vendredi
24
mai 2019

A l'encontre

La Brèche

Syrie. Alep: «Les gens ont décidé depuis longtemps de rester ici, sur leur terre»
Pérou: «Non au projet minier Conga!»
Afghanistan. «La méfiance envers la représentation politique ne cesse de se creuser»
Le social-libéralisme de François Hollande, ou l’impossible synthèse
Grèce. Contre le chantage, un débat public pour une autre orientation
France-débat. «L’indispensable «Tous ensemble» et les obstacles sur son chemin
France. Syngenta transparente

Archives de la catégorie ‘Haïti’

Haïti: «Nous devons pouvoir vivre en tant que personnes»: chronique depuis un Haïti au rouge vif

Publié par Alencontre Le 23 - février - 2019

Manifestation lors des mobilisations qui ont commencé au début février

Par Lautaro Rivara-Nodal

A mesure que le climat social s’échauffe en Haïti, les frustrations sociales s’accumulent dans une poudrière qui ne finit jamais de se dissiper. Après les mobilisations intenses de l’an dernier, avec des épicentres massifs et radicaux en juillet, octobre et novembre, la trêve tacite de fin d’année a donné lieu à un Noël précaire sur le plan matériel, mais tranquille. Toutefois, les festivités n’ont constitué qu’un bref intermède. Lire le reste de cet article »

Brésil et Haïti. «Leçons historiques et gestion militaire de la pauvreté»

Publié par Alencontre Le 23 - mars - 2018

Entretien avec Marco Morel
conduit par Gabriel Brito

L’entretien entre l’historien Marco Morel et Gabriel Brito, rédacteur de Correio da Cidadania, portant sur les relations entre la révolution haïtienne (1791-1804) et le Brésil – dans lequel a régné un mode de production esclavagiste – renvoie à l’histoire comme à une réalité présente. L’intervention militaire du Brésil en Haïti, dans le cadre de la (MinustahMission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti) est considérée par de nombreux observateurs brésiliens non seulement comme une forme de «sous-impérialisme brésilien», mais comme un exercice de contrôle militaire fonctionnel à une intervention interne. Ce que confirme, sous ses traits particuliers, la mise sous occupation militaire de Rio de Janeiro. Gabriel Brito souligne qu’en Haïti «le contrôle d’une population noire majoritairement pauvre et misérable» est une formule «qui pourrait parfaitement être transférée sur nos terres dans le moment présent». Le titre même de l’ouvrage de Marco Morel vise à expliquer, conjointement, l’importance historique de la révolution haïtienne et la volonté des dominants de la rendre invisible dans un Brésil esclavagiste et dans lequel la question noire reste au centre des affrontements de classe. (Rédaction A l’Encontre)  Lire le reste de cet article »

Haïti : «L’aide internationale n’est qu’un vaste mensonge»

Publié par Alencontre Le 26 - avril - 2014
Parc industriel de Caracol

Parc industriel de Caracol

Par Carlos Orsi

L’étude du sociologue haïtien Franck Seguy démontre que l’«aide internationale» à Haïti n’est qu’un vaste mensonge. «Le pays est en voie d’être recolonisé par le capital transnational». «Personne n’a aidé Haïti. C’est Haïti qui est en train d’aider le monde», a déclaré au Periodico de Unicamp Franck Seguy. Ce dernier vient de défendre sa thèse de doctorat intitulée: «La catastrophe de 2010, l’Internationale communautaire et la recolonisation d’Haïti». Lire le reste de cet article »

«Le passé esclavagiste imprime sa marque sur les sociétés contemporaines»

Publié par Alencontre Le 6 - juin - 2013
Pay Ndiaye, universitaire, membre du Conseil représentatif des   associations noires (CRAN)

Pay Ndiaye, universitaire, membre du Conseil représentatif des associations noires (CRAN)

Entretien avec Pap Ndiaye conduit par Benoît Hopquin

La réparation du préjudice lié à l’esclavage a récemment resurgi dans le débat national, notamment quand le Conseil représentatif des associations noires (CRAN) a déposé plainte contre la Caisse des dépôts et consignations, le 10 mai 2013. Le CRAN estime que l’institution a tiré un profit indu, au XIXe siècle, de l’abolition de l’esclavage en Haïti, laquelle avait donné lieu à des « réparations » financières versées à d’anciens propriétaires d’esclaves et de terres. Pap Ndiaye, professeur d’histoire nord-américaine à Sciences Po et auteur de La Condition noire, s’interroge sur le sens qu’il convient de donner à ce débat aujourd’hui.

La loi Taubira de 2001 a reconnu les traites et les esclavages Lire le reste de cet article »

La détresse de Haïti et Sandy

Publié par Alencontre Le 13 - novembre - 2012

Par Ashley Smith

L’ouragan Sandy a ravagé le New Jersey, New York et d’autres régions de la côte nord-est des Etats-Unis, détruisant des bâtiments et privant la population d’électricité et de services essentiels pendant des jours. L’Etat capitaliste le plus avancé du monde a dû se démener pour faire face à cette urgence, mais s’est montré incapable de porter secours à beaucoup de gens de la classe travailleuse et des pauvres, livrés à eux-mêmes et à la générosité de leurs voisins. Lire le reste de cet article »

Haïti: opération d’intimidation d’agents de la MINUSTAH à l’Université

Publié par Alencontre Le 20 - juin - 2012

Déclaration du coordonnateur de la FASCH, Hancy PIERRE, suite à la présence des agents de la MINUSTAH postés à la barrière d’entrée de la Faculté des Sciences Humaines, le vendredi 15 juin 2012 en trois occasions

Des agents de la MINUSTAH [Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti] ont tenté de pénétrer l’enceinte de la Faculté des Sciences Humaines (UEH), sis à l’Avenue Christophe, Impasse Le Hasard, Port-au-Prince, aux environs de 11h30 du matin [1].

Les gardiens préposés à la sécurité de la barrière ont signifié à un accompagnateur du groupe de militaires en question que des agents armés sont interdits de pénétrer des espaces universitaires ou scolaires. Malgré tout, ces agents armés ont insisté pour dépasser les limites de la barrière d’entrée prétextant qu’ils peuvent circuler librement surtout qu’il s’agit d’un espace universitaire. Lire le reste de cet article »

Haïti: un président affairiste et duvaliériste…

Publié par Alencontre Le 4 - mai - 2012

Bill Clinton et Michel Martelly

Entretien avec Franck Seguy
conduit par Ernesto Herrera

Dans les médias internationaux, il est fait allusion à un «changement substantiel» de la situation en Haïti suite à l’accession au pouvoir de Michel Joseph Martelly le 14 mai 2011. Peux-tu décrire brièvement la situation politique présente dans ton pays?

Le président d’Haïti lui-même résume sa politique par une phrase. Elle en dit long: «Haïti is open for business.» En effet, depuis son investiture, le président haïtien fait de son mieux pour ouvrir aux investissements directs étrangers. Et donc y attirer des investisseurs. Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org