcek, au centre, le 1er mai 1968

La majorité des médias, en ce 20 août 2018, rappellent l’intervention – il y a 50 ans – des troupes du Pacte de Varsovie visant à écraser le mouvement d’émancipation sociale et politique qui avait pris forme, clairement dès 1967, en Tchécoslovaquie, qualifiée officiellement dès mai 1948 de «démocratie populaire» de Tchécoslovaquie. La majorité des analyses portent, d’une part, sur «les raisons de l’intervention militaire» et, d’autre part, sur les multiples manifestations de résistance active qui ont duré des mois et des mois. Lire le reste de cet article »

Le Printemps de Prague 1968: le PSdT, espoirs et désespoirs (4)

Publié par Alencontre Le 14 - mai - 2008

Par Charles-André Udry

Les lecteurs et lectrices trouveront, ci-dessous, le dernier des quatre articles consacrés au «printemps de Prague» et à son écrasement. Il est paru dans La brèche en date du 25 mars 1988.

Il était impossible (et il reste impossible) de faire l’impasse sur la politique qu’a adopté, avec quelques contorsions, le Parti Suisse du Travail (PSdT) face à ce crime politique de masse. Finalement, le PSdT a été soulagé par la «normalisation» qui s’est imposée en Tchécoslovaquie. Lire le reste de cet article »

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org