mardi
25
juin 2019

A l'encontre

La Brèche

Syrie. Après Afrin, Erdogan lorgne sur Manbij
Pour la libération des prisonniers politiques et contre la répression des employé·e·s du secteur de la santé
«Plus proche de Mai 68 que de décembre 95»
Espagne: l’économie «submergée» s’élargit avec la crise
France. Etat d’urgence: «Des risques d’arbitraire». Son «inscription dans la Constitution»
France. Le FN et des jeunes à Marseille et à Lens
Le mirage de la dispute des keynésiens contre les néoclassiques, ou Obama versus Bruxelles

Archives de la catégorie ‘Espagne’

Royaume d’Espagne. Les gauches, entre le «moindre mal» et le «plus c’est pire, mieux c’est»

Publié par Alencontre Le 22 - février - 2019

Par Gustavo Buster

Finalement, Pedro Sánchez a convoqué les élections générales pour le 28 avril. Avec un aplomb frappant, il s’est placé à la tête de la débandade des gauches [dvoir l’article publié sur ce site le 18 février] engendrée par la rupture du dialogue avec les indépendantistes catalans, la pression interne du secteur «felipista» [soit proche de l’ancien président du gouvernement, entre 1982 et 1996, Felipe González] du PSOE, la manifestation à Madrid [dimanche 10 février] de ce que l’on appelle déjà le «Trifachito» des droites [PP, Ciudadanos et Vox – on parle aussi de la possibilité d’un gouvernement futur «Francostein»] (ou le «trifálico», pour reprendre l’expression de la ministre de la justice, Dolores Delgado), le spectacle d’un procès éminemment politique qui se prétend «juste» contre toute évidence et l’effondrement de la majorité ajustée de la motion de défiance [qui a fait chuter le gouvernement Rajoy en juin 2018] lors de l’épreuve du vote sur le budget 2019.

La logique derrière cette décision avant tout tactique est difficile à appréhender. Dans le meilleur des scénarios, le gouvernement Sánchez aurait pu gouverner jusqu’à l’automne, mais cela impliquait une stratégie allant au-delà du «moindre mal» à laquelle il nous a assigné. Cela impliquait une importante mobilisation législative [1] visant à transformer en lois ses promesses Lire le reste de cet article »

Royaume d’Espagne. Une débandade face à la réaction?

Publié par Alencontre Le 18 - février - 2019

Sanchez contraint de «prier» pour les élections à venir: 28 avril

Par Gustavo Buster

La vice-présidente du gouvernement, Carmén Calvo, a remplacé l’habituelle porte-parole à l’issue du Conseil des ministres qui s’est tenu le 8 février afin d’annoncer que le gouvernement estimait que les conversations sur le budget avec la Generalitat de Catalogne et les partis PDeCAT (Le Parti démocrate européen catalan) et ERC (Gauche républicaine de Catalogne) étaient terminées et que la non-approbation du budget signifierait une fin anticipée de la législature.

Face à une série de ministres affligés, le gouvernement de Pedro Sánchez Pérez-Castejón (PSOE) faisait retomber l’inévitable sur les partis Lire le reste de cet article »

Madrid. Un procès des indépendantistes et la voix de Vox

Publié par Alencontre Le 13 - février - 2019

L’analyste Eduardo Luque dans un entretien, le 12 février, avec HispanTV, indique que le Tribunal suprême va offrir une plate-forme au parti d’extrême-droite Vox, ce qui renforcera la position du Ministère public

Par Elise Gazengel

Le procès intenté aux indépendantistes catalans s’est transformé, mardi, pour son premier jour, en procès fait à la justice espagnole. Pendant cette phase initiale de questions préliminaires, les avocats des accusés ont profité de leurs interventions pour critiquer – de manière plus ou moins dissimulée – l’intégrité du pouvoir judiciaire.

• L’avocat Andreu van den Eynde, qui défend notamment l’ancien vice-président catalan Lire le reste de cet article »

Sortir de la farce judiciaire au moyen de la liberté et de la démocratie. A propos du procès contre les prisonniers indépendantistes catalans

Publié par Alencontre Le 13 - février - 2019

Manifestation à distance du Tribunal suprême à Madrid: un fortin défendu par une police agressive

Déclaration d’Anticapitalistas

Aujourd’hui, 12 février 2019, débute devant la Cour suprême le procès contre le référendum du 1er octobre 2017. Ce procès vise 12 personnes, membres de différents partis et organisations de la société civile catalane. Nous allons assister dans les prochaines semaines, quoi qu’il en soit, à une véritable affaire de portée générale visant l’indépendantisme dans un procès au caractère nettement politique.

• Au-delà du procès, nous ne pouvons pas oublier que la persécution Lire le reste de cet article »

Catalogne/Etat espagnol. «Un procès contre la démocratie»

Publié par Alencontre Le 6 - février - 2019

La Cour suprême de l’Etat monarchique d’Espagne peut leur infliger 156 années de prison au total

Par Martí Caussa

Vendredi 1er février, les neuf prisonniers et prisonnières politiques indépendantistes ont été transférés à Madrid, lançant le compte à rebours final du procès contre la démocratie. Ces neuf personnes font face à des accusations de rébellion, ou de rébellion et détournement de fonds, qui peuvent «coûter» 156 ans de prison.

Le même jour, des mobilisations ont commencé en Catalogne. Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. Pablo Iglesias contre Iñigo Errejón. Soit l’eurocommunisme ressuscité face au néopopulisme du centre

Publié par Alencontre Le 30 - janvier - 2019

Manuela Carmena et Iñigo Errejon

Par Manolo Garí et Jaime Pastor

Quelques jours après l’annonce publique de la conclusion d’un accord entre la maire de Madrid Manuela Carmena et Íñigo Errejón autour de la plate-forme Más Madrid en vue des prochaines élections municipales ainsi que de la réponse dure de Pablo Iglesias (pour ne pas mentionner celle de son secrétaire à l’organisation Pablo Echenique), il est désormais évident que le Podemos que nous avons connu ces cinq dernières années n’existe bientôt plus [Podemos a formellement été fondé le 17 janvier 2014]. Lire le reste de cet article »

Etat espagnol. Andalousie: quel programme pour une alliance Vox-PP?

Publié par Alencontre Le 11 - janvier - 2019

Juan Maria Moreno, dirigeant du PP en Andalousie, et Francisco Serrano, leader de Vox dans la communauté

Par François Musseau

L’Andalousie, la région la plus peuplée d’Espagne et l’une des plus frappées par le chômage (22,8%, 8 points de plus que la moyenne nationale), s’est convertie en laboratoire politique depuis que l’extrême droite s’y est imposée dans les urnes. Promotion de la tauromachie et de la chasse, recentralisation musclée du pays rappelant l’ère franquiste, dénonciation d’un «fondamentalisme féministe», charges contre l’islam et les immigrés d’origine musulmane, défense de l’enseignement privé au profit des institutions contrôlées par l’Opus Dei: quelque 90 mesures élaborées par la Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org