samedi
19
janvier 2019

A l'encontre

La Brèche

Etat espagnol. Anticapitalistas revendique un retour à la pluralité et à la radicalité pour Podemos
Une unité syndicale «par en bas», pour le retrait ?
Grèce. La dignité collective face à la coalition eurocrate
Les fragilités d’une victoire
France. La censure face à ce gouvernement peut et doit s’exprimer dans la rue
Après la prière, les manifestations
A l’heure des tentatives de reprise en main, faire vivre les acquis du mouvement

Archives de la catégorie ‘Nicaragua’

Nicaragua 2019: la phase post-Ortega s’accentue, conjointement à un télescopage aveugle et mortel

Publié par Alencontre Le 17 - janvier - 2019

Le membre de la Cour suprême Rafael Solis, le deuxième depuis la droite: une démission accompagnée d’une lettre ouverte fracassante pour le binôme Ortega-Murillo

Chronique depuis San José (Costa Rica)

1.- Nous vivons dans un «monde» effrayant aux caractéristiques de «républiques bananières», avec des éléments modernes présumés; un monde absolument en rupture avec les éléments de base d’une démocratie effective (y compris dans un sens formel minimal), avec une vague de féminicides et ses victimes de la traite des êtres humains («le marché internationalisé» de femmes condamnées à la prostitution) et d’activités illicites; avec une corruption immense et protégée par des immunités diverses; et avec des inégalités sociales insupportables et inhumaines, créées par l’alliance du régime Ortega-Murillo avec des Lire le reste de cet article »

Nicaragua. 2019: la phase post-Ortega

Publié par Alencontre Le 10 - janvier - 2019

La Commission permanente des droits humains au Nicaragua (CPDH) a reçu 30 plaintes, au cours de la première semaine de janvier, concernant des arrestations totalement illégales.

Chronique depuis San José

1.- Depuis avril 2018, l’épicentre du pouvoir, la structure constitutionnelle, est irréversiblement touché. A partir de ce moment, la viabilité du développement national est nulle et non avenue avec Ortega-Murillo au pouvoir.

2.- En d’autres termes, il y a eu un tournant, la société nicaraguayenne s’est réveillée et a revendiqué ses droits politiques et sociaux qui avaient été usurpés.

3.- Les partis politiques ou les partis «satellites» du FSLN ont été exclus du processus social Lire le reste de cet article »

Nicaragua. Les paramilitaires continuent les attaques contre les rebelles de Masaya

Publié par Alencontre Le 6 - janvier - 2019

La «police» de la dictature Ortega-Murillo fouille une maison à Masaya,
le 3 janvier 2019

El Confidencial

La police a arrêté au moins quatre personnes dans l’après-midi du 3 janvier à Masaya [ville symbolique de la révolution de 1979 et de la mobilisation de 2018], après avoir effectué un fort déploiement de la police antiémeute et les paramilitaires. Des habitants de cette ville ont assuré que les officiers de la dictature de Daniel Ortega et de Rosario Murillo ont perquisitionné plusieurs maisons et volé les biens.

Le siège de la police s’est concentré sur les quartiers «Fox» et «San Juan». C’est arrivé vers 14 h 30. Lire le reste de cet article »

Nicaragua. La répression accrue comme conditions d’une négociation?

Publié par Alencontre Le 6 - janvier - 2019

Chronique depuis San José (Costa Rica)

Le 31 décembre 2018, dans un discours prononcé dans le quartier bunker de El Carmen à Managua, le président Daniel Ortega «a appelé à construire de nouveaux chemins pour l’année 2019», selon la formule de l’agence officielle du Venezuela, discours reproduit par le réseau de télévision.

Selon le communiqué de l’agence de presse contrôlée par le pouvoir de Nicolas Maduro: Lire le reste de cet article »

Nicaragua. Appel de l’Association des mères d’avril (AMA)

Publié par Alencontre Le 23 - décembre - 2018

Le président nicaraguayen Daniel Ortega a porté un nouveau coup au journalisme indépendant le vendredi soir 21 décembre 2018. Sa police a attaqué et occupé les locaux de la chaîne de télévision 100% Noticias, à Managua. Elle a arrêté son directeur, Miguel Mora, son épouse, également journaliste, Verónica Chávez, et la directrice, Lucía Pineda Ubau. Verónica Chávez a été libérée aux premières heures du samedi 23 décembre, heure locale; mais Mora a été transféré devant les «tribunaux» de la capitale: Managua. Quelques heures plus tard, il a été inculpé formellement pour des crimes liés au «terrorisme» et à «l’incitation à la haine». Les journalistes de cette chaîne d’informations ont raconté comment la police du régime est entrée par la force dans les studios. Quelques minutes plus tôt, la transmission avait été annulée par Telcor, l’organisme de régulation des télécommunications, également contrôlé par Ortega. Lire le reste de cet article »

Nicaragua. Nouvelles attaques contre les libertés démocratiques

Publié par Alencontre Le 15 - décembre - 2018

Poursuivant sa politique consistant à museler toute expression critique vis-à-vis du gouvernement Ortega-Murillo, une majorité de députés à l’Assemblée nationale du Nicaragua a voté le 12 décembre, le retrait de la personnalité juridique du Centre Nicaraguayen des Droits humains (CENIDH). Le procédé expéditif adopté, qui de surcroît viole les règles administratives en vigueur dans le pays, constitue un pas de plus dans le verrouillage des libertés démocratiques et révèle, s’il en était encore besoin, le glissement accéléré, au cours des 8 derniers mois, vers un état policier.

Cette mesure a également touché Lire le reste de cet article »

Nicaragua. Ortega-Murillo suppriment la personnalité juridique du CENIDH

Publié par Alencontre Le 13 - décembre - 2018

Déclaration du CENIDH

Le Centre nicaraguayen des droits de l’homme, CENIDH, rejette l’annulation illégale et arbitraire de sa personnalité juridique décidée aujourd’hui par l’Assemblée nationale à travers un acte pervers que le régime Ortega-Murillo prend contre les organisations civiles à but non lucratif qui soutiennent et défendent les droits humains dans ce pays.

Cette éviction est une extension des représailles et de la persécution que Daniel Ortega et Rosario Murillo Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org