lundi
21
août 2017

A l'encontre

La Brèche

Etats-Unis. La fabrication de l’Etat policier américain mise en perspective (II)
Déclin du bipartisme, ascension de PODEMOS et renforcement du souverainisme en Catalogne
Syrie. Les réfugiées syriennes en Turquie deviennent les «proies» du système patriarcal et de marchands entremetteurs
France. Des juristes travaillent sur le Code du travail
Flexibilité du travail, arnaque néo-libérale (I)
Israël. La nation des bombes à fragmentation
La situation du Parti du Socialisme et de la Liberté (PSOL)

Archives de la catégorie ‘pharma’

Hépatite C en Espagne, en Suisse, ailleurs. Le brevet Gilead contre les malades

Publié par Alencontre Le 18 - février - 2015

Hepatitis cPar Robert Lochhead

Depuis début décembre 2014 en Espagne, des milliers de malades atteints d’hépatite C se mobilisent pour exiger de recevoir le nouveau médicament Sovaldi/sofosbuvir de Gilead Sciences mis sur le marché depuis le début de 2014. C’est une lutte tragique mais exemplaire qui illustre le business plan des pharmas et le sort que réserve le capitalisme à la santé publique.

Une foule de tee-shirts rouges

Dans toute l’Espagne, des milliers de malades manifestent à l’appel de la Plateforme Nationale des Affectés Lire le reste de cet article »

Ebola: la tragédie assure un vaccin aux profits

Publié par Alencontre Le 9 - décembre - 2014
Un homme suspecté de souffrir d'Ebola est désinfecté par un soignant

Un homme suspecté de souffrir d’Ebola est désinfecté par un soignant

Par Robert Lochhead

Les premiers vaccins contre le virus d’Ebola ont été essayés avec succès sur des singes dès le début du siècle, il y a 14 ans.

Si un vaccin avait été disponible pour les humains, les milliers de morts et les souffrances inutiles de l’actuelle épidémie en Guinée, Liberia et Sierra Leone auraient pu être évités. Il aurait justement pu compenser le délabrement de leurs services de santé (propres aux politiques d’ajustements structurels du FMI et à la cooptation conjointe de leurs élites) et éviter l’aggravation de ce délabrement auquel on assiste sous l’effet de l’épidémie. Lire le reste de cet article »


FIFA : comprendre le "système Blatter" en 5... par lemondefr

C’est une bombe que vient de lancer Der Spiegel. Dans un article intitulé «Le complot», l’hebdomadaire allemand dévoile un document qui relance le feuilleton «borgiesque» à la Fédération internationale de football (FIFA).

Ledit document est une proposition de contrat envoyée le 19 décembre 2014 par le cabinet d’avocats californien Quinn Emanuel (QE) au directeur juridique de la FIFA, Marco Villiger. Dans ce document, QE s’engage à défendre les intérêts de la Fédération contre le département d’Etat de la justice américaine.

Le contrat est signé le 5 janvier 2015 par le secrétaire général de l’organisation, Jérôme Valcke, et par son adjoint et directeur financier Markus Kattner, puis tamponné par M. Villiger.

La chronologie apparaît troublante dans la mesure où l’administration de la FIFA semble avoir été au courant de la menace exercée par les autorités américaines «142 jours» avant le fameux coup de filet du 27 mai 2015, à Zurich (Suisse). Ce jour-là, plusieurs dignitaires de l’instance planétaire avaient été interpellés pour corruption, fraude et blanchiment d’argent. Cette vague d’arrestations avait eu lieu deux jours avant la réélection du SuisseSepp Blatter, le 29 mai 2015, pour un cinquième mandat à la présidence de la FIFA.

«Un complot interne»

La tornade judiciaire avait finalement conduit le Valaisan à remettre son mandat à disposition, le 2 juin 2015. Sepp Blatter, dont la signature manque sur le contrat scellé avec QE, assure qu’il «n’était pas du tout au courant» de cet accord. Celui qui a été suspendu six ans pour un paiement de 2 millions de francs suisses (1,8 million d’euros) fait en 2011 à l’ancien président de l’Union des associations européennes de football (UEFA), Michel Platini – lui-même radié quatre ans – se dit victime d’un «complot interne». (Le Monde, 12 août 2017, à 12h44, à suivre sur le site de ce quotidien)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org