samedi
19
janvier 2019

A l'encontre

La Brèche

Ecosse. L’héritage de la campagne du Oui doit durer. Pourquoi le vote Oui de la classe ouvrière n’a-t-il pas offert la victoire?
Faire en sorte que la révolution devienne permanente
Israël. «Le pays déborde des adeptes du sionisme religieux»
Maroc. Arrestations et manifestations à Al-Hoceïma et Imzouren
Suisse. Le travail et la santé à la lumière de la sagacité du quoditien «Le Temps»
France. «Ford n’est-elle pas déjà en partie publique, après 45 ans de cadeaux faits par l’Etat»?
Grèce: les touristes, les salarié·e·s et l’ère Mémorandum II bis

Archives de la catégorie ‘Martinique’

«Les békés veulent un procès colonial pour faire payer le mouvement de février et mars 2009»

Publié par Alencontre Le 7 - novembre - 2010

Entretien avec Ghislaine Joachim-Arnaud, secrétaire générale de la CGTM (CGT Martinique)

Chronique Ouvrière: Tu as été convoquée à comparaître devant le Tribunal correctionnel de Fort de France le 15 décembre 2010 ? Pourrais-tu nous dire ce qui t’est reproché ?

Ghislaine JOACHIM-ARNAUD: Les faits sont simples. A la fin de l’émission Le Club, diffusée le 22 mars 2009 par la chaine ATV, reprenant le refrain entonné par de dizaines de milliers de manifestants mobilisés durant 38 jours en février et mars 2009, j’ai inscrit sur le livre d’or: «Matinik sé ta nou, Matinik sé pa ta yo, an bann bétché profitè volè, nou ké fouté yo déwo. Komba ta la fok nou kontinié» [«La Martinique est à nous, la Martinique n’est pas à eux, une bande de békés, profiteurs voleurs, on les mettra dehors. Ce combat là doit continuer»]. Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org