lundi
21
août 2017

A l'encontre

La Brèche

Egypte. Mobilisations et contre-mobilisations dans la perspective du 30 juin
Air France et la répression
Le sommet d’Astana divise les rebelles syriens
A Alep, massacre d’un peuple
Molenbeek, entre clichés et réalités
Etats-Unis. Il y a 60 ans, le boycott des bus de Montgomery: plus qu’un siège dans un bus…
Etat espagnol. Leçons d’une domestication frustrée

Archives de la catégorie ‘Autriche’

Autriche. Un partenariat avec Poutine, ou les amis russes du FPÖ

Publié par Alencontre Le 24 - mars - 2017

Johann Gudenus (gauche), Heinz-Christian Strache, lors du Opernball de 2014; auquel Marine Le Pen participa en 2017

Par Charlotte Bischof

Le voyage des dirigeants du FPÖ [Freiheitliche Partei Österreich – Parti de la Liberté d’Autriche, parti d’extrême droite dont le président est Heinz-Christian Strache] en Russie pour rencontrer le parti de Poutine «Russie unie», en décembre 2016, a été qualifié par la droite conservatrice du ÖVP (Österreichische Volkspartei – Parti populaire autrichien) de «Geisterfahrt» [allusion à un automobiliste roulant en sens contraire]. Il s’agit du dernier indice en date des liens forts et des accointances idéologiques qu’entretiennent les partis de droite avec Moscou. L’Autriche n’échappant pas à cette tendance. Lire le reste de cet article »

Autriche. Une alliance entre «Russie Unie» et le Parti de la liberté (FPÖ)

Publié par Alencontre Le 20 - décembre - 2016
Heinz-Christian Strache et Sergueï Jelezniak

Heinz-Christian Strache et Sergueï Jelezniak

Par Blaise Gauquelin

On savait que nombre de formations politiques européennes faisaient les yeux doux au maître du Kremlin. Mais qu’un contrat de coopération soit signé en bonne et due forme entre un parti d’extrême droite, en tête dans les sondages dans un pays membre de l’Union européenne (UE), et le parti de Vladimir Poutine [Russie Unie], cela ressemble à une première.

Lundi 19 décembre, le Parti de la liberté d’Autriche (FPÖ) et Russie Unie ont signé un accord inédit qui vient encadrer des liens d’amitié tissés de longue date. Ces deux pages, vite rédigées, sont signées, côté russe, par Sergueï Jelezniak, une personnalité visée par les sanctions occidentales. Lire le reste de cet article »

Autriche: le soulagement et après?

Publié par Alencontre Le 5 - décembre - 2016

van_der_bellenPar Benjamin Birnbaum

Le 4 décembre le candidat indépendant et ancien chef du parti Vert Alexander Van der Bellen a remporté le 2e tour des élections présidentielles en Autriche avec plus de 53%. Cette victoire constitue certes un soulagement pour la gauche et les démocrates en Autriche, mais ne saura pas cacher le fait que le danger de l’arrivée au pouvoir de l’extrême-droite est plus que jamais d’actualité. Aussi à cause de la campagne électorale de Van der Bellen. Lire le reste de cet article »


FIFA : comprendre le "système Blatter" en 5... par lemondefr

C’est une bombe que vient de lancer Der Spiegel. Dans un article intitulé «Le complot», l’hebdomadaire allemand dévoile un document qui relance le feuilleton «borgiesque» à la Fédération internationale de football (FIFA).

Ledit document est une proposition de contrat envoyée le 19 décembre 2014 par le cabinet d’avocats californien Quinn Emanuel (QE) au directeur juridique de la FIFA, Marco Villiger. Dans ce document, QE s’engage à défendre les intérêts de la Fédération contre le département d’Etat de la justice américaine.

Le contrat est signé le 5 janvier 2015 par le secrétaire général de l’organisation, Jérôme Valcke, et par son adjoint et directeur financier Markus Kattner, puis tamponné par M. Villiger.

La chronologie apparaît troublante dans la mesure où l’administration de la FIFA semble avoir été au courant de la menace exercée par les autorités américaines «142 jours» avant le fameux coup de filet du 27 mai 2015, à Zurich (Suisse). Ce jour-là, plusieurs dignitaires de l’instance planétaire avaient été interpellés pour corruption, fraude et blanchiment d’argent. Cette vague d’arrestations avait eu lieu deux jours avant la réélection du SuisseSepp Blatter, le 29 mai 2015, pour un cinquième mandat à la présidence de la FIFA.

«Un complot interne»

La tornade judiciaire avait finalement conduit le Valaisan à remettre son mandat à disposition, le 2 juin 2015. Sepp Blatter, dont la signature manque sur le contrat scellé avec QE, assure qu’il «n’était pas du tout au courant» de cet accord. Celui qui a été suspendu six ans pour un paiement de 2 millions de francs suisses (1,8 million d’euros) fait en 2011 à l’ancien président de l’Union des associations européennes de football (UEFA), Michel Platini – lui-même radié quatre ans – se dit victime d’un «complot interne». (Le Monde, 12 août 2017, à 12h44, à suivre sur le site de ce quotidien)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org