dimanche
22
avril 2018

A l'encontre

La Brèche

Etats-Unis: une action pour sauver la Poste
Grèce. Mandat populaire pour concrétiser les engagements de Thessalonique
Actions massives de protestation à Francfort
France. «Préparons la grève et les manifestations du 28 avril!»
Retour sur le Mouvement de libération des femmes
Etats-Unis. «Marche pour nos vies»: des centaines de milliers dans la rue contre le lobby pro-NRA
Autriche. Qui est Anneliese Kitzmüller, suppléante du président du parlement autrichien?

Archives de la catégorie ‘Société’

Débat. A propos des classes sociales en Europe

Publié par Alencontre Le 16 - avril - 2018

Par Henri Wilno

La question des classes sociales est à nouveau un peu passée de mode. Des sociologues continuent à étudier les différents groupes sociaux et l’extrême-gauche à se référer à la lutte des classes mais, au moins en France, domine largement sur le plan médiatique le thème de l’opposition entre métropoles assimilées à la bourgeoisie, traditionnelle et nouvelle, et zones périurbaines et rurales où seraient reléguées les classes populaires [1]. La pertinence du rassemblement des exploité·e·s et opprimé·e·s comme fondement d’un projet émancipateur est relativisée par les tenants d’un projet transversal de «construction d’un peuple» à l’instar de Chantal Mouffe qui, après Ernesto Laclau, se veut l’inspiratrice d’un «populisme de gauche» [2].

Pour une fraction de la gauche radicale, la classe dominante se réduit aux «1%» auxquels s’opposeraient quasi indistinctement les 99%; vision justement dénoncée par Serge Halimi dans «Le leurre des 1%» [3]. Quant à l’analyse des classes en Europe, s’il existe divers travaux universitaires, la gauche radicale en France s’est polarisée sur l’existence ou non d’une bourgeoisie européenne fusionnant tout ou partie des bourgeoisies nationales, tout en affirmant, de façon juste (mais parfois un peu abstraitement), la solidarité des exploité·e·s de tout le continent face aux dénonciateurs du «plombier polonais». Lire le reste de cet article »

Mai 1968: en mars, à Varsovie, derrière le Rideau de fer (dossier)

Publié par Alencontre Le 9 - avril - 2018

Karol Modzelewski

Par Karol Modzelewski

Un historien positiviste traditionnel rejettera d’office la question de l’influence de mai 1968 à Paris sur mars 1968 en Pologne, car il comprend le temps d’une manière linéaire et professe – comme dans le théâtre antique – le principe de l’unité de temps, de lieu et d’action.

La révolte de la jeunesse étudiante polonaise, sous forme de meetings, de manifestations de rue et de grèves avec occupation des locaux dans les universités et les écoles supérieures, a duré du 8 mars au 28 mars 1968, et s’est donc produite plus tôt que celle de ses homologues française, italienne, allemande ou américaine. L’exemple des barricades du Quartier Latin ne Lire le reste de cet article »

Des lois anglaises sur les pauvres à la dénonciation moderne de l’assistanat (II)

Publié par Alencontre Le 7 - avril - 2018

Le vieux Pelican Inn où le Speenhamland fut mis au point en 1795

Par Michel Husson

Un nouveau tournant [voir la première partie publiée sur ce site en date du 6 février 2018] est pris avec le système de Speenhamland, né en 1795, dans la petite ville du Berkshire qui lui donne son nom. Il sera étendu à l’ensemble du pays par une loi: le Speenhamland Act.

Son principe essentiel consiste à verser aux familles une somme d’argent égale à la différence entre le revenu dont dispose la famille et un revenu garanti. Ce dernier est défini selon un barème précis, indexé sur le prix du pain et sur le nombre de personnes dans la famille.

2. De Speenhamland
à la loi de 1834

Lire le reste de cet article »

Des lois anglaises sur les pauvres à la dénonciation moderne de l’assistanat (I)

Publié par Alencontre Le 6 - avril - 2018

Par Michel Husson

Les économistes dominants pensent que leur discipline progresse comme le font les autres sciences [1]. Il n’en est rien: les débats contemporains reprennent souvent des arguments très anciens. C’est ce que voudrait illustrer cette contribution [2] à partir de l’histoire des lois sur les pauvres en Angleterre.

1. D’Elisabeth à Bentham:
assister ou enfermer?

Cette lecture s’organise autour de trois fils directeurs. Le premier est que «faire l’histoire sociale des pauvres, c’est aussi faire l’histoire d’un “partage”, d’une “séparation” par la société [3].» Lire le reste de cet article »

Les nôtres. José Ramón Castaños, Troglo (1950-2018)

Publié par Alencontre Le 4 - avril - 2018

Autant il est difficile d’accepter la mort d’un camarade comme Troglo, autant il est important de fixer et prolonger sa présence. Celle que les «anciens» pouvaient percevoir, dès la première fois où ils le rencontraient et échangeaient avec lui, dans son regard: une conviction, une détermination et une grande douceur. Les trois inséparables.

Les deux témoignages publiés ci-dessous permettent de saisir le sens effectif du titre de cette rubrique: «Les nôtres». Le premier, de son camarade Jon Fano, signé aussi de son surnom Letxepan («Lait et pain», ce qui illustrait son austérité volontaire lors de son exil forcé à Paris). Le second, de Manuel Gari, qui donne tout son sens à ce qui n’est pas une formule de circonstance: «l’amitié militante». Celle construite dans un contexte où les choix politiques et existentiels se forgeaient face à une dictature implacable.

L’ensemble des témoignages peuvent être lus, en basque et castillan, sur le site de Viento Sur. (C.-A. Udry) Lire le reste de cet article »

Etats-Unis. Martin Luther King, sa trajectoire vers la radicalisation. Son assassinat le 4 avril 1968

Publié par Alencontre Le 26 - mars - 2018

Manifestation à Birmingham en 1963

Par Yuri Prasad

Le Federal Bureau of Investigation (FBI) aux Etats-Unis a envoyé un message sur Twitter le 4 avril de l’année dernière, date anniversaire de l’assassinat de Martin Luther King.

«Le FBI honore la vie, le travail et l’engagement du Dr Martin Luther King, Jr à la justice», dit-il. Le même Bureau l’avait, à l’époque de King, qualifié de «Nègre le plus dangereux pour l’avenir de cette nation».

King avait combattu la ségrégation raciale dans le Sud des Etats-Unis au cours des années 1950 et 1960. Ces lois racistes n’étaient pas un accident. Les dirigeants du Sud ont intégré des préjugés dans le système pour diviser et Lire le reste de cet article »

Manifeste du Réseau syndical international de solidarité et de luttes

Publié par Alencontre Le 19 - mars - 2018

Le Réseau syndical international de solidarité et de luttes, constitué en mars 2013 lors de notre réunion de Saint-Denis (France) est le produit d’années d’échanges et de travail commun entre plusieurs des organisations fondatrices. C’est ainsi, et sur la base d’orientations et de pratiques syndicales communes, que nous avons pu rassembler des organisations syndicales, des courants syndicaux et des tendances syndicales de nombreux pays d’Amériques, d’Europe, d’Afrique et d’Asie. Lire le reste de cet article »

«SNCF: d'où vient vraiment la dette?»

______________________________________________

«Macron va-t-il bloquer le pays?»

______________________________________________

«Ce que les médias ne disent pas sur la SNCF»

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org