mercredi
18
juillet 2018

A l'encontre

La Brèche

Grèce. La police antiémeute gaze les manifestants devant le camp de rétention d’Amygdaleza
La politique des Etats de l’UE sur les migrations met en question le droit d’asile à l’échelle internationale
Italie. Nous avons un problème: les banques
Journal d’un employé de Michelin Algérie «vendu comme un pneu»
Bayer-Monsanto: une fusion d’entreprises parmi les plus importantes de l’histoire
Iran. Derrière la «réforme», la crise
Le mouvement ouvrier et syndical en 2009: consolidation et morcellement

Archives de la catégorie ‘Brésil’

Brésil. 130 ans d’une abolition inachevée

Publié par Alencontre Le 4 - juillet - 2018

Par Juliana Gonçalves

Conservatrice et brève, contenant à peine plus de deux lignes, la loi n° 3353, appelée Lei Áurea [Loi d’or ou dorée], décréta, le 13 mai 1888, la fin légale de l’esclavage au Brésil [1]. Mais si l’esclavage fut aboli d’un point de vue légal et formel il y a 130 ans, sa dimension sociale et politique reste aujourd’hui présente. C’est là que porte la critique principale de chercheurs et de militants des mouvements noirs à la célébration du 13 mai comme jour de «la fin de l’esclavage».

La promulgation de la loi dorée se fit en grande pompe, ainsi qu’en témoigne la documentation photographique d’António Luiz Ferreira, où l’on peut voir une multitude qui attend la signature de la loi devant le Palais impérial, au centre de Rio de Janeiro.

L’empire portugais [jusqu’en 1889, le Brésil est gouverné par une branche de la famille royale portugaise qui avait trouvé refuge outre-Atlantique lors des guerres napoléoniennes] était l’objet de fortes pressions internationales pour qu’il rende illégale la possibilité de réduire les gens en esclavage. En outre, la montée des idées abolitionnistes ainsi que les fuites et insurrections d’esclaves permanentes faisaient de l’esclavage une affaire Lire le reste de cet article »

Brésil. La solitude du candidat Lula da Silva

Publié par Alencontre Le 30 - mai - 2018

Curitiba reçoit Lula les «grilles» (portes) ouvertes

Par Agnese Marra

Seuls ses partisans les plus fidèles sont présents à Curitiba [où il est prisonnier], alors que dans le reste du pays, le silence et l’oubli sont à l’ordre du jour.

Ses seuls compagnons quotidiens sont un vélo d’exercice (home-trainer), une télévision et une poignée de livres. Les deux premiers ont dû être négociés par ses avocats avec les autorités judiciaires. Parce que Lula (1945) souffre d’hypertension. Sur prescription médicale, l’ancien président brésilien a le droit de faire Lire le reste de cet article »

Brésil. Le campement de soutien à Lula, à Curitiba, attaqué par l’extrême droite armée

Publié par Alencontre Le 1 - mai - 2018

Hier, le campement de soutien à l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva a été installé dans la ville de Curitiba, dans le sud du Brésil. Une attaque par balles, qui a fait deux blessés – dont l’un d’eux gravement –, a suscité une vague de protestation et a mis à rude épreuve la situation sociale au Brésil, où une manifestation de masse est prévue le 1er mai pour exiger la libération de l’ancien président. Lire le reste de cet article »

Brésil. Un attentat contre la démocratie (III)

Publié par Alencontre Le 18 - avril - 2018

Manuela d’Ávila, Lula et Guilherme Boulos

Par Guilherme Boulos
et Manuela d’Ávila

L’époque dans laquelle nous vivons représente la plus grande attaque contre la démocratie depuis la fin de la dictature militaire. Le coup d’Etat parlementaire qui a installé Michel Temer au pouvoir [avec la destitution Dilma Rousseff en août 2016], l’exécution de Marielle Franco et Anderson Gomes [voir sur ce site les articles consacrés à cet assassinat, en date des 17, 25 et 28 mars 2018] ainsi que l’offensive contre Lula [voir les articles datés Lire le reste de cet article »

Brésil. Avec Lula en prison et la gauche en otage (II)

Publié par Alencontre Le 14 - avril - 2018

Lula et Guilherme Boulos

Par Daniel Gatti

«Quel espoir pouvons-nous avoir? Aucun. Il n’y a rien à l’horizon pour suggérer qu’à court ou moyen terme, quelque chose émergera qui offre une perspective de changement», nous a déclaré Jair Krischke depuis Porto Alegre. Le combattant chevronné, président du Mouvement pour la justice et les droits de l’homme du Brésil (Mjdh), estime que la responsabilité principale de la situation actuelle dans son pays incombe au Parti des travailleurs (PT). «De la droite, tu sais à quoi t’attendre. Rien de bon, évidemment. Mais le PT était venu proposer au gouvernement quelque chose d’autre, et quand il a commencé à gouverner, il a fini par tomber dans les mêmes pratiques qu’il dénonçait. Lire le reste de cet article »

Brésil. «Le problème avec ce pays n’est pas Lula» (I)

Publié par Alencontre Le 10 - avril - 2018

Par rédaction de Sin Permiso

Lula est revenu au point de départ de son histoire pour déterrer la poudre à canon. Là, dans le Sindicato Metalúrgico de São Bernardo do Campo, dans le même chaudron où  la lutte sociale et politique des métallurgistes contre la dictature a pris son essor, Lula a dessiné des fragments de 40 ans de l’épopée. Il a été rejoint par certains de ceux qui ont vu naître le projet de gauche le plus cohérent de l’histoire du Brésil et l’un des plus pertinents en Amérique latine à la fin du XXe siècle. Son discours, cependant, n’était pas un chant de nostalgie, mais une réponse politique à la situation. Lire le reste de cet article »

Brésil. «Les assassins de Marielle Franco doivent être traduits en justice»

Publié par Alencontre Le 28 - mars - 2018

Déclaration

Le 14 mars, Marielle Franco et son chauffeur Anderson Pedro Gomez ont été assassinés de sang-froid après avoir quitté un rassemblement pour la promotion des droits civils des femmes afro-brésiliennes. Marielle était une Noire, queer, féministe, membre du Parti socialisme et liberté (PSOL). Elle siégeait au Conseil municipal de Rio de Janeiro. Le meurtre de Marielle témoigne de toutes les caractéristiques d’une attaque professionnelle. Il a été commis immédiatement après qu’elle ait dénoncé la brutalité Lire le reste de cet article »

Michel HUSSON: Numérique - Emploi, Organisation du travail et émancipation

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org