mercredi
8
avril 2020

A l'encontre

La Brèche

Argentine. Scioli et Macri dans l’ombre d’un péronisme protéiforme
Brésil. L’idéologie délirante d’Ernesto Araujo
Les travailleurs, les «classes moyennes», la Junte et la «révolution permanente»
Etats-Unis. Interdits de grève, les salarié·e·s du catering des compagnies aériennes cherchent d’autres moyens de protester
Comprendre, sur la durée, les «soulèvements arabes»; et la place de la guerre civile en Syrie dans ce contexte
Chine. Une écocité proche de Tianjin. Des écocités éléphants blancs?
Premier jour de la Liberté, samedi 12 février 2011

Archives de la catégorie ‘Bolivie’

Bolivie. «Il y a eu un soulèvement de la classe moyenne historique contre l’égalité»

Publié par Alencontre Le 7 - mars - 2020

Alva García Linera et Evo Morales

Entretien avec Álvaro García Linera
conduit par Cecilia Ballesteros

Álvaro García Linera, ancien vice-président de la Bolivie aux côtés d’Evo Morales (2006-2019), vient d’arriver à Madrid. Il est aujourd’hui exilé en Argentine, où il enseigne désormais dans deux universités. Il a quitté la Bolivie avec Evo Morales, le 10 novembre 2019. Cet intellectuel (né à Cochabamba, âgé de 57 ans) a passé plusieurs années en prison pour avoir cofondé l’armée de guérilla Tupaj Katari [dirigeant rebelle aymara qui dirigea, en 1781, dans le Haut-Pérou un soulèvement indien contre l’assujettissement espagnol]. Il pense que le Mouvement vers le socialisme (MAS) Lire le reste de cet article »

Bolivie. Evo Morales répond à sa disqualification comme candidat au Sénat: «une élection démocratique n’est pas assurée»

Publié par Alencontre Le 24 - février - 2020

Luis Arce, candidat du MAS à la présidence pour les élections du 3 mai,
aux côtés d’Evo Morales (lors d’une conférence de presse à Buenos Aires)

Par Federico Rivas Molina

«C’est une conférence de presse convoquée d’urgence», a déclaré Evo Morales, visiblement bouleversé, dès qu’il s’est assis devant les journalistes dans un hôtel du centre-ville de Buenos Aires, la ville où il vit en exil depuis décembre dernier. L’ancien président bolivien a déclaré que sa disqualification en tant que candidat aux élections sénatoriales, décidée ce jeudi 20 février par le Tribunal électoral suprême (TSE) de son pays, a été un pas vers ce qu’il considère Lire le reste de cet article »

Bolivie: l’Etat plurinational, objet d’une bataille

Publié par Alencontre Le 4 - février - 2020

Evo Morales présentant le ticket présidentiel du MAS et faisant un bilan de sa gestion, depuis Buenos Aires

Par Sofia Cordero Ponce

La fin des 14 ans de pouvoir du Mouvement vers le socialisme (MAS) ouvre une période de reconfiguration de la communauté politique. Elle met également à rude épreuve les progrès vers un Etat plurinational qui reconnaît la diversité du pays.

L’Etat plurinational a été inscrit dans la Constitution de 2009 et, depuis lors, il a été célébré chaque 22 janvier jusqu’en novembre 2019 pour coïncider avec la date d’arrivée au pouvoir d’Evo Morales en 2006, après avoir remporté les élections [le 18 décembre 2015] avec 53,72% des voix. Le 22 janvier de cette année, la célébration a pris un caractère différent après le coup d’Etat Lire le reste de cet article »

Bolivie. Evo Morales: «Je ne croyais pas en la nécessité de créer une nouvelle direction»

Publié par Alencontre Le 1 - février - 2020

Evo Morales présente à Buenos Aires les deux candidats du MAS à la présidentielle

Entretien avec Evo Morales
conduit par Fabián Kovacic

L’ancien président de Bolivie doute que le nouveau gouvernement reconnaisse une éventuelle victoire du MAS (Mouvement vers le socialisme) aux élections du 3 mai 2020. Il insiste sur la légitimité de sa tentative de réélection et estime que la solution au problème de la direction de la gauche régionale réside dans un changement de mentalité chez les Latino-Américains. Dans un dialogue avec l’hebdomadaire Brecha [Uruguay], il s’est attaqué à ceux qui remettent en cause le modèle extractiviste [mines de fer, pétrole, gaz, lithium] dans son pays et a parlé de son lien avec le féminisme. Lire le reste de cet article »

Bolivie. Evo Morales impose le ticket présidentiel du MAS pour les élections de mai. La droite oligarchique est fragmentée

Publié par Alencontre Le 27 - janvier - 2020

Par Fabián Kovacic et entretien avec Fernando Mayorga

Depuis son exil en Argentine et dans l’impossibilité de se représenter à la présidence, Evo Morales a fait une annonce cette semaine qui a surpris les organisations sociales qui le soutiennent. Contrairement à ce qui avait été décidé par le dit Pacte d’unité [depuis 2005, cette alliance évolutive d’organisations sociales a soutenu Evo Morales et constitue le noyau de la Coordination nationale pour le changement], Morales a imposé son ancien ministre de Lire le reste de cet article »

Bolivie. Le rôle de la religion dans le coup. Deux modèles de «christianisation»

Publié par Alencontre Le 22 - novembre - 2019

Religieuses catholiques qui participent à Santa Cruz de la Sierra à la manifestation saluant la démission d’Evo Morales, le 10 novembre 2019 (Daniel Walker)

Par Nicolás Iglesias Schneider

La religion a toujours été présente dans la politique bolivienne et elle est un facteur fondamental dans les processus subjectifs de changement social dans ce pays andin. Selon les données de 2018 de l’Institut national de statistique bolivien, 71% de ses habitants se définissent comme catholiques, 21% comme évangéliques, 4% s’identifient aux religions indigènes (bien que beaucoup vivent leur religiosité originale en dialogue avec le catholicisme populaire) et 3% se reconnaissent comme adhérents aux autres religions.

En 2009, sous le gouvernement d’Evo Morales, la laïcité de l’Etat Lire le reste de cet article »

Bolivie. Bible, balles et vote

Publié par Alencontre Le 21 - novembre - 2019

La présidente par intérim en action

Par Pablo Stefanoni

Coup d’Etat militaire contre un gouvernement populaire? Insurrection démocratique contre une dictature, quelle a été la dynamique qui a abouti à la démission du président Evo Morales? Présentées schématiquement, aucune des deux images précédentes ne rend bien compte de ce qui s’est passé, même si toutes deux contiennent une part de vérité: la première insiste trop sur le «mécanisme» du renversement et sous-estime les acteurs; la seconde éclaire certaines images et omet le reste du film, dont la fin est fort éloignée d’un mouvement démocratique. Lire le reste de cet article »

Coronavirus. «On doit s’attendre à l’ouragan»

L’émission «Arrêt sur images» de Daniel Schneidermann – une émission à laquelle le site alencontre.org pense qu’il est opportun de s’abonner – a été mise gratuitement, ce 14 mars 2020, sur Youtube «en raison de son utilité sociale». Deux médecins «qui parlent vrai» interviennent. François Salachas, le neurologue qui avait interpellé Emmanuel Macron lors d'une visite à la Pitié-Salpêtrière (Paris). Il souligna alors l’urgence liée à la pandémie et un fait d’évidence: la mise à niveau de l'hôpital nécessitera de gros moyens humains et financiers. Et Philippe Devos, intensiviste au CHC de Liège, président de l'Association belge de syndicats de médecins (Abysm). A voir, à partager: utile pour comprendre et réfléchir. (Rédaction A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org