mercredi
21
février 2018

A l'encontre

La Brèche

Suisse: le marché de la qualité dans la santé…proposé par L’Hebdo
Kadhafi: le terroriste d’Etat
Etat espagnol. Le cauchemar européen, Podemos et les débordements créatifs
Syrie. Moscou et Téhéran offrent Palmyre à Bachar al-Assad. Cinq députés Les Républicains saluent Bachar
Israël. Une décision de la Cour suprême qui froisse le régime colonial et «le transfert paisible»
France. «Les entreprises pourront choisir les informations à communiquer et le rythme des négociations»
Israël. «Ce n’est pas la campagne BDS qui est criminelle»

Archives de la catégorie ‘Histoire’

Histoire-France. Les grèves ouvrières de mai-juin 1968

Publié par Alencontre Le 20 - février - 2018

Par Xavier Vigna

Pour que des ouvriers partent en grève, et donc qu’ils soient prêts à perdre une part importante de leur salaire, il faut au moins qu’ils aient accumulé un contentieux dans leur entreprise et qu’ils aient trouvé une occasion pour l’exprimer.

Précisément dans les années 1960, les pays d’Europe occidentale sont engagés dans une période de croissance économique qui prolonge un essor industriel ancien. Les industries automobiles, chimique ou des appareils électro-ménagers embauchent massivement. De nouvelles usines de montage se multiplient en France, notamment en Lire le reste de cet article »

Histoire. Thomas More: «trois réalités qui restent vivaces»

Publié par Alencontre Le 7 - février - 2018

Entretien avec Thierry Paquot
conduit par Jérôme Skalski

Pour le philosophe et spécialiste de Thomas More, né le 7 février 1478, Thiery Paquot, «guerre, accroissement des inégalités et intolérance religieuse, ces trois réalités pointées par Thomas More, se manifestent encore». En quoi la lecture de l’Utopie de Thomas More peut-elle nous éclairer sur les problématiques auxquelles l’humanité se trouve confrontée aujourd’hui?

Thierry Paquot: Comme vous le savez, Lire le reste de cet article »

Débat-Histoire. Léon Trotsky, historien replacé dans une perspective comparative

Publié par Alencontre Le 29 - janvier - 2018

Par Neil Davidson

Alors que la série d’articles commémorant la Révolution russe sur le site du magazine Jacobin tire à sa fin, nous devrions nous pencher sur le récit le plus convaincant de cette période. Ecrit par l’un de ses principaux participants, Léon Trotsky, L’Histoire de la Révolution russe fut achevée en 1930, alors que Trotsky vivait en Turquie, peu après avoir été exilé de la Russie.

Malgré sa longueur cette œuvre est concentrée sur les mois de février à octobre 1917. A l’exception de six chapitres initiaux qui expliquent le cadre théorique et le contexte historique du livre et de six «annexes» qui remettent en question les Lire le reste de cet article »

France. Janvier 1968: grève de Caen, l’émergence de la figure du «jeune révolté», ouvrier et étudiant

Publié par Alencontre Le 27 - janvier - 2018

Manifestation ouvrière étudiante à Caen en janvier 1968

Par Xavier Vigna

La mémoire collective évoque Caen et la grève des ouvriers spécialisés [OS – plus exactement ouvrier sans qualification professionnelle qui exécute un travail précis sur une machine, après une brève période d’apprentissage] de janvier 1968, qui culmine le 26 janvier, lors d’une nuit d’affrontements en ville avec les forces de l’ordre. Répercuté par la presse nationale, la presse régionale et la presse d’extrême gauche, le sens de l’événement est donné dans le moment même: une révolte ouvrière dans une ville qui a grandi très vite: entre 1954 et 1968, la population est passée de 90’000 à 150’000 habitants, dont plus de la moitié ont moins de 30 ans. Lire le reste de cet article »

Tchécoslovaquie 1968. «Deux schémas faux»

Publié par Alencontre Le 15 - janvier - 2018

Entretien avec Peter Uhl conduit par Jan Malewski en 1998

Oppositionnel marxiste tchécoslovaque, condamné à deux reprises (en 1969 à quatre ans et en 1979 à cinq ans de prison), signataire de la Charte 77 et fondateur du VONS (Comité de défense des personnes injustement persécutées), Petr Uhl est aujourd’hui journaliste (en août 1998) à Prague. Cet entretien, qui date de seulement 20 ans, indique l’utilité de réanalyser, une fois de plus, 50 ans après «le printemps de Prague», ce «processus» et, plus généralement, la dynamique «des réformes» des dits «Etats ouvriers bureaucratiquement dégénérés» ou des «formations en transition – bloquée (sic) — vers le socialisme». (Réd. A l’Encontre) Lire le reste de cet article »

Un ouvrage fondamental de David Mandel: «Les soviets de Petrograd»

Publié par Alencontre Le 7 - janvier - 2018

Par Jean-Jacques Marie

David Mandel met au centre de son travail nourri de très nombreux extraits de souvenirs de militants, de résolutions de soviets et de comités d’usine la question vitale de l’indépendance de classe posée avec une insistance croissante par les ouvriers et les ouvrières de la capitale. Son livre met en évidence le conflit de plus en plus vif qui dresse les ouvriers de Petrograd, le cœur ouvrier de la Russie, à cette époque, contre la bourgeoisie industrielle et financière et le pouvoir qu’elle exerce à travers le gouvernement provisoire présidé par le prince Lvov, grand propriétaire terrien, d’abord puis par l’avocat socialiste Alexandre Kerenski.

Les ouvriers de Petrograd, comme le souligne David Mandel, avaient gardé en mémoire le lock-out massif déclenché par les grands patrons à la fin de 1905 pour briser la révolution montante et sauver le régime tsariste menacé. L’antagonisme brutal entre les deux classes s’était manifesté à nouveau à dater de l’écrasement des grévistes de la Lena Goldfield en avril 1912. David Mandel cite un épisode qui en souligne l’ampleur autant ou plus encore que les grèves qui secouent la capitale en juillet 1914 et les barricades qui s’élèvent dans les rues de la ville: «un arrêt de travail de 102 jours à l’usine de construction mécanique Lessner, une grève déclenchée suite au suicide d’un ouvrier juif, amené au désespoir par les railleries d’un contremaître» (p. 37). Lire le reste de cet article »

Histoire. «La guerre des Russes blancs, 1917-1920»

Publié par Alencontre Le 7 - décembre - 2017

Entretien avec Jean-Jacques Marie*

La présentation de l’ouvrage de Jean-Jacques Marie indique: «De 1917 à 1922, la guerre civile a causé des ravages en Russie. A l’abdication de Nicolas II en 1917, les bolcheviks, les Rouges, prennent le pouvoir. Proscrits, des généraux de l’ancienne armée – notamment Denikine, Koltchak, Wrangel – se regroupent et commencent à organiser la lutte pour le retour du régime tsariste. Ce sont les Blancs, dont l’action prend naissance dans le sud du pays, puis s’étend jusqu’en Sibérie. Les dernières forces blanches rassemblées en Crimée par le général Wrangel sont battues par l’Armée rouge en novembre 1920. C’est cet épisode tragique de l’histoire russe que fait revivre l’ouvrage de Jean-Jacques Marie, grâce à un accès direct aux textes laissés par les acteurs de cet épisode. Grâce à ces textes, il peut analyser le processus de la défaite. Le dernier chapitre de son ouvrage constitue une synthèse magistrale de la question, qu’il décortique dans le détail. La richesse inégalable de ces sources, inconnues en France, font du livre de Jean-Jacques Marie non seulement un récit unique des coulisses de l’histoire, un rapport sur le vif du quotidien des hommes et des populations concernées, une image sans retouches de la vérité historique, mais aussi un ouvrage d’analyse unique sur le sujet.» Dans cet entretien l’auteur précise encore ses vues. (Rédaction A l’Encontre) Lire le reste de cet article »

David Mandel, «L’héritage de la révolution russe», novembre 2017

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org