lundi
17
février 2019

A l'encontre

La Brèche

Etats-Unis. Le système qui exclut les tiers partis
Bolivie. Douze ans d’Evo Morales. Entre gouvernement fécond et caudillisme pernicieux
Nicaragua. Le «Nica Act» et le cycle politique du pouvoir autoritaire
Suisse. Oui assurément à une caisse publique d’assurance maladie. Mais assurément pas pour les raisons invoquées
France. «Gilets jaunes. La responsabilité des gauches»
France. Le refus du déshonneur, face à une légion de trahisons
Hillary Clinton: «Drug warrior». Un plan Colombie pour le Mexique

Archives de la catégorie ‘Mexique’

Mexique. Des espoirs et peu de promesses. La société face au projet d’AMLO

Publié par Alencontre Le 7 - juillet - 2018

AMLO et son épouse, Beatriz Gutiérrez

Par Gloria Muñoz Ramírez

Le Mexique a connu une élection présidentielle historique au cours de laquelle un grand nombre de citoyens et citoyennes ont exercé leur droit de punir les politiques néolibérales qui font que plus de 50 millions de Mexicains vivent dans la pauvreté et l’extrême pauvreté. C’était aussi un vote pour mettre fin à la guerre qui fait rage depuis 12 ans et qui a entraîné la disparition de plus de 35’000 personnes et le meurtre de 200’000 personnes. Une guerre avec l’armée dans les rues pour lutter prétendument contre le crime organisé, mais en réalité, contre le peuple, avec un taux historique de violations des droits de l’homme. Lire le reste de cet article »

Mexique. Les personnages de droite qui accompagnent AMLO

Publié par Alencontre Le 1 - juillet - 2018

Alfonso Romo et AMLO (Lopez Obrador)

Par Eliana Gilet

L’alliance du Mouvement national de régénération (Morena) avec le Parti de la rencontre sociale (PES), évangélique [au programme libéral, ce parti a été créé en 2006 par Eric Flores], a déplacé Andrés Manuel Lopez Obrador (AMLO) politiquement à droite. L’accord pour campagne électorale a été annoncé publiquement à la fin décembre 2017. La coalition «Ensemble nous ferons l’histoire» permettra aux PES et au PT (Parti du Travail, d’Alberto Anaya qui a soutenu AMLO depuis les élections de 2006] d’amplifier leur présence institutionnelle, puisqu’ils occuperont Lire le reste de cet article »

Mexique. Le 1er juillet annonce un bouleversement politique (II)

Publié par Alencontre Le 16 - juin - 2018

Par Manuel Aguilar Mora

Comme indiqué ci-dessus [voir ici la première partie de cet article], moins d’un mois avant le vote, dans toute autre démocratie bourgeoise traditionnelle, en tenant compte du résultat répété des sondages, le résultat électoral serait quasi déjà proclamé avec une formule: AMLO président!

Le fantôme de la fraude

Pas au Mexique. La tradition de la fraude électorale est beaucoup plus enracinée que celle de la démocratie, Lire le reste de cet article »

Mexique. Le 1er juillet annonce un bouleversement politique (I)

Publié par Alencontre Le 15 - juin - 2018

Andrés Manuel López Obrador

Par Manuel Aguilar Mora

A un peu moins d’un mois avant les élections présidentielles du 1er juillet, le deuxième débat télévisé des candidats qui n’a pas changé les tendances du vote. Les moteurs tournant à plein régime, la course des trois principaux candidats à la présidence de la République entre dans la dernière ligne droite de ce qui promet d’être un tournant dans l’histoire politique du Mexique.

AMLO président

Les coalitions des trois partis en lice qui présentent les principaux candidats mettent tout leur poids Lire le reste de cet article »

Mexique. Les élections du 1er juillet: polarisation sociale et incertitudes politiques

Publié par Alencontre Le 4 - mai - 2018

Premier débat présidentiel au Mexique: M.Zavala; J. Meade;
R. Anaya; AMLO; Jaime Rodriguez («El Bronco»)

Par Manuel Aguilar Mora

Deux mois avant l’élection présidentielle et peu après le premier débat politique entre les candidats à la présidence, le climat d’incertitude s’installe au milieu d’une polarisation politique croissante. Cette situation semble contradictoire avec le panorama d’une campagne électorale, dite «démocratique», dominée de manière absolue par les partis politiques et les formations de la bourgeoisie dont les directions sont les seuls protagonistes. L’échec de l’enregistrement de María de Jesús Patricio, appelée Marichuy, en tant que candidate présidentielle soutenue par le Conseil national indigène et l’EZLN, a empêché Lire le reste de cet article »

Mexique. En attendant AMLO (II)

Publié par Alencontre Le 16 - mars - 2018

Peña Nieto

Par Manuel Aguilar Mora

Les groupes les plus enracinés dans leurs privilèges, habitués à opérer en toute impunité sous les bannières des deux partis hégémoniques traditionnels de l’oligarchie, ne restent pas les bras croisés. Quelles sont les alternatives possibles qu’ils peuvent mettre en place pour éviter la victoire possible d’AMLO [voir la première partie de cet article publié sur ce site le 14 mars 2018]?

Les alternatives

Il existe déjà des éléments qui peuvent nous donner une idée du scénario qui se développera dans la campagne présidentielle qui débutera officiellement en mars. L’alternative qui semble la plus susceptible de représenter un véritable défi au torrent AMLO Lire le reste de cet article »

Mexique. En attendant AMLO (I)

Publié par Alencontre Le 15 - mars - 2018

Andrés Manuel López Obrador (AMLO)

Par Manuel Aguilar Mora

Depuis des mois, sondages après sondages indiquent la préférence d’une majorité de Mexicains pour la candidature présidentielle d’Andrés Manuel López Obrador (AMLO, qui a la tête du Mouvement de la régénération nationale). Dans six semaines, selon l’attitude farfelue de l’INE (Institut national électoral), les campagnes des candidats à la présidence commenceront officiellement. Cette position de favori se maintient, comme le montre le sondage publié il y a une semaine par le quotidien Reforma. Il est souligné qu’AMLO devance de dix points Ricardo Anaya, le candidat du front formé par le PAN [Parti action nationale, qui a sa base initiale dans le capitalisme du nord du Mexique] et le PRD [Parti de révolution démocratique, issu d’une scission du PRI dirigée par Cuauhtémoc Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org