lundi
20
novembre 2017

A l'encontre

La Brèche

«Il est faux de penser qu’on va défaire Daech en lui reprenant des villes»
Hong Kong. La «révolution des parapluies» face à la «bureaucratie céleste» (1)
Grèves d’avertissement des conducteurs de train
Russie. La réhabilitation rampante de Staline poursuit son cours
Israël. Le mouvement de protestation des demandeurs d’asile africains
Cuba. Fidel Castro (1926-2016)
Histoire. Finlande rouge contre Finlande blanche (II)

Archives de la catégorie ‘Bolivie’

La Bolivie face à elle-même

Publié par Alencontre Le 30 - août - 2016
Le vice-ministre de l'Intérieur Rodolfo Illanes

Le vice-ministre de l’Intérieur Rodolfo Illanes

Par Pablo Stefanoni

L’assassinat du vice-ministre de l’Intérieur Rodolfo Illanes [le jeudi 25 août au soir] place la Bolivie face à la radicalité de ses formes de protestations et fait revivre de vieux fantasmes de conflits sociaux.

Le conflit entre le gouvernement bolivien et les coopératives minières n’est pas nouveau dans sa dynamique, mais il l’est dans son ampleur: la mort brutale d’un vice-ministre, roué de coups après avoir été enlevé, a fait sensation dans un pays habitué à la protestation sociale radicale. Lire le reste de cet article »

Bolivie. Référendum: Evo a perdu contre Evo

Publié par Alencontre Le 28 - février - 2016
Evo Morales accepte le résultat du référendum…

Evo Morales accepte le résultat du référendum…

Par Pablo Stefanoni

Dimanche 21 février 2016, le peuple bolivien s’est prononcé lors d’un référendum visant à réformer la Constitution du pays de façon à permettre la réélection du président Evo Morales en 2019. Dans cet article, rédigé avant que ne soient connus les résultats définitifs (51,3% de Non, 48,7% de Oui), Pablo Stefanoni analyse la situation politique qui s’ouvre pour la Bolivie.

• Evo Morales s’est engagé lui-même dans ce qui était vu, dès le début, comme l’élection la plus difficile Lire le reste de cet article »

«Le Chili ne peut pas éluder le contentieux maritime avec la Bolivie»: Sergio Grez

Publié par Alencontre Le 9 - janvier - 2016
Alvaro Garcia Linera, vice-président, et Evo Morales, président, le jour du «Dia del Mar»

Alvaro Garcia Linera, vice-président, et Evo Morales, président, le jour du «Dia del Mar»

Par Tania González

Alors que Gabriel Gaspar, l’ambassadeur chilien en mission spéciale pour la plainte défendue par la Bolivie devant la Cour internationale de Justice de La Haye [plus haute instance judiciaire du système des Nations Unies] en vue d’obtenir un accès souverain à la mer, visite les pays concernés par le conflit, l’historien Sergio Grez, sur la radio Uchile (Université du Chili) souligne que le Chili ne peut pas éluder cet important différend avec la Bolivie. Voici son explication.

Après qu’Evo Morales, le président de la Bolivie, a réitéré que le Traité de 1904 [1] avait été «imposé, qu’il est injuste et d’ailleurs non respecté», contestant donc la compétence d’un organe international à reconnaître une invasion et qualifiant la situation de «délit d’atteinte aux droits humains», le ministre des Affaires étrangères chilien, Heraldo Muñoz, s’est réuni ce mercredi avec l’ambassadeur Gabriel Gaspar. Lire le reste de cet article »

Amérique du Sud. L’épuisement d’un modèle fatigué

Publié par Alencontre Le 30 - décembre - 2015
Nicolas Maduro, Cristina Kirchner, Evo Morales, Rafael Correa (juillet 2014)

Nicolas Maduro, Cristina Kirchner, Evo Morales, Rafael Correa (juillet 2014)

Par Eduardo Gudynas

Il y a des symptômes qui mettent en évidence l’épuisement d’un «modèle», parmi lesquels on peut citer: la profonde crise politique qui frappe Dilma Rousseff et le Parti des Travailleurs (PT) ainsi que leurs alliés parlementaires (PMDB) au Brésil; la défaite le 22 novembre de Daniel Scioli, candidat péroniste, et l’alliance sous tension entre les partisans de Cristina Kirchner et certains péronistes en Argentine (Sergio Massa), de même que l’échec électoral et politique de Nicolas Maduro et de son Parti socialiste uni au Venezuela (PSUV) le 6 décembre. Lire le reste de cet article »

Amérique du Sud. Le progressisme, un espace malléable en train de se dissoudre

Publié par Alencontre Le 26 - décembre - 2015
Chavez, Kirchner, Correa, Lula, Nicanor Duarte (Paraguay), Morales (2007)

Chavez, Kirchner, Correa, Lula, Nicanor Duarte (Paraguay), Morales (2007)

Entretien avec Alejandro Horowicz
conduit par Fabián Kovacic

Alejandro Horowicz, professeur titulaire de la chaire «Les changements dans le système politique mondial» auprès de l’Université de Buenos Aires, a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels peuvent être cités: Los cuatro peronismos et Las dictaturas argentinas, publiés les deux aux Editions Edhasa. Il s’est entretenu avec le correspondant à Buenos Aires de l’hebdomadaire uruguayen Brecha, Fabian Kovacic, sur les 15 premières années du XXIe siècle et les limites du dit progressisme latino-américain. Lire le reste de cet article »

Bolivie. Divorce entre des mouvements sociaux et le gouvernement

Publié par Alencontre Le 9 - octobre - 2015
Marche de la Confédération indigène de l'Orient bolivien contre la construction de la route dans le TIPNIS, août 2015

Marche de la Confédération indigène de l’Orient bolivien contre la construction de la route dans le TIPNIS, août 2015

Entretien avec Marco Gandarillas
conduit par Erika González

Ces derniers mois, la tension entre le gouvernement de Bolivie et certaines organisations sociales s’est aggravée. Au mois d’août de l’année passée, le vice-président Alvaro García Linera a accusé quatre d’entre elles de mentir pour favoriser les intérêts et entreprises étrangères. Selon lui, elles reçoivent de l’argent de l’étranger pour «nous convertir en gardes-forestiers». Parmi les organisations ainsi attaquées se trouvait le Centre de Documentation et d’Information de Bolivie (CEDIB), un centre de recherches qui abrite le plus grand fonds hémérographique (journaux et brochures) du pays et dont la longue trajectoire est de diffusion d’une pensée critique. Lire le reste de cet article »

Bolivie. Après les élections du 29 mars 2015, Evo Morales va-t-il surprendre à nouveau?

Publié par Alencontre Le 14 - avril - 2015
«Mon Téléphérique, unissant nos vies»: l’une des trois premières lignes reliant El Alto et La Paz inaugurées en 2014

«Mon Téléphérique, unissant nos vies»: l’une des 3  premières lignes reliant El Alto et La Paz inaugurées en 2014

Par Pablo Stefanoni

Indigènes lettrés contre indigènes illettrés. La «ville aymara rebelle» [El Alto, qui a hérité de cette appellation à la suite du soulèvement contre les mesures néolibérales au début des années 2000] – mais aussi l’agglomération des cholets [1] et des jeunes qui écoutent K-pop [soit la musique pop de Corée du Sud] – vote pour l’opposition de centre droit. Soledad Chapetón [candidate du parti Unidad Nacional], une représentante de la «classe moyenne» d’El Alto, déroute le MAS [Mouvement vers le socialisme, parti d’Evo Morales] dans son bastion. Cette analyse par Pablo Stefanoni des élections et avant tout des expressions socio-politiques et «communautaires» représente, entre autres, un élément d’information dans le cadre de la préparation du Forum international des 20-22 mai à Lausanne, auquel l’auteur participera. Lire le reste de cet article »

Le 21 septembre une nouvelle journée de mobilisation contre le «Code du travail à la Macron» aura lieu en France. Le 22 septembre, le Conseil des ministres examinera les ordonnances de Ia «loi travail XXL». Puis le Président signera et le Parlement n’aura rien à dire, de facto. Donc seule l’action directe prend toute sa place. Et les explications, par exemple, que donnent du contenu de cette contre-réforme les membres du Syndicat des Avocats de France

8. L'accord d'entreprise primera sur la loi et le contrat de travail

9. Casser la loi

10. La fusion des instances représentatives du personnel

11. Diluer la négociation collective

12. Le fonctionnement des instances représentatives du personnel

13. Le recours au référendum

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org