lundi
21
août 2017

A l'encontre

La Brèche

Israël. Une logique colonialiste, militariste, austéritaire
Mexique. La troisième capture d’El Chapo – une farce au milieu de la crise
Grèce. «Les marchés ne sont pas omnipotents»
Syrie. L’ASL se heurte à une aide anémiée
Un bout d’Afrique Noire paupérisée au centre de l’Amérique Latine
Etat islamique contre Al-Qaida: la nouvelle ère du djihad mondial
Syrie. L’OMS combat le tabagisme… dans les villes assiégées

Archives de la catégorie ‘Roumanie’

Roumanie. «Le gouvernement “rebelle” a fini par tomber»

Publié par Alencontre Le 24 - juin - 2017

Le Premier ministre roumain, Sorin Grindeanu

Par L.-M. Illie et Fl. Cass

Après une semaine de crise politique [depuis janvier 2017 une guerre au sein du Parti social-démocrate (PSD) a opposé Liviu Dragnea, le chef du PSD, au Premier ministre Sorin Grindeanu] – qui a conduit à la démission de la plupart des ministres et fracturé le Parti social-démocrate (PSD) en deux camps – un derrière l’homme fort du parti Liviu Dragnea, l’autre derrière le Premier ministre Sorin Grindeanu qui refusait de démissionner –, la motion de censure du gouvernement a été votée en séance plénière ce mercredi à 241 voix «pour» et 10 «contre» [voir sur ce site, les articles sur les mobilisations Lire le reste de cet article »

Histoire. En Roumanie, il y a 110 ans, la révolte des paysans

Publié par Alencontre Le 22 - avril - 2017

Répression des paysans par la cavalerie royale en 1907

Par Marianne Lamiral

«Je dédie ce livre au peuple de Roumanie, à ses onze mille assassinés par le gouvernement roumain, aux trois villages: Stanilesti, Baïlesti, Hodivoaïa, rasés à coups de canon. Crimes perpétrés en mars 1907 et restés impunis.» Cette phrase clôt le roman Les chardons du Baragan, dans lequel l’écrivain Panaït Istrati [1] relate comment l’extrême misère dans les campagnes roumaines conduisit les paysans à la révolte, de fin février à la mi-avril 1907. Lire le reste de cet article »

Roumanie: «Les gens ne veulent pas»

Publié par Alencontre Le 27 - février - 2017

«Non au vol. Non à la corruption. Non aux mensonges.
Non à la manipulation»

Par Mirel Bran

Ils sont dans la rue depuis le 1er février 2017 et comptent poursuivre leur manifestation marathon. Dimanche 26 février, des milliers de Roumains se sont de nouveau rassemblés à Bucarest devant le siège du gouvernement. Même s’ils sont beaucoup moins nombreux qu’au début de la mobilisation, la place de la Victoire est devenue le lieu de rendez-vous récurrent d’une jeune génération qui refuse de se soumettre face à un gouvernement qui a tenté de mettre fin à la campagne anticorruption.

Pour l’instant, la rue compte deux victoires. Le 5 février, le Premier ministre social-démocrate, Sorin Grindeanu, a abrogé un décret Lire le reste de cet article »

Liviu Dragnea, le Roumain dans le sac

Publié par Alencontre Le 16 - février - 2017

Par David Fontaine

Sous le feu de la justice, le vainqueur des législatives en Roumanie doit, pour avoir voulu s’absoudre, faire face à la rue, qui réclame son départ.

«LIVIU, leave, you!» («Liviu, va-t’en!»); «Dragnea connecting people» (détournement de la pub Nokia) ; «Liberté, Egalité… au cul, le PSD!». Depuis le 31 janvier, la jeunesse roumaine qui manifeste chaque soir, malgré des températures sibériennes, à Bucarest, Cluj ou Timisoara fait assaut d’inventivité dans ses slogans, y compris en anglais et en français. Lire le reste de cet article »

Roumanie. Une mobilisation anti-corruption sans précédent

Publié par Alencontre Le 6 - février - 2017

Par Eric Biegala

Ce sont des manifestations monstres qu’a connues la Roumanie cette semaine et surtout ce week-end des 4-5 février: «300’000 personnes sur la place de la Victoire à Bucarest; 300’000 de plus ailleurs dans le pays», titre le quotidien Romania Libera. En tout plus d’un demi-million de Roumains dans la rue, dans un pays de 20 millions d’habitants: du jamais vu depuis 25 ans, depuis la «revolution» de 1989 qui avait mis à bas le régime de Nicolae Ceausescu. Lire le reste de cet article »

Roumanie. Rosia Montana: son or, son cyanure et le silence imposé

Publié par Alencontre Le 10 - septembre - 2013

imagesPar Thomas Cluzel

Imaginez un paysage où les collines éventrées semblent avoir été frappées par un cataclysme et où l’eau qui s’écoule des ruisseaux est rouge. Ce paysage surréaliste, écrit l’hebdomadaire roumain Revista appartient au massif des Carpates, dans le village de Rosia Montana, la plus grande mine d’or à ciel ouvert d’Europe, une histoire d’or qui, paradoxalement, empoisonne le pays.

Le gouvernement roumain prépare en effet une loi autorisant l’exploitation de cette mine au cyanure Lire le reste de cet article »


FIFA : comprendre le "système Blatter" en 5... par lemondefr

C’est une bombe que vient de lancer Der Spiegel. Dans un article intitulé «Le complot», l’hebdomadaire allemand dévoile un document qui relance le feuilleton «borgiesque» à la Fédération internationale de football (FIFA).

Ledit document est une proposition de contrat envoyée le 19 décembre 2014 par le cabinet d’avocats californien Quinn Emanuel (QE) au directeur juridique de la FIFA, Marco Villiger. Dans ce document, QE s’engage à défendre les intérêts de la Fédération contre le département d’Etat de la justice américaine.

Le contrat est signé le 5 janvier 2015 par le secrétaire général de l’organisation, Jérôme Valcke, et par son adjoint et directeur financier Markus Kattner, puis tamponné par M. Villiger.

La chronologie apparaît troublante dans la mesure où l’administration de la FIFA semble avoir été au courant de la menace exercée par les autorités américaines «142 jours» avant le fameux coup de filet du 27 mai 2015, à Zurich (Suisse). Ce jour-là, plusieurs dignitaires de l’instance planétaire avaient été interpellés pour corruption, fraude et blanchiment d’argent. Cette vague d’arrestations avait eu lieu deux jours avant la réélection du SuisseSepp Blatter, le 29 mai 2015, pour un cinquième mandat à la présidence de la FIFA.

«Un complot interne»

La tornade judiciaire avait finalement conduit le Valaisan à remettre son mandat à disposition, le 2 juin 2015. Sepp Blatter, dont la signature manque sur le contrat scellé avec QE, assure qu’il «n’était pas du tout au courant» de cet accord. Celui qui a été suspendu six ans pour un paiement de 2 millions de francs suisses (1,8 million d’euros) fait en 2011 à l’ancien président de l’Union des associations européennes de football (UEFA), Michel Platini – lui-même radié quatre ans – se dit victime d’un «complot interne». (Le Monde, 12 août 2017, à 12h44, à suivre sur le site de ce quotidien)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org