lundi
18
novembre 2019

A l'encontre

La Brèche

Etats-Unis. Bernie Sanders dévoile son Green New Deal Plan

Publié par Alencontre le 23 - août - 2019

Par Jake Johnson

Qualifiant la crise climatique mondiale à la fois de plus grande menace pour les Etats-Unis et de plus grande opportunité de changement transformateur, le sénateur Bernie Sanders a dévoilé jeudi une proposition complète de New Deal vert qui ferait passer l’économie américaine à 100% d’énergie renouvelable et créerait 20 millions d’emplois syndiqués bien payés sur une décennie.

«Il s’agit d’un moment charnière dans l’histoire de l’Amérique et, en réalité, dans l’histoire de l’humanité», a déclaré le 22 août M. Sanders, candidat démocrate à l’élection présidentielle de 2020. «Lorsque nous serons à la Maison-Blanche, a déclaré le sénateur du Vermont, nous lancerons la décennie du Green New Deal, une mobilisation de dix ans pour éviter une catastrophe climatique au cours de laquelle le changement climatique, la justice et l’équité seront pris en compte dans pratiquement tous les domaines politiques, de l’immigration aux échanges en passant par la politique étrangère et au-delà.»

Le plan de Sanders pour une mobilisation agressive sur une durée de dix ans afin de combattre l’urgence climatique intervient alors que la communauté scientifique internationale avertit que les émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent être réduites de moitié d’ici à 2030 pour éviter une catastrophe planétaire.

Partout dans le monde, a fait remarquer M. Sanders sur son site Web, il existe une abondance écrasante de preuves témoignant de la gravité de la crise climatique et de la nécessité urgente d’agir avec audace.

«La forêt tropicale amazonienne brûle, la calotte glaciaire du Groenland fond et l’Arctique est en feu», a écrit Sanders. «Partout aux Etats-Unis et dans le monde, les gens subissent déjà les conséquences mortelles de notre crise climatique, alors que des phénomènes météorologiques extrêmes comme les vagues de chaleur, les incendies de forêt, les sécheresses, les inondations et les ouragans bouleversent des collectivités entières, des écosystèmes, des économies et des modes de vie et mettent des millions de vies en péril.»

Pour faire face à l’urgence, le plan Green New Deal de Sanders envisage les objectifs suivants:

  • Atteindre «100 % d’énergies renouvelables pour l’électricité et les transports d’ici à 2030 au plus tard et décarboniser complètement d’ici à 2050 au moins».
  • Investir 16,3 billions de dollars dans la création de 20 millions d’emplois, le développement d’infrastructures durables et le soutien aux collectivités vulnérables qui se trouvent en première ligne.
  • Appuyer les efforts internationaux visant à réduire les émissions de carbone en versant 200 milliards de dollars au Fonds vert pour le climat [créé en 2010 par les parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques] et en adhérant à l’Accord de Paris sur le climat de 2015 [Trump a retiré les Etats-Unis de cet accord].
  • Interdire la fracturation hydraulique, l’extraction du charbon dans les mines à ciel ouvert [qui implique un usage massif d’explosifs pour le «rasage de montagne»] et l’importation et l’exportation de combustibles fossiles.
  • «Engager des poursuites judiciaires et condamner l’industrie des combustibles fossiles pour les dommages qu’elle a causés.
  • Assurer une transition juste et équitable pour les travailleurs actuellement employés par l’industrie des combustibles fossiles.

Selon les déclarations de Sanders, son plan «s’autofinancerait sur 15 ans» en forçant l’industrie des combustibles fossiles à «payer pour leur pollution», en éliminant les subventions aux combustibles fossiles, en réduisant les dépenses militaires consacrées au «maintien de la dépendance pétrolière mondiale», en augmentant les impôts des Américains les plus riches, et plus.

«Bernie promet d’aller plus loin que n’importe quel autre candidat présidentiel dans l’histoire pour mettre fin à la cupidité de l’industrie des combustibles fossiles, y compris en faisant payer l’industrie pour sa pollution et en la poursuivant pour les dommages qu’elle a causés», peut-on lire sur le site de sa campagne. «Et le plus important, poursuit le site Web, c’est que nous devons bâtir un mouvement populaire sans précédent qui soit assez puissant pour les affronter et gagner. Des jeunes, des militants, des indigènes [qui s’opposent à des pipelines, des opérations d’extraction, etc.], des villes et des Etats de tout le pays ont déjà commencé cet important travail, et nous continuerons à suivre leur exemple.»

Jack Shapiro, responsable de la campagne pour le climat à Greenpeace USA, a déclaré: «Si les dirigeants du secteur des combustibles fossiles et les lobbyistes qui lisent le plan de Sanders ont peur, ils ont bien raison.»

«Sanders a parlé des changements climatiques dès le premier jour de sa campagne. Ce plan montre qu’il est également prêt à passer à l’action», a déclaré M. Shapiro dans un communiqué. «A ce stade de la situation, les discours et les demi-mesures ne suffisent pas.»

Wenonah Hauter, directrice exécutive de Food & Water Action, a applaudi la proposition de Sanders en tant que «catalyseur du changement». «Avec ce plan agressif et inspiré, le sénateur Sanders a établi un point de repère clair pour une politique climatique et énergétique significative dans la bataille présidentielle et au-delà», a déclaré Wenonah Hauter. «Ce plan comprend les mesures audacieuses et les délais rapides nécessaires pour faire face à l’ampleur de la crise climatique à laquelle nous sommes confrontés.»

«Plus important encore, ajoute Wenonah Hauter, ce plan interdirait la fracturation, la méthode de forage toxique et polluante responsable de la quasi-totalité de la production de pétrole et de gaz en Amérique aujourd’hui. Tout plan sérieux de lutte contre le chaos climatique doit commencer par l’interdiction de la fragmentation et l’arrêt de tout nouveau développement des combustibles fossiles. Le sénateur Sanders le comprend, et il a fixé la barre pour des discussions valables sur la politique climatique, ici et à l’étranger.» (Article publié sur le site Common Dreams, le 22 août 2019; traduction rédaction A l’Encontre; le Green New Deal Plan peut être consulté dans sa totalité à l’adresse suivante: https://berniesanders.com/issues/the-green-new-deal/)

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

Ecrire un commentaire




Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org