jeudi
25
avril 2019

A l'encontre

La Brèche

Ebola. Dans le quartier «72nd SKD Boulevard», à Monrovia
Espagne. Marchandisation de la santé et opposition des professionnels
Convention collective du bâtiment
Etats-Unis. Proches des émeutes urbaines des années 1960?
Etat espagnol. Teresa Rodriguez, le visage de la dignité andalouse
Brésil. Unir la gauche et appuyer Lula en 2018?
Santiago Carrillo, la part d’ombre d’une trajectoire politique

Archives de la catégorie ‘Irlande’

Travail. Le «statut d’indépendant» dans un cockpit

Publié par Alencontre Le 7 - mars - 2018

Par Eric Renette

Pour Michael O’Leary, le patron de Ryanair, il n’y a pas lieu de parler de «crise» des pilotes chez Ryanair cet hiver. S’il a dû annuler 20’000 vols, ce serait à cause d’un épisode, d’un épiphénomène, lié à un manque de pilotes uniquement dû à un changement mal intégré de la gestion annuelle des congés et, parallèlement, une explosion de la demande à travers le monde qui rend les pilotes expérimentés plus rares donc plus chers. Au cœur de la compagnie low cost irlandaise, tout le monde ne partage pas cette analyse. Lire le reste de cet article »

Grèce, Irlande et Portugal: pourquoi les accords conclus avec la Troïka sont odieux?

Publié par Alencontre Le 11 - août - 2011

Par Renaud Vivien et Eric Toussaint

La Grèce, l’Irlande et le Portugal sont les trois premiers pays de la zone euro à être passés sous la tutelle directe de leurs créanciers en concluant des plans d’«aide» avec la «Troïka» composée de la Commission européenne, de la Banque centrale européenne (BCE) et du Fonds monétaire international (FMI). Mais ces accords, qui génèrent de nouvelles dettes et qui imposent aux peuples des mesures d’austérité sans précédent, peuvent être remis en cause sur base du droit international.

En effet, ces accords sont «odieux» donc illicites. Comme le souligne la doctrine de la dette odieuse, «les dettes d’Etats doivent être contractées et les fonds qui en proviennent utilisés pour les besoins et les intérêts de l’Etat» [1]. Or, les prêts de la Troïka sont conditionnés à des mesures d’austérité qui violent le droit international et qui ne permettront pas à ces Etats de sortir de la crise. Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org