mardi
22
août 2017

A l'encontre

La Brèche

L’Etat islamique est aussi la créature du baasisme
Débat. Regards croisés sur l’histoire du néo-libéralisme
Francfort: le monde du tarmac ignoré par ver.di
Le saut d’index au secours de la compétitivité
Syrie. Les photos de César commencent à parler
Syrie-Irak. «Pour condamner de façon efficace l’Etat islamique, il faut qu’on comprenne ce dont il est l’expression»
Catalogne, an IV. L’autodétermination: la penser et la faire

Archives de la catégorie ‘Qatar’

La crise du Qatar et l’économie politique du Golfe

Publié par Alencontre Le 11 - juillet - 2017

L’émir du Koweït, Cheikh Sabah al-Ahmad al-Djaber al-Sabahva, doit se rendre ce mardi en Arabie saoudite afin de désamorcer une crise diplomatique sans précédent entre le royaume saoudien et le Qatar

Par Adam Hanieh

La décision prise le 5 juin par l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis (EAU), le Bahreïn et l’Egypte de suspendre les liens diplomatiques avec le Qatar a envoyé des ondes de choc à travers le Moyen-Orient [1]. Le blocus qu’il a entraîné a interrompu une grande partie du commerce maritime et terrestre avec le Qatar, faisant craindre que ce petit Etat pourrait devoir affronter des pénuries alimentaires. Les principales lignes aériennes, y compris Emirates, Gulf Air, flydubai et Etihad Airways ont annulé des vols. Les citoyens qataris vivant dans les pays participant au blocus n’ont eu que deux semaines pour rentrer chez eux. Même les immigré·e·s ayant des permis de Lire le reste de cet article »

Débat. Pourquoi Riyad place-t-il Doha en quarantaine?

Publié par Alencontre Le 6 - juin - 2017

Qatar Sheikh Bin Hamad Al-Thani

Entretien avec Bichara Khader

L’Arabie saoudite, l’Egypte, Bahreïn et les Emirats arabes unis (EAU) ont tour à tour annoncé lundi la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, accusé de «soutien au terrorisme», y compris al-Qaïda, le groupe Etat islamique (EI) et les Frères musulmans. Le Qatar a aussi été exclu de la coalition militaire arabe opérant au Yémen sous commandement saoudien. Lire le reste de cet article »

Qatar. Le mondial et le tombeau des prolétaires du désert

Publié par Alencontre1 Le 21 - octobre - 2013
Les parents d'un travailleur décédé d'une crise cardiaque sur un   chantier du Qatar montre sa photo: il venait de Malaisie et il avait 20 ans.

Les parents d’un travailleur décédé d’une crise cardiaque sur un chantier du Qatar montre sa photo: il venait de Malaisie et il avait 20 ans.

Par Benjamin Barthe

Ses anciens compagnons de chambrée ne se souviennent plus de son nom de famille. Tout juste se rappellent-ils qu’il se prénommait Perumal, qu’il avait la quarantaine et qu’il venait du sud de l’Inde. L’homme avait débarqué au mois de juin dans la pièce insalubre qui leur sert de dortoir, à Al-Khor, une localité du Qatar, balayée par le vent du désert. Tout l’été, il avait trimé à leurs côtés, onze heures par jour et six jours par semaine, sur l’un des chantiers qui prolifèrent dans cet émirat depuis qu’il s’est vu confier l’organisation de la Coupe du monde 2022. «Notre employeur avait refusé de nous accorder la pause qui est prévue par la loi Lire le reste de cet article »

Qatar. La Fifa, Vinci et les «esclaves» des stades

Publié par Alencontre1 Le 11 - octobre - 2013
Délégation syndicale internationale, le 9 octobre, à Doha (Qatar)

Délégation syndicale internationale, le 9 octobre, à Doha (Qatar)

Par Benjamin Barthe

Deux semaines après la parution d’une enquête du Guardian (voir sur ce site, en date du 29 septembre 2013,  la traduction de cet article du Guardian) affirmant que les conditions de travail au Qatar relèvent de l’«esclavage moderne», l’ambiance reste tendue dans cet émirat du golfe Persique, qui doit héberger la Coupe du monde de football en 2022. Mercredi 9 septembre, une délégation syndicale internationale [1] a été refoulée d’un chantier de l’entreprise QDVC, une joint-venture entre Qatari Diar, la division BTP du fonds souverain qatari, et la société française Lire le reste de cet article »

Mondial au Qatar : 4000 travailleurs morts avant le coup d’envoi! Et l’émir Sepp Blatter joue les prolongations

Publié par Alencontre1 Le 29 - septembre - 2013
Le cheikHamad Ben Khalifa Al-Thani, sa femme Moza Bint Nasser Al   Missned et le Suisse (Haut-Valais), Joseph Blatter, président de la FIFA, le 2   décembre 2012 à Zürich, lors de la cérémonie d'attribution au "mondial" au Qatar

Le cheik Hamad Ben Khalifa Al-Thani, sa femme Moza Bint Nasser Al Missned et le Suisse (Haut-Valais), Joseph Blatter, président de la FIFA, le 2 décembre 2012 à Zurich, lors de la cérémonie d’attribution du «mondial» au Qatar

Par Robert Booth

La Confédération syndicale internationale (CSI) affirme que la frénésie des constructions en vue de la Coupe du monde de football au Qatar en 2022 coûtera la vie à au moins 4000 travailleurs migrants. Et cela avant le coup d’envoi. [Un choix effectué par la FIFA – Fédération Internationale de Football Association, à la présidence de laquelle se trouve le Suisse, Haut-Valaisan, d’origine Sepp (Joseph) Blatter, âgée de 77 ans. Quelques aspects de ce qui est appelé le «Qatargate» se retrouvent dans la note 1 de cet article].

La CSI a enquêté sur les décès de travailleurs de la construction dans Lire le reste de cet article »

Qatar: «Mais il faut éviter de simplifier le champ religieux qatari»

Publié par Alencontre Le 9 - mars - 2013
Bachar el-Assad, Sarkozy, l'émir du Qatar et le président du Liban Michel Sleiman, en juillet 2008, à Paris

Bachar el-Assad, Sarkozy, l’émir du Qatar et le président du Liban Michel Sleiman, en juillet 2008, à Paris

Par Pierre Puchot*

Le Qatar est-il un simple sous-traitant des États-Unis? Quel est son projet politique? Comment comprendre la relation entre Paris et Doha? Pourquoi a-t-il fait venir David Beckham au PSG (Paris Saint-Germain)?

Diplômé de sciences politiques à Aix-en-Provence, Nabil Ennasri vient de publier L’Énigme du Qatar (Iris/Armand Colin), premier ouvrage qui tente de résumer le projet du petit émirat si puissant, soumis pourtant à un régime autoritaire qui n’a pas rien à envier en ce domaine aux autres pays de la région. Lire le reste de cet article »


FIFA : comprendre le "système Blatter" en 5... par lemondefr

C’est une bombe que vient de lancer Der Spiegel. Dans un article intitulé «Le complot», l’hebdomadaire allemand dévoile un document qui relance le feuilleton «borgiesque» à la Fédération internationale de football (FIFA).

Ledit document est une proposition de contrat envoyée le 19 décembre 2014 par le cabinet d’avocats californien Quinn Emanuel (QE) au directeur juridique de la FIFA, Marco Villiger. Dans ce document, QE s’engage à défendre les intérêts de la Fédération contre le département d’Etat de la justice américaine.

Le contrat est signé le 5 janvier 2015 par le secrétaire général de l’organisation, Jérôme Valcke, et par son adjoint et directeur financier Markus Kattner, puis tamponné par M. Villiger.

La chronologie apparaît troublante dans la mesure où l’administration de la FIFA semble avoir été au courant de la menace exercée par les autorités américaines «142 jours» avant le fameux coup de filet du 27 mai 2015, à Zurich (Suisse). Ce jour-là, plusieurs dignitaires de l’instance planétaire avaient été interpellés pour corruption, fraude et blanchiment d’argent. Cette vague d’arrestations avait eu lieu deux jours avant la réélection du SuisseSepp Blatter, le 29 mai 2015, pour un cinquième mandat à la présidence de la FIFA.

«Un complot interne»

La tornade judiciaire avait finalement conduit le Valaisan à remettre son mandat à disposition, le 2 juin 2015. Sepp Blatter, dont la signature manque sur le contrat scellé avec QE, assure qu’il «n’était pas du tout au courant» de cet accord. Celui qui a été suspendu six ans pour un paiement de 2 millions de francs suisses (1,8 million d’euros) fait en 2011 à l’ancien président de l’Union des associations européennes de football (UEFA), Michel Platini – lui-même radié quatre ans – se dit victime d’un «complot interne». (Le Monde, 12 août 2017, à 12h44, à suivre sur le site de ce quotidien)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org